Dernières recettes

Du WIC au Wok : le livre de recettes saisonnières du marché mobile d'Arcadia

Du WIC au Wok : le livre de recettes saisonnières du marché mobile d'Arcadia


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  1. Domicile
  2. cuisiner

26 janvier 2014

Par

Réservoir de nourriture

JuJu Harris, éducatrice culinaire du Centre Arcadia pour une alimentation et une agriculture durables, s'est souvenue de son temps en tant que récipiendaire du WIC tout en développant un livre de cuisine qui intègre les offres du marché des agriculteurs et plus encore.


Comment bien manger avec un budget serré, d'une maman qui y est allée

JuJu Harris n'avait pas l'intention d'écrire un livre de cuisine, mais là encore, elle n'avait pas non plus l'intention d'accepter l'aide publique pour nourrir son fils. Harris a toujours voulu travailler avec la nature.

"Mon travail de rêve était, j'allais grandir et devenir garde-forestier de parc national", dit-elle. Cela n'a pas tout à fait fonctionné de cette façon. Elle a dérivé d'un travail à l'autre à Oakland, en Californie, où elle est née. À 32 ans, elle a rejoint le Peace Corps, se rendant au Paraguay pour aider les agriculteurs locaux à améliorer leurs récoltes.

Alors qu'elle était censée aider les hommes – ceux qui occupaient les emplois agricoles et l'argent – ​​elle s'est retrouvée attirée par les femmes et les enfants. Elle a encouragé les familles à investir leur argent dans leurs deux entreprises agricoles et leurs enfants.

« J'ai appris l'importance de la nutrition pour les femmes et son impact sur sa famille », dit Harris. Lorsque les femmes ont amélioré leur régime alimentaire, elles ont également eu "plus d'énergie mentale" pour s'occuper de leurs enfants, dit-elle.

Des années plus tard, de retour aux États-Unis, Harris s'est retrouvée dans une situation similaire – avec de jeunes enfants, une dépression post-partum et peu d'argent. Elle savait qu'elle devait mieux prendre soin d'elle-même, alors elle a commencé à expérimenter un jardin, à faire du pain, à faire tout ce qu'elle pouvait pour compléter les aliments de base du programme alimentaire pour femmes, nourrissons et enfants (WIC) qu'elle recevait. Elle a appris elle-même à cuisiner avec du chou frisé, du chou, du chou et d'autres produits bon marché et riches en nutriments. Des voisins sont venus. Elle leur a aussi appris à cuisiner.

Bien qu'elle n'ait pas encore atteint son rêve de devenir garde-parc, Harris passe beaucoup de temps à l'extérieur ces jours-ci.

Elle enseigne maintenant aux familles à faible revenu comment choisir et cuisiner des produits sains. Elle est éducatrice culinaire et coordinatrice de la sensibilisation SNAP au Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, un groupe à but non lucratif dédié à la création d'un système alimentaire local plus équitable dans la région de Washington, DC.

Elle conduit le bus du marché mobile du centre - une sorte de marché de producteurs sur roues - dans certains des quartiers les plus pauvres de la ville.

« En travaillant au marché mobile, je parle à beaucoup de mamans, et beaucoup d'entre elles me disent : « Je ne sais pas cuisiner ». Beaucoup d'entre elles sont des mères adolescentes. Ils ramassent des légumes et disent : "Je ne sais pas ce que c'est. Est-ce bien? Est-ce difficile de cuisiner ?' ", dit Harris. Alors elle parle de la courge et de la bette à carde, offrant des conseils sur la façon de les conserver et de les cuisiner.

"Vous pouvez apporter la nourriture à la porte des gens et la rendre abordable. Mais s'ils ne savent pas cuisiner ce qui est disponible, au final, vous n'avez rien changé », dit-elle.

Les compétences culinaires ne sont qu'un obstacle à une alimentation saine. Un récent sondage de l'association à but non lucratif Share Our Strength montre que 85 % des familles à faible revenu disent qu'il est important de manger sainement, mais seulement 53 % disent qu'elles préparent des dîners sains la plupart des soirs de semaine. Une majorité des 1 500 répondants ont déclaré que le coût et le temps pour planifier, faire les courses et cuisiner sont les principaux obstacles à l'amélioration de leur nutrition.

Après avoir eu des dizaines de ce genre de conversations par jour, Harris a décidé de créer un guide d'achat et un livre de recettes qu'elle pourrait distribuer à ces mamans.

"Rien d'extraordinaire", dit-elle, "juste un petit quelque chose sur un joli papier cartonné."

Elle a parlé de l'idée à quelques collègues d'Arcadia et ils l'ont aidée à aller plus loin. Avec l'aide de bénévoles d'Arcadia et de subventions importantes, Harris a publié un livre de cuisine digne d'une table basse. Il présente des photographies en couleurs saturées et des recettes simples combinant des aliments de base comme le lait, les œufs et les haricots avec des produits de saison - des plats comme la marinade de poisson à l'ail et la coriandre et les feuilles de betterave avec haricots blancs et bacon. Il comprend également des conseils pour aménager un garde-manger et un guide saisonnier sur tout, des pommes aux navets. Les acheteurs d'assistance alimentaire qui fréquentent le marché mobile peuvent désormais obtenir des exemplaires gratuits du livre de cuisine. Le Livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market est également disponible au grand public pour 20 $ l'exemplaire. (Vous pouvez le commander ici.)

Harris veut faire passer le mot avant juin, lorsque le programme WIC commencera à distribuer des chèques de marchés fermiers, que les destinataires pourront utiliser pour acheter des articles dans le bus Arcadia et d'autres marchés fermiers. C'est à ce moment-là que les jeunes mamans et les autres personnes aux budgets limités qui souhaitent améliorer leur santé sortent vraiment, dit Harris. Mais beaucoup ont peur d'essayer de nouveaux aliments par peur de gaspiller de l'argent, dit-elle, alors elle leur donne des conseils, suggérant de petits changements, comme un nouveau repas par semaine.

Harris a une manière facile avec ces mamans parce qu'elle comprend. Elle a été l'endroit où se trouvent maintenant de nombreuses personnes qui viennent sur le marché mobile, déclare Pamela Hess, directrice exécutive d'Arcadia et éditrice - ainsi que tout autour du wrangler - du livre de cuisine.

"JuJu est à la fois marraine fée et bonne sorcière. Son jardin est incroyable - de grands enchevêtrements de fleurs et d'abeilles et de roses et de légumes grimpant sur des treillis, et toujours un autre lit étant posé. Sa nourriture porte le même cachet d'intégrité sauvage, fantaisiste et fondamentale », dit Hess.

"Je pense que certains de ces programmes - les gens sont bien intentionnés, mais ils n'ont jamais vécu la vie. J'étais sur WIC jusqu'à ce que mon enfant ait 5 ans, et un an, mon mari s'est cassé la jambe. J'ai travaillé dans une banque alimentaire, j'ai reçu des bons d'alimentation », dit Harris. Elle a également aidé à élever quatre beaux-enfants et un neveu, et plus tard, elle a eu un autre enfant.

Elle dit qu'elle fait juste sa part. "Le problème de l'insécurité alimentaire est si grand, je fais juste ce que je peux faire. Et je peux cuisiner." Elle espère que le livre de cuisine Arcadia montrera qu'il est "possible de manger sainement avec un budget limité". Pas facile, mais possible."

Salade de chou frisé à l'ail

Extrait du livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market

3 pouces de gingembre frais, pelé (le gingembre se pele facilement avec le côté d'une cuillère en métal)

1 bouquet de chou frisé, lavé, égrené et les feuilles hachées

1 tasse de chou rouge, tranché finement

Dans un mélangeur, ajouter l'ail, le jus de citron, la sauce soja, le gingembre et le poivre noir, et la purée. En utilisant l'ouverture du couvercle, ajoutez lentement de l'huile d'olive avec le moteur tournant à basse vitesse pour épaissir la vinaigrette.

Dans un grand bol, ajouter le chou frisé, les carottes, le chou, les canneberges et les pois chiches. Verser la vinaigrette dans le bol et mélanger pour enrober. Bien mélanger et laisser reposer la salade pendant au moins 20 minutes. Copyright 2019 NPR. Pour en savoir plus, visitez https://www.npr.org.

Clarification : (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris a reçu une aide alimentaire pour les femmes, les nourrissons et les enfants uniquement pour elle-même et son fils aîné.


Comment bien manger avec un petit budget, d'une maman qui y est allée

JuJu Harris n'avait pas l'intention d'écrire un livre de cuisine, mais là encore, elle n'avait pas non plus l'intention d'accepter l'aide publique pour nourrir son fils. Harris a toujours voulu travailler avec la nature.

"Mon travail de rêve était, j'allais grandir et devenir garde-forestier de parc national", dit-elle. Cela n'a pas vraiment fonctionné de cette façon. Elle a dérivé d'un travail à l'autre à Oakland, en Californie, où elle est née. À 32 ans, elle a rejoint le Peace Corps, se rendant au Paraguay pour aider les agriculteurs locaux à améliorer leurs récoltes.

Alors qu'elle était censée aider les hommes – ceux qui occupaient les emplois agricoles et l'argent – ​​elle s'est retrouvée attirée par les femmes et les enfants. Elle a encouragé les familles à investir leur argent dans leurs deux entreprises agricoles et leurs enfants.

« J'ai appris l'importance de la nutrition pour les femmes et son impact sur sa famille », dit Harris. Lorsque les femmes ont amélioré leur régime alimentaire, elles ont également eu "plus d'énergie mentale" pour s'occuper de leurs enfants, dit-elle.

Des années plus tard, de retour aux États-Unis, Harris s'est retrouvée dans une situation similaire – avec de jeunes enfants, une dépression post-partum et peu d'argent. Elle savait qu'elle devait mieux prendre soin d'elle-même, alors elle a commencé à expérimenter un jardin, à faire du pain, à faire tout ce qu'elle pouvait pour compléter les aliments de base du programme alimentaire pour femmes, nourrissons et enfants (WIC) qu'elle recevait. Elle a appris elle-même à cuisiner avec du chou frisé, du chou, du chou et d'autres produits bon marché et riches en nutriments. Des voisins sont venus. Elle leur a aussi appris à cuisiner.

Bien qu'elle n'ait pas encore atteint son rêve de devenir garde-parc, Harris passe beaucoup de temps à l'extérieur ces jours-ci.

Elle enseigne maintenant aux familles à faible revenu comment choisir et cuisiner des produits sains. Elle est éducatrice culinaire et coordinatrice de la sensibilisation SNAP au Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, un groupe à but non lucratif dédié à la création d'un système alimentaire local plus équitable dans la région de Washington, DC.

Elle conduit le bus du marché mobile du centre - une sorte de marché fermier sur roues - dans certains des quartiers les plus pauvres de la ville.

« En travaillant au marché mobile, je parle à beaucoup de mamans, et beaucoup d'entre elles me disent : « Je ne sais pas cuisiner ». Beaucoup d'entre elles sont des mères adolescentes. Ils ramassent des légumes et disent : "Je ne sais pas ce que c'est. Est-ce bien? Est-ce difficile de cuisiner ?' ", dit Harris. Alors elle parle de la courge et de la bette à carde, offrant des conseils sur la façon de les conserver et de les cuisiner.

"Vous pouvez apporter la nourriture à la porte des gens et la rendre abordable. Mais s'ils ne savent pas cuisiner ce qui est disponible, au final, vous n'avez rien changé », dit-elle.

Les compétences culinaires ne sont qu'un obstacle à une alimentation saine. Un récent sondage de l'association à but non lucratif Share Our Strength montre que 85 % des familles à faible revenu disent qu'il est important de manger sainement, mais seulement 53 % disent qu'elles préparent des dîners sains la plupart des soirs de semaine. Une majorité des 1 500 répondants ont déclaré que le coût et le temps pour planifier, faire les courses et cuisiner sont les principaux obstacles à l'amélioration de leur nutrition.

Après avoir eu des dizaines de ce genre de conversations par jour, Harris a décidé de créer un guide d'achat et un livre de recettes qu'elle pourrait distribuer à ces mamans.

"Rien d'extraordinaire", dit-elle, "juste un petit quelque chose sur un joli papier cartonné."

Elle a parlé de l'idée à quelques collègues d'Arcadia et ils l'ont aidée à aller plus loin. Avec l'aide de bénévoles d'Arcadia et de subventions importantes, Harris a publié un livre de cuisine digne d'une table basse. Il présente des photographies en couleurs saturées et des recettes simples combinant des aliments de base comme le lait, les œufs et les haricots avec des produits de saison - des plats comme la marinade de poisson à l'ail et la coriandre et les feuilles de betterave avec haricots blancs et bacon. Il comprend également des conseils pour aménager un garde-manger et un guide saisonnier sur tout, des pommes aux navets. Les acheteurs d'assistance alimentaire qui fréquentent le marché mobile peuvent désormais obtenir des exemplaires gratuits du livre de cuisine. Le Livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market est également disponible au grand public pour 20 $ l'exemplaire. (Vous pouvez le commander ici.)

Harris veut faire passer le mot avant juin, lorsque le programme WIC commencera à distribuer des chèques de marchés fermiers, que les destinataires pourront utiliser pour acheter des articles dans le bus Arcadia et d'autres marchés fermiers. C'est à ce moment-là que les jeunes mamans et les autres personnes aux budgets limités qui souhaitent améliorer leur santé sortent vraiment, dit Harris. Mais beaucoup ont peur d'essayer de nouveaux aliments par peur de gaspiller de l'argent, dit-elle, alors elle leur donne des conseils, suggérant de petits changements, comme un nouveau repas par semaine.

Harris a une manière facile avec ces mamans parce qu'elle comprend. Elle a été l'endroit où se trouvent maintenant de nombreuses personnes qui viennent sur le marché mobile, déclare Pamela Hess, directrice exécutive d'Arcadia et éditrice - ainsi que tout autour du wrangler - du livre de cuisine.

"JuJu est à la fois marraine fée et bonne sorcière. Son jardin est incroyable - de grands enchevêtrements de fleurs et d'abeilles et de roses et de légumes grimpant sur des treillis, et toujours un autre lit posé. Sa nourriture porte le même cachet d'intégrité sauvage, fantaisiste et fondamentale », dit Hess.

"Je pense que certains de ces programmes - les gens sont bien intentionnés, mais ils n'ont jamais vécu la vie. J'étais sur WIC jusqu'à ce que mon enfant ait 5 ans et un an, mon mari s'est cassé la jambe. J'ai travaillé dans une banque alimentaire, j'ai reçu des bons d'alimentation », dit Harris. Elle a également aidé à élever quatre beaux-enfants et un neveu, et plus tard, elle a eu un autre enfant.

Elle dit qu'elle fait juste sa part. "Le problème de l'insécurité alimentaire est si grand, je fais juste ce que je peux faire. Et je peux cuisiner." Elle espère que le livre de cuisine Arcadia montrera qu'il est "possible de manger sainement avec un budget limité". Pas facile, mais possible."

Salade de chou frisé à l'ail

Extrait du livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market

3 pouces de gingembre frais, pelé (le gingembre se pele facilement avec le côté d'une cuillère en métal)

1 bouquet de chou frisé, lavé, égrené et les feuilles hachées

1 tasse de chou rouge, tranché finement

Dans un mélangeur, ajouter l'ail, le jus de citron, la sauce soja, le gingembre et le poivre noir, et la purée. En utilisant l'ouverture du couvercle, ajoutez lentement de l'huile d'olive avec le moteur tournant à basse vitesse pour épaissir la vinaigrette.

Dans un grand bol, ajouter le chou frisé, les carottes, le chou, les canneberges et les pois chiches. Verser la vinaigrette dans le bol et mélanger pour enrober. Bien mélanger et laisser reposer la salade pendant au moins 20 minutes. Copyright 2019 NPR. Pour en savoir plus, visitez https://www.npr.org.

Clarification : (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris a reçu une aide alimentaire pour les femmes, les nourrissons et les enfants uniquement pour elle-même et son fils aîné.


Comment bien manger avec un petit budget, d'une maman qui y est allée

JuJu Harris n'avait pas l'intention d'écrire un livre de cuisine, mais là encore, elle n'avait pas non plus l'intention d'accepter l'aide publique pour nourrir son fils. Harris a toujours voulu travailler avec la nature.

"Mon travail de rêve était, j'allais grandir et devenir garde-forestier de parc national", dit-elle. Cela n'a pas tout à fait fonctionné de cette façon. Elle a dérivé d'un travail à l'autre à Oakland, en Californie, où elle est née. À 32 ans, elle a rejoint le Peace Corps, se rendant au Paraguay pour aider les agriculteurs locaux à améliorer leurs récoltes.

Alors qu'elle était censée aider les hommes – ceux qui occupaient les emplois agricoles et l'argent – ​​elle s'est retrouvée attirée par les femmes et les enfants. Elle a encouragé les familles à investir leur argent dans leurs deux entreprises agricoles et leurs enfants.

« J'ai appris l'importance de la nutrition pour les femmes et son impact sur sa famille », dit Harris. Lorsque les femmes ont amélioré leur régime alimentaire, elles ont également eu "plus d'énergie mentale" pour s'occuper de leurs enfants, dit-elle.

Des années plus tard, de retour aux États-Unis, Harris s'est retrouvée dans une situation similaire – avec de jeunes enfants, une dépression post-partum et peu d'argent. Elle savait qu'elle devait mieux prendre soin d'elle-même, alors elle a commencé à expérimenter un jardin, à faire du pain, à faire tout ce qu'elle pouvait pour compléter les aliments de base du programme alimentaire pour femmes, nourrissons et enfants (WIC) qu'elle recevait. Elle a appris elle-même à cuisiner avec du chou frisé, du chou, du chou et d'autres produits bon marché et riches en nutriments. Des voisins sont venus. Elle leur a aussi appris à cuisiner.

Bien qu'elle n'ait pas encore atteint son rêve de devenir garde-parc, Harris passe beaucoup de temps à l'extérieur ces jours-ci.

Elle enseigne maintenant aux familles à faible revenu comment choisir et cuisiner des produits sains. Elle est éducatrice culinaire et coordinatrice de la sensibilisation SNAP au Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, un groupe à but non lucratif dédié à la création d'un système alimentaire local plus équitable dans la région de Washington, DC.

Elle conduit le bus du marché mobile du centre - une sorte de marché fermier sur roues - dans certains des quartiers les plus pauvres de la ville.

« En travaillant au marché mobile, je parle à beaucoup de mamans, et beaucoup d'entre elles me disent : « Je ne sais pas cuisiner ». Beaucoup d'entre elles sont des mères adolescentes. Ils ramassent des légumes et disent : "Je ne sais pas ce que c'est. Est-ce bien? Est-ce difficile de cuisiner ?' ", dit Harris. Alors elle parle de la courge et de la bette à carde, offrant des conseils sur la façon de les conserver et de les cuisiner.

"Vous pouvez apporter la nourriture à la porte des gens et la rendre abordable. Mais s'ils ne savent pas cuisiner ce qui est disponible, au final, vous n'avez rien changé », dit-elle.

Les compétences culinaires ne sont qu'un obstacle à une alimentation saine. Un récent sondage de l'association à but non lucratif Share Our Strength montre que 85 % des familles à faible revenu disent qu'il est important de manger sainement, mais seulement 53 % disent cuisiner des dîners sains la plupart des soirs de semaine. Une majorité des 1 500 répondants ont déclaré que le coût et le temps pour planifier, faire les courses et cuisiner sont les principaux obstacles à l'amélioration de leur nutrition.

Après avoir eu des dizaines de ce genre de conversations par jour, Harris a décidé de créer un guide d'achat et un livre de recettes qu'elle pourrait distribuer à ces mamans.

"Rien d'extraordinaire", dit-elle, "juste un petit quelque chose sur un joli papier cartonné."

Elle a parlé de l'idée à quelques collègues d'Arcadia et ils l'ont aidée à aller plus loin. Avec l'aide de bénévoles d'Arcadia et de subventions importantes, Harris a publié un livre de cuisine digne d'une table basse. Il présente des photographies en couleurs saturées et des recettes simples combinant des aliments de base comme le lait, les œufs et les haricots avec des produits de saison - des plats comme la marinade de poisson à l'ail et la coriandre et les feuilles de betterave avec haricots blancs et bacon. Il comprend également des conseils pour aménager un garde-manger et un guide saisonnier sur tout, des pommes aux navets. Les acheteurs d'assistance alimentaire qui fréquentent le marché mobile peuvent désormais obtenir des exemplaires gratuits du livre de cuisine. Le Livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market est également disponible au grand public pour 20 $ l'exemplaire. (Vous pouvez le commander ici.)

Harris veut faire passer le mot avant juin, lorsque le programme WIC commencera à distribuer des chèques de marchés fermiers, que les destinataires pourront utiliser pour acheter des articles dans le bus Arcadia et d'autres marchés fermiers. C'est à ce moment-là que les jeunes mamans et les autres personnes aux budgets limités qui souhaitent améliorer leur santé sortent vraiment, dit Harris. Mais beaucoup ont peur d'essayer de nouveaux aliments par peur de gaspiller de l'argent, dit-elle, alors elle leur donne des conseils, suggérant de petits changements, comme un nouveau repas par semaine.

Harris a une manière facile avec ces mamans parce qu'elle comprend. Elle a été l'endroit où se trouvent maintenant de nombreuses personnes qui viennent sur le marché mobile, déclare Pamela Hess, directrice exécutive d'Arcadia et éditrice - ainsi que tout autour du wrangler - du livre de cuisine.

"JuJu est en partie une fée marraine, en partie une bonne sorcière. Son jardin est incroyable - de grands enchevêtrements de fleurs et d'abeilles et de roses et de légumes grimpant sur des treillis, et toujours un autre lit posé. Sa nourriture porte le même cachet d'intégrité sauvage, fantaisiste et fondamentale », dit Hess.

"Je pense que certains de ces programmes - les gens sont bien intentionnés, mais ils n'ont jamais vécu la vie. J'étais sur WIC jusqu'à ce que mon enfant ait 5 ans et un an, mon mari s'est cassé la jambe. J'ai travaillé dans une banque alimentaire, j'ai reçu des bons d'alimentation », dit Harris. Elle a également aidé à élever quatre beaux-enfants et un neveu, et plus tard, elle a eu un autre enfant.

Elle dit qu'elle fait juste sa part. "Le problème de l'insécurité alimentaire est si grand, je fais juste ce que je peux faire. Et je peux cuisiner." Elle espère que le livre de cuisine Arcadia montrera qu'il est "possible de manger sainement avec un budget limité". Pas facile, mais possible."

Salade de chou frisé à l'ail

Extrait du livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market

3 pouces de gingembre frais, pelé (le gingembre se pele facilement avec le côté d'une cuillère en métal)

1 bouquet de chou frisé, lavé, égrené et les feuilles hachées

1 tasse de chou rouge, tranché finement

Dans un mélangeur, ajouter l'ail, le jus de citron, la sauce soja, le gingembre et le poivre noir, et la purée. En utilisant l'ouverture du couvercle, ajoutez lentement de l'huile d'olive avec le moteur tournant à basse vitesse pour épaissir la vinaigrette.

Dans un grand bol, ajouter le chou frisé, les carottes, le chou, les canneberges et les pois chiches. Verser la vinaigrette dans le bol et mélanger pour bien enrober. Bien mélanger et laisser reposer la salade pendant au moins 20 minutes. Copyright 2019 NPR. Pour en savoir plus, visitez https://www.npr.org.

Clarification : (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris a reçu une aide alimentaire pour les femmes, les nourrissons et les enfants uniquement pour elle-même et son fils aîné.


Comment bien manger avec un budget serré, d'une maman qui y est allée

JuJu Harris n'avait pas l'intention d'écrire un livre de cuisine, mais là encore, elle n'avait pas non plus l'intention d'accepter l'aide publique pour nourrir son fils. Harris a toujours voulu travailler avec la nature.

"Mon travail de rêve était, j'allais grandir et devenir garde-forestier de parc national", dit-elle. Cela n'a pas tout à fait fonctionné de cette façon. Elle a dérivé d'un travail à l'autre à Oakland, en Californie, où elle est née. À 32 ans, elle a rejoint le Peace Corps, se rendant au Paraguay pour aider les agriculteurs locaux à améliorer leurs récoltes.

Alors qu'elle était censée aider les hommes – ceux qui occupaient les emplois agricoles et l'argent – ​​elle s'est retrouvée attirée par les femmes et les enfants. Elle a encouragé les familles à investir leur argent dans leurs deux entreprises agricoles et leurs enfants.

« J'ai appris l'importance de la nutrition pour les femmes et son impact sur sa famille », dit Harris. Lorsque les femmes ont amélioré leur régime alimentaire, elles ont également eu "plus d'énergie mentale" pour s'occuper de leurs enfants, dit-elle.

Des années plus tard, de retour aux États-Unis, Harris s'est retrouvée dans une situation similaire – avec de jeunes enfants, une dépression post-partum et peu d'argent. Elle savait qu'elle devait mieux prendre soin d'elle-même, alors elle a commencé à expérimenter un jardin, à faire du pain, à faire tout ce qu'elle pouvait pour compléter les aliments de base du programme alimentaire pour femmes, nourrissons et enfants (WIC) qu'elle recevait. Elle a appris elle-même à cuisiner avec du chou frisé, du chou, du chou et d'autres produits bon marché et riches en nutriments. Des voisins sont venus. Elle leur a aussi appris à cuisiner.

Bien qu'elle n'ait pas encore atteint son rêve de devenir garde-parc, Harris passe beaucoup de temps à l'extérieur ces jours-ci.

Elle enseigne maintenant aux familles à faible revenu comment choisir et cuisiner des produits sains. Elle est éducatrice culinaire et coordinatrice de la sensibilisation SNAP au Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, un groupe à but non lucratif dédié à la création d'un système alimentaire local plus équitable dans la région de Washington, DC.

Elle conduit le bus du marché mobile du centre - une sorte de marché fermier sur roues - dans certains des quartiers les plus pauvres de la ville.

« En travaillant au marché mobile, je parle à beaucoup de mamans, et beaucoup d'entre elles me disent : « Je ne sais pas cuisiner ». Beaucoup d'entre elles sont des mères adolescentes. Ils ramassent des légumes et disent : "Je ne sais pas ce que c'est. Est-ce bien? Est-ce difficile de cuisiner ?' ", dit Harris. Alors elle parle de la courge et de la bette à carde, offrant des conseils sur la façon de les conserver et de les cuisiner.

"Vous pouvez apporter la nourriture à la porte des gens et la rendre abordable. Mais s'ils ne savent pas cuisiner ce qui est disponible, au final, vous n'avez rien changé », dit-elle.

Les compétences culinaires ne sont qu'un obstacle à une alimentation saine. Un récent sondage de l'association à but non lucratif Share Our Strength montre que 85 % des familles à faible revenu disent qu'il est important de manger sainement, mais seulement 53 % disent qu'elles préparent des dîners sains la plupart des soirs de semaine. Une majorité des 1 500 répondants ont déclaré que le coût et le temps pour planifier, faire les courses et cuisiner sont les principaux obstacles à l'amélioration de leur nutrition.

Après avoir eu des dizaines de ce genre de conversations par jour, Harris a décidé de créer un guide d'achat et un livre de recettes qu'elle pourrait distribuer à ces mamans.

"Rien d'extraordinaire", dit-elle, "juste un petit quelque chose sur un joli papier cartonné."

Elle a parlé de l'idée à quelques collègues d'Arcadia et ils l'ont aidée à aller plus loin. Avec l'aide de bénévoles d'Arcadia et de subventions importantes, Harris a publié un livre de cuisine digne d'une table basse. Il présente des photographies en couleurs saturées et des recettes simples combinant des aliments de base comme le lait, les œufs et les haricots avec des produits de saison - des plats comme la marinade de poisson à l'ail et la coriandre et les feuilles de betterave avec haricots blancs et bacon. Il comprend également des conseils pour aménager un garde-manger et un guide saisonnier sur tout, des pommes aux navets. Les acheteurs d'assistance alimentaire qui fréquentent le marché mobile peuvent désormais obtenir des exemplaires gratuits du livre de cuisine. Le Livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market est également disponible au grand public pour 20 $ l'exemplaire. (Vous pouvez le commander ici.)

Harris veut faire passer le mot avant juin, lorsque le programme WIC commencera à distribuer des chèques aux marchés de producteurs, que les bénéficiaires pourront utiliser pour acheter des articles dans le bus Arcadia et d'autres marchés de producteurs. C'est à ce moment-là que les jeunes mamans et les autres personnes aux budgets limités qui souhaitent améliorer leur santé sortent vraiment, dit Harris. Mais beaucoup ont peur d'essayer de nouveaux aliments par peur de gaspiller de l'argent, dit-elle, alors elle leur donne des conseils, suggérant de petits changements, comme un nouveau repas par semaine.

Harris a une manière facile avec ces mamans parce qu'elle comprend. Elle a été l'endroit où se trouvent maintenant de nombreuses personnes qui viennent sur le marché mobile, déclare Pamela Hess, directrice exécutive d'Arcadia et éditrice - ainsi que tout autour du wrangler - du livre de cuisine.

"JuJu est à la fois marraine fée et bonne sorcière. Son jardin est incroyable - de grands enchevêtrements de fleurs et d'abeilles et de roses et de légumes grimpant sur des treillis, et toujours un autre lit posé. Sa nourriture porte le même cachet d'intégrité sauvage, fantaisiste et fondamentale », dit Hess.

"Je pense que certains de ces programmes - les gens sont bien intentionnés, mais ils n'ont jamais vécu la vie. J'étais sur WIC jusqu'à ce que mon enfant ait 5 ans et un an, mon mari s'est cassé la jambe. J'ai travaillé dans une banque alimentaire, j'ai reçu des bons d'alimentation », dit Harris. Elle a également aidé à élever quatre beaux-enfants et un neveu, et plus tard, elle a eu un autre enfant.

Elle dit qu'elle fait juste sa part. "Le problème de l'insécurité alimentaire est si grand, je fais juste ce que je peux faire. Et je peux cuisiner." Elle espère que le livre de cuisine Arcadia montrera qu'il est "possible de manger sainement avec un budget limité". Pas facile, mais possible."

Salade de chou frisé à l'ail

Extrait du livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market

3 pouces de gingembre frais, pelé (le gingembre se pele facilement avec le côté d'une cuillère en métal)

1 bouquet de chou frisé, lavé, égrené et les feuilles hachées

1 tasse de chou rouge, tranché finement

Dans un mélangeur, ajouter l'ail, le jus de citron, la sauce soja, le gingembre et le poivre noir, et la purée. En utilisant l'ouverture du couvercle, ajoutez lentement de l'huile d'olive avec le moteur tournant à basse vitesse pour épaissir la vinaigrette.

Dans un grand bol, ajouter le chou frisé, les carottes, le chou, les canneberges et les pois chiches. Verser la vinaigrette dans le bol et mélanger pour bien enrober. Bien mélanger et laisser reposer la salade pendant au moins 20 minutes. Copyright 2019 NPR. Pour en savoir plus, visitez https://www.npr.org.

Clarification : (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris a reçu une aide alimentaire pour les femmes, les nourrissons et les enfants uniquement pour elle-même et son fils aîné.


Comment bien manger avec un petit budget, d'une maman qui y est allée

JuJu Harris n'avait pas l'intention d'écrire un livre de cuisine, mais là encore, elle n'avait pas non plus l'intention d'accepter l'aide publique pour nourrir son fils. Harris a toujours voulu travailler avec la nature.

"Mon travail de rêve était, j'allais grandir et devenir garde-forestier de parc national", dit-elle. Cela n'a pas vraiment fonctionné de cette façon. Elle a dérivé d'un travail à l'autre à Oakland, en Californie, où elle est née. À 32 ans, elle a rejoint le Peace Corps, se rendant au Paraguay pour aider les agriculteurs locaux à améliorer leurs récoltes.

Alors qu'elle était censée aider les hommes – ceux qui occupaient les emplois agricoles et l'argent – ​​elle s'est retrouvée attirée par les femmes et les enfants. Elle a encouragé les familles à investir leur argent dans leurs deux entreprises agricoles et leurs enfants.

« J'ai appris l'importance de la nutrition pour les femmes et son impact sur sa famille », dit Harris. Lorsque les femmes ont amélioré leur régime alimentaire, elles ont également eu "plus d'énergie mentale" pour s'occuper de leurs enfants, dit-elle.

Des années plus tard, de retour aux États-Unis, Harris s'est retrouvée dans une situation similaire – avec de jeunes enfants, une dépression post-partum et peu d'argent. Elle savait qu'elle devait mieux prendre soin d'elle-même, alors elle a commencé à expérimenter un jardin, à faire du pain, à faire tout ce qu'elle pouvait pour compléter les aliments de base du programme alimentaire pour femmes, nourrissons et enfants (WIC) qu'elle recevait. Elle a appris elle-même à cuisiner avec du chou frisé, du chou, du chou et d'autres produits bon marché et riches en nutriments. Des voisins sont venus. Elle leur a aussi appris à cuisiner.

Bien qu'elle n'ait pas encore atteint son rêve de devenir garde-parc, Harris passe beaucoup de temps à l'extérieur ces jours-ci.

Elle enseigne maintenant aux familles à faible revenu comment choisir et cuisiner des produits sains. Elle est éducatrice culinaire et coordinatrice de la sensibilisation SNAP au Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, un groupe à but non lucratif dédié à la création d'un système alimentaire local plus équitable dans la région de Washington, DC.

Elle conduit le bus du marché mobile du centre - une sorte de marché de producteurs sur roues - dans certains des quartiers les plus pauvres de la ville.

« En travaillant au marché mobile, je parle à beaucoup de mamans, et beaucoup d'entre elles me disent : « Je ne sais pas cuisiner ». Beaucoup d'entre elles sont des mères adolescentes. Ils ramassent des légumes et disent : "Je ne sais pas ce que c'est. Est-ce bien? Est-ce difficile de cuisiner ?' ", dit Harris. Alors elle parle de la courge et de la bette à carde, offrant des conseils sur la façon de les conserver et de les cuisiner.

"Vous pouvez apporter la nourriture à la porte des gens et la rendre abordable. Mais s'ils ne savent pas cuisiner ce qui est disponible, au final, vous n'avez rien changé », dit-elle.

Les compétences culinaires ne sont qu'un obstacle à une alimentation saine. Un récent sondage de l'association à but non lucratif Share Our Strength montre que 85 % des familles à faible revenu disent qu'il est important de manger sainement, mais seulement 53 % disent cuisiner des dîners sains la plupart des soirs de semaine. Une majorité des 1 500 répondants ont déclaré que le coût et le temps pour planifier, faire les courses et cuisiner sont les principaux obstacles à l'amélioration de leur nutrition.

Après avoir eu des dizaines de ce genre de conversations par jour, Harris a décidé de créer un guide d'achat et un livre de recettes qu'elle pourrait distribuer à ces mamans.

"Rien d'extraordinaire", dit-elle, "juste un petit quelque chose sur un joli papier cartonné."

Elle a parlé de l'idée à quelques collègues d'Arcadia et ils l'ont aidée à aller plus loin. Avec l'aide de bénévoles d'Arcadia et de subventions importantes, Harris a publié un livre de cuisine digne d'une table basse. Il présente des photographies en couleurs saturées et des recettes simples combinant des aliments de base comme le lait, les œufs et les haricots avec des produits de saison - des plats comme la marinade de poisson à l'ail et la coriandre et les feuilles de betterave avec haricots blancs et bacon. Il comprend également des conseils pour aménager un garde-manger et un guide saisonnier sur tout, des pommes aux navets. Les acheteurs d'assistance alimentaire qui fréquentent le marché mobile peuvent désormais obtenir des exemplaires gratuits du livre de cuisine. Le Livre de recettes saisonnières Arcadia Mobile Market est également disponible au grand public pour 20 $ l'exemplaire. (Vous pouvez le commander ici.)

Harris veut faire passer le mot avant juin, lorsque le programme WIC commencera à distribuer des chèques aux marchés de producteurs, que les destinataires pourront utiliser pour acheter des articles dans le bus Arcadia et d'autres marchés de producteurs. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


How to eat well on a tight budget, from a mom who's been there

JuJu Harris didn't set out to write a cookbook, but then again, she didn't set out to accept public assistance to feed her son, either. Harris always wanted to work with nature.

"My dream job was, I was going to grow up and be a national park ranger," she says. It didn't quite work out that way. She drifted from job to job in Oakland, Calif., where she was born. At 32, she joined the Peace Corps, traveling to Paraguay to help local farmers improve their crops.

While she was supposed to be helping the men — the ones who held the farming jobs and the money — she found herself drawn to the women and children. She encouraged the families to put their money into both their agricultural businesses et leurs enfants.

"I learned the importance of nutrition for women and how it impacts her family," Harris says. When the women improved their diets, they had "more mental energy" to deal with their children, too, she says.

Years later, back in the states, Harris found herself in a similar situation — with small children, postpartum depression and little money. She knew she needed to take better care of herself, so she began experimenting with a garden, baking bread, doing whatever she could to supplement the Women, Infants and Children (WIC) food program staples she was receiving. She taught herself to cook with kale, collards, cabbage and other inexpensive and nutritionally dense produce. Neighbors came over. She taught them how to cook, too.

Although she has not yet reached her dream of becoming a park ranger, Harris gets to spend plenty of time outdoors these days.

She's now teaching low-income families how to choose and cook healthy produce. She's a culinary educator and SNAP outreach coordinator with the Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, a nonprofit group dedicated to creating a more equitable local food system in the Washington, D.C., area.

She drives the center's Mobile Market bus — a kind of farmers market on wheels — into some of the poorest neighborhoods in the city.

"Working at the Mobile Market, I talk to a lot of moms, and many of them tell me, 'I don't know how to cook.' A lot of them are teen mothers. They pick up vegetables and say, 'I don't know what this is. Est-ce bien? Is it hard to cook?' " Harris says. So she talks up the squash and the Swiss chard, offering tips on how to store and cook them.

"You can bring the food to people's doorstep and make it affordable. But if they don't know how to cook what's available, in the end, you haven't changed anything," she says.

Cooking skills are just one barrier to healthy eating. A recent survey by the nonprofit Share Our Strength shows that 85 percent of low-income families say eating healthy is important, but only 53 percent say they cook healthy dinners most weeknights. A majority of the 1,500 respondents said cost and time to plan, shop and cook are the biggest barriers to improving their nutrition.

After having dozens of these kinds of conversations a day, Harris decided to put together a shopping guide and recipe book she could hand out to these moms.

"Nothing fancy," she says, "just a little something on some nice cardstock."

She told a couple of her Arcadia colleagues about the idea, and they helped her take it a step further. With the help of Arcadia volunteers and some major grant money, Harris published a coffee table-worthy cookbook. It features saturated color photographs and simple recipes combining food assistance staples like milk, eggs and beans with seasonal produce — dishes like Garlic-Cilantro Fish Marinade and Beet Greens With White Beans And Bacon. It also includes tips for setting up a pantry, and a seasonal guide to everything from apples to turnips. Shoppers on food assistance who frequent the Mobile Market can now get free copies of the cookbook. Le Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook is also available to the general public for $20 a copy. (You can order it here.)

Harris wants to get the word out before June, when the WIC program begins handing out farmers markets checks, which recipients can use to purchase items from the Arcadia bus and other farmers markets. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


How to eat well on a tight budget, from a mom who's been there

JuJu Harris didn't set out to write a cookbook, but then again, she didn't set out to accept public assistance to feed her son, either. Harris always wanted to work with nature.

"My dream job was, I was going to grow up and be a national park ranger," she says. It didn't quite work out that way. She drifted from job to job in Oakland, Calif., where she was born. At 32, she joined the Peace Corps, traveling to Paraguay to help local farmers improve their crops.

While she was supposed to be helping the men — the ones who held the farming jobs and the money — she found herself drawn to the women and children. She encouraged the families to put their money into both their agricultural businesses et leurs enfants.

"I learned the importance of nutrition for women and how it impacts her family," Harris says. When the women improved their diets, they had "more mental energy" to deal with their children, too, she says.

Years later, back in the states, Harris found herself in a similar situation — with small children, postpartum depression and little money. She knew she needed to take better care of herself, so she began experimenting with a garden, baking bread, doing whatever she could to supplement the Women, Infants and Children (WIC) food program staples she was receiving. She taught herself to cook with kale, collards, cabbage and other inexpensive and nutritionally dense produce. Neighbors came over. She taught them how to cook, too.

Although she has not yet reached her dream of becoming a park ranger, Harris gets to spend plenty of time outdoors these days.

She's now teaching low-income families how to choose and cook healthy produce. She's a culinary educator and SNAP outreach coordinator with the Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, a nonprofit group dedicated to creating a more equitable local food system in the Washington, D.C., area.

She drives the center's Mobile Market bus — a kind of farmers market on wheels — into some of the poorest neighborhoods in the city.

"Working at the Mobile Market, I talk to a lot of moms, and many of them tell me, 'I don't know how to cook.' A lot of them are teen mothers. They pick up vegetables and say, 'I don't know what this is. Est-ce bien? Is it hard to cook?' " Harris says. So she talks up the squash and the Swiss chard, offering tips on how to store and cook them.

"You can bring the food to people's doorstep and make it affordable. But if they don't know how to cook what's available, in the end, you haven't changed anything," she says.

Cooking skills are just one barrier to healthy eating. A recent survey by the nonprofit Share Our Strength shows that 85 percent of low-income families say eating healthy is important, but only 53 percent say they cook healthy dinners most weeknights. A majority of the 1,500 respondents said cost and time to plan, shop and cook are the biggest barriers to improving their nutrition.

After having dozens of these kinds of conversations a day, Harris decided to put together a shopping guide and recipe book she could hand out to these moms.

"Nothing fancy," she says, "just a little something on some nice cardstock."

She told a couple of her Arcadia colleagues about the idea, and they helped her take it a step further. With the help of Arcadia volunteers and some major grant money, Harris published a coffee table-worthy cookbook. It features saturated color photographs and simple recipes combining food assistance staples like milk, eggs and beans with seasonal produce — dishes like Garlic-Cilantro Fish Marinade and Beet Greens With White Beans And Bacon. It also includes tips for setting up a pantry, and a seasonal guide to everything from apples to turnips. Shoppers on food assistance who frequent the Mobile Market can now get free copies of the cookbook. Le Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook is also available to the general public for $20 a copy. (You can order it here.)

Harris wants to get the word out before June, when the WIC program begins handing out farmers markets checks, which recipients can use to purchase items from the Arcadia bus and other farmers markets. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


How to eat well on a tight budget, from a mom who's been there

JuJu Harris didn't set out to write a cookbook, but then again, she didn't set out to accept public assistance to feed her son, either. Harris always wanted to work with nature.

"My dream job was, I was going to grow up and be a national park ranger," she says. It didn't quite work out that way. She drifted from job to job in Oakland, Calif., where she was born. At 32, she joined the Peace Corps, traveling to Paraguay to help local farmers improve their crops.

While she was supposed to be helping the men — the ones who held the farming jobs and the money — she found herself drawn to the women and children. She encouraged the families to put their money into both their agricultural businesses et leurs enfants.

"I learned the importance of nutrition for women and how it impacts her family," Harris says. When the women improved their diets, they had "more mental energy" to deal with their children, too, she says.

Years later, back in the states, Harris found herself in a similar situation — with small children, postpartum depression and little money. She knew she needed to take better care of herself, so she began experimenting with a garden, baking bread, doing whatever she could to supplement the Women, Infants and Children (WIC) food program staples she was receiving. She taught herself to cook with kale, collards, cabbage and other inexpensive and nutritionally dense produce. Neighbors came over. She taught them how to cook, too.

Although she has not yet reached her dream of becoming a park ranger, Harris gets to spend plenty of time outdoors these days.

She's now teaching low-income families how to choose and cook healthy produce. She's a culinary educator and SNAP outreach coordinator with the Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, a nonprofit group dedicated to creating a more equitable local food system in the Washington, D.C., area.

She drives the center's Mobile Market bus — a kind of farmers market on wheels — into some of the poorest neighborhoods in the city.

"Working at the Mobile Market, I talk to a lot of moms, and many of them tell me, 'I don't know how to cook.' A lot of them are teen mothers. They pick up vegetables and say, 'I don't know what this is. Est-ce bien? Is it hard to cook?' " Harris says. So she talks up the squash and the Swiss chard, offering tips on how to store and cook them.

"You can bring the food to people's doorstep and make it affordable. But if they don't know how to cook what's available, in the end, you haven't changed anything," she says.

Cooking skills are just one barrier to healthy eating. A recent survey by the nonprofit Share Our Strength shows that 85 percent of low-income families say eating healthy is important, but only 53 percent say they cook healthy dinners most weeknights. A majority of the 1,500 respondents said cost and time to plan, shop and cook are the biggest barriers to improving their nutrition.

After having dozens of these kinds of conversations a day, Harris decided to put together a shopping guide and recipe book she could hand out to these moms.

"Nothing fancy," she says, "just a little something on some nice cardstock."

She told a couple of her Arcadia colleagues about the idea, and they helped her take it a step further. With the help of Arcadia volunteers and some major grant money, Harris published a coffee table-worthy cookbook. It features saturated color photographs and simple recipes combining food assistance staples like milk, eggs and beans with seasonal produce — dishes like Garlic-Cilantro Fish Marinade and Beet Greens With White Beans And Bacon. It also includes tips for setting up a pantry, and a seasonal guide to everything from apples to turnips. Shoppers on food assistance who frequent the Mobile Market can now get free copies of the cookbook. Le Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook is also available to the general public for $20 a copy. (You can order it here.)

Harris wants to get the word out before June, when the WIC program begins handing out farmers markets checks, which recipients can use to purchase items from the Arcadia bus and other farmers markets. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


How to eat well on a tight budget, from a mom who's been there

JuJu Harris didn't set out to write a cookbook, but then again, she didn't set out to accept public assistance to feed her son, either. Harris always wanted to work with nature.

"My dream job was, I was going to grow up and be a national park ranger," she says. It didn't quite work out that way. She drifted from job to job in Oakland, Calif., where she was born. At 32, she joined the Peace Corps, traveling to Paraguay to help local farmers improve their crops.

While she was supposed to be helping the men — the ones who held the farming jobs and the money — she found herself drawn to the women and children. She encouraged the families to put their money into both their agricultural businesses et leurs enfants.

"I learned the importance of nutrition for women and how it impacts her family," Harris says. When the women improved their diets, they had "more mental energy" to deal with their children, too, she says.

Years later, back in the states, Harris found herself in a similar situation — with small children, postpartum depression and little money. She knew she needed to take better care of herself, so she began experimenting with a garden, baking bread, doing whatever she could to supplement the Women, Infants and Children (WIC) food program staples she was receiving. She taught herself to cook with kale, collards, cabbage and other inexpensive and nutritionally dense produce. Neighbors came over. She taught them how to cook, too.

Although she has not yet reached her dream of becoming a park ranger, Harris gets to spend plenty of time outdoors these days.

She's now teaching low-income families how to choose and cook healthy produce. She's a culinary educator and SNAP outreach coordinator with the Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, a nonprofit group dedicated to creating a more equitable local food system in the Washington, D.C., area.

She drives the center's Mobile Market bus — a kind of farmers market on wheels — into some of the poorest neighborhoods in the city.

"Working at the Mobile Market, I talk to a lot of moms, and many of them tell me, 'I don't know how to cook.' A lot of them are teen mothers. They pick up vegetables and say, 'I don't know what this is. Est-ce bien? Is it hard to cook?' " Harris says. So she talks up the squash and the Swiss chard, offering tips on how to store and cook them.

"You can bring the food to people's doorstep and make it affordable. But if they don't know how to cook what's available, in the end, you haven't changed anything," she says.

Cooking skills are just one barrier to healthy eating. A recent survey by the nonprofit Share Our Strength shows that 85 percent of low-income families say eating healthy is important, but only 53 percent say they cook healthy dinners most weeknights. A majority of the 1,500 respondents said cost and time to plan, shop and cook are the biggest barriers to improving their nutrition.

After having dozens of these kinds of conversations a day, Harris decided to put together a shopping guide and recipe book she could hand out to these moms.

"Nothing fancy," she says, "just a little something on some nice cardstock."

She told a couple of her Arcadia colleagues about the idea, and they helped her take it a step further. With the help of Arcadia volunteers and some major grant money, Harris published a coffee table-worthy cookbook. It features saturated color photographs and simple recipes combining food assistance staples like milk, eggs and beans with seasonal produce — dishes like Garlic-Cilantro Fish Marinade and Beet Greens With White Beans And Bacon. It also includes tips for setting up a pantry, and a seasonal guide to everything from apples to turnips. Shoppers on food assistance who frequent the Mobile Market can now get free copies of the cookbook. Le Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook is also available to the general public for $20 a copy. (You can order it here.)

Harris wants to get the word out before June, when the WIC program begins handing out farmers markets checks, which recipients can use to purchase items from the Arcadia bus and other farmers markets. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


How to eat well on a tight budget, from a mom who's been there

JuJu Harris didn't set out to write a cookbook, but then again, she didn't set out to accept public assistance to feed her son, either. Harris always wanted to work with nature.

"My dream job was, I was going to grow up and be a national park ranger," she says. It didn't quite work out that way. She drifted from job to job in Oakland, Calif., where she was born. At 32, she joined the Peace Corps, traveling to Paraguay to help local farmers improve their crops.

While she was supposed to be helping the men — the ones who held the farming jobs and the money — she found herself drawn to the women and children. She encouraged the families to put their money into both their agricultural businesses et leurs enfants.

"I learned the importance of nutrition for women and how it impacts her family," Harris says. When the women improved their diets, they had "more mental energy" to deal with their children, too, she says.

Years later, back in the states, Harris found herself in a similar situation — with small children, postpartum depression and little money. She knew she needed to take better care of herself, so she began experimenting with a garden, baking bread, doing whatever she could to supplement the Women, Infants and Children (WIC) food program staples she was receiving. She taught herself to cook with kale, collards, cabbage and other inexpensive and nutritionally dense produce. Neighbors came over. She taught them how to cook, too.

Although she has not yet reached her dream of becoming a park ranger, Harris gets to spend plenty of time outdoors these days.

She's now teaching low-income families how to choose and cook healthy produce. She's a culinary educator and SNAP outreach coordinator with the Arcadia Center for Sustainable Food and Agriculture, a nonprofit group dedicated to creating a more equitable local food system in the Washington, D.C., area.

She drives the center's Mobile Market bus — a kind of farmers market on wheels — into some of the poorest neighborhoods in the city.

"Working at the Mobile Market, I talk to a lot of moms, and many of them tell me, 'I don't know how to cook.' A lot of them are teen mothers. They pick up vegetables and say, 'I don't know what this is. Est-ce bien? Is it hard to cook?' " Harris says. So she talks up the squash and the Swiss chard, offering tips on how to store and cook them.

"You can bring the food to people's doorstep and make it affordable. But if they don't know how to cook what's available, in the end, you haven't changed anything," she says.

Cooking skills are just one barrier to healthy eating. A recent survey by the nonprofit Share Our Strength shows that 85 percent of low-income families say eating healthy is important, but only 53 percent say they cook healthy dinners most weeknights. A majority of the 1,500 respondents said cost and time to plan, shop and cook are the biggest barriers to improving their nutrition.

After having dozens of these kinds of conversations a day, Harris decided to put together a shopping guide and recipe book she could hand out to these moms.

"Nothing fancy," she says, "just a little something on some nice cardstock."

She told a couple of her Arcadia colleagues about the idea, and they helped her take it a step further. With the help of Arcadia volunteers and some major grant money, Harris published a coffee table-worthy cookbook. It features saturated color photographs and simple recipes combining food assistance staples like milk, eggs and beans with seasonal produce — dishes like Garlic-Cilantro Fish Marinade and Beet Greens With White Beans And Bacon. It also includes tips for setting up a pantry, and a seasonal guide to everything from apples to turnips. Shoppers on food assistance who frequent the Mobile Market can now get free copies of the cookbook. Le Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook is also available to the general public for $20 a copy. (You can order it here.)

Harris wants to get the word out before June, when the WIC program begins handing out farmers markets checks, which recipients can use to purchase items from the Arcadia bus and other farmers markets. That's when young moms and others on limited budgets who want to improve their health really come out, Harris says. But many are afraid to try new foods for fear of wasting money, she says, so she gives them guidance, suggesting small changes, like one new meal a week.

Harris has an easy manner with these moms because she gets it. She's been where many of the people who come to the Mobile Market are now, says Pamela Hess, Arcadia's executive director and the editor — as well as all-around-wrangler — of the cookbook.

"JuJu is one part fairy godmother, one part good witch. Her garden is incredible — great tangles of flowers and honeybees and roses and vegetables climbing trellises, and always another bed being laid. Her food bears the same stamp of wild and whimsy and fundamental integrity," Hess says.

"I think some of these programs — people are well-meaning, but they've never lived the life. I was on WIC till my kid was 5, and one year my husband broke his leg. I've worked at a food bank, I've been on food stamps," Harris says. She also helped raise four stepchildren and a nephew, and later had another child.

She says she's just doing her part. "The problem of food insecurity is so big, I just do what I can do. And I can cook." She hopes the Arcadia cookbook will show that "it's possible to eat healthy on a budget. Not easy, but possible."

Garlicky Kale Salad

From The Arcadia Mobile Market Seasonal Cookbook

3 inches fresh ginger, peeled (ginger is easily peeled with the side of a metal spoon)

1 bunch kale, washed, de-ribbbed, and leaves chopped

1 cup red cabbage, thinly sliced

In a blender, add the garlic, lemon juice, soy sauce, ginger and black pepper, and puree. Using the lid opening, slowly add olive oil with the motor running on low to thicken the dressing.

In a large bowl, add kale, carrots, cabbage, cranberries and garbanzo beans. Pour dressing into the bowl and toss to coat. Mix thoroughly and let salad sit for at least 20 minutes. Copyright 2019 NPR. To see more, visit https://www.npr.org.

Clarification: (2014-03-18 04:00:00 UTC):

Harris received Women, Infants and Children food assistance only for herself and her firstborn son.


Voir la vidéo: 4 MOIS avec liPhone 8 RECONDITIONNÉ (Février 2023).