Dernières recettes

Les 10 meilleures pizzerias de Washington DC

Les 10 meilleures pizzerias de Washington DC

Des lieux gastronomiques aux foodtrucks en passant par les chaînes de chaînes remarquables, voici le meilleur du meilleur de Washington DC.la scène de pizza de :

1. 2 Amy

2 Amys est sans doute la plus populaire d'une poignée de pizzerias napolitaines à Washington qui peuvent revendiquer le D.O.C. (Denominazione di Origine Controllata), ce qui signifie qu'il fabrique d'authentiques pizzas napolitaines selon des spécifications strictes fixées par le gouvernement italien. Les pizzas au four à briques collent généralement à l'essentiel et prouvent que la simplicité peut être une révélation. Le samedi à 16h, arrêtez-vous pour la porchetta : un demi-cochon, assaisonné d'ail, de romarin et de pollen de fenouil, et rôti jusqu'à ce qu'il soit croustillant.

2. Pupatelle

De nombreux amateurs de pizza de DC font le rare voyage dans la banlieue d'Arlington en Virginie à cause de Pupatella, un autre D.O.C. pizzeria à juste titre célèbre pour ses tartes napolitaines. La file d'attente peut être longue et le meilleur pari pour se garer est au Safeway de l'autre côté de la rue, mais cela n'empêche pas les fans d'affluer au restaurant pour des pizzas comme le chorizo ​​avec oignon émincé et poivron rouge et le Mimosa, une pizza blanche avec crème, maïs grillé, prosciutto cotto et mozzarella de bufflonne importée.

3. Zèbre rouge

Il n'est pas étonnant que Red Zebra ait développé un public dévoué. Le four à pizza au feu de bois sur roues se gare dans divers marchés fermiers de D.C., où il s'approvisionne en ingrédients frais et locaux pour ses pizzas individuelles préparées sur commande. Le menu change tous les jours, mais si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être essayer la pizza à la saucisse d'agneau et au fromage de chèvre avec du pesto à la menthe fraîche ou une pizza au ragoût de champignons avec du cheddar fumé et de la ricotta de chèvre. C'est une pizza gourmande à prix food-truck.

4. Champignon moelleux

Le pouvoir de la farine est bel et bien vivant dans le district de Columbia à Mellow Mushroom. La terrasse sur le toit est l'endroit idéal pour déguster des pizzas époustouflantes comme le Holy Shiitake, avec trois sortes de champignons, des oignons caramélisés, une combinaison de fromages, de l'aïoli à l'ail et de l'huile de truffe noire. L'endroit organise des soirées-questionnaires les mardis, des Drag Queen Bingo sauvages et fous le deuxième mercredi du mois, et de la musique live les jeudis et tous les quatre mercredis.

Mellow Mushroom (crédit : Facebook/Mellow Mushroom)

5. Septième Colline

Seventh Hill est une super petite pizzeria près de la station de métro Eastern Market. La sœur italienne du bistrot français Montmartre, situé juste à côté, Seventh Hill sert des pizzas inventives préparées à la main. Installez-vous sur le patio extérieur et dégustez le Potomac Avenue (une croûte brossée à l'huile d'olive avec du parmesan, de la mozzarella et des fromages pecorino, du salami et de la roquette). Un conseil : commandez la soupe du jour. Les soupes de Seventh Hill sont aussi convoitées que celles distribuées par le Soup Nazi de Seinfeld, mais sans le silence.

6. Taverne Rustik

Pour une ambiance de quartier conviviale et une petite fusion du Moyen-Orient, rendez-vous à la taverne Rustik. Le patio adapté aux chiens est un tapis de bienvenue en constante évolution, et les pizzas présentent des croûtes croustillantes, presque fines. Les entrées populaires incluent le fromage de chèvre et la tapenade de figues et d'olives, servis avec du pain pita frais fait maison. Mais gardez de la place pour la pizza. Avec des sélections comme le Pep Pep (agneau et poivrons rôtis) et le Ward 5 (champignons, zahtar et citron confit), vous ne pouvez vraiment pas vous tromper.

7. Sorriso

Si un restaurant familial unique en son genre est votre style, essayez Sorriso. Pietro Polles a ouvert la pizzaria en 2004. Sa femme, Rosemarie, est l'hôtesse gracieuse du restaurant, et le fils du couple, Stefano, est le pizzaiolo en chef et le génie derrière la glace de la pizzaria. Essayez la Pizza Diavola avec de la sopressata épicée et des piments rouges forts, puis rafraîchissez-vous avec l'une des glaces de Stefano, ou mieux encore, dirigez-vous vers son nouveau magasin de glaces, le Café Sorriso, situé à côté de Woodley Park.

8. Quartier de Pi

District of Pi sait mettre la pizza sur un piédestal, littéralement et métaphoriquement. Le restaurant Penn Quarter sert ses glorieuses pizzas à plat profond sur un support surélevé - une idée intelligente qui laisse la table ouverte pour les apéritifs. La pizzeria aime mélanger les choses, mettre le fromage sur le fond et la sauce sur le dessus, mais le résultat est incontestablement délicieux, surtout avec l'une des dizaines de bières artisanales au menu. Les serveurs sont compétents et peuvent vous orienter vers celui qui se mariera parfaitement avec votre tarte.

9. &pizza

&Pizza est la version italienne fumante du Chipotle de DC : les clients peuvent créer leurs propres pizzas en choisissant parmi trois pâtes, huit sauces, trois fromages, n'importe quelle combinaison de viande et/ou de légumes, et des garnitures comme les câpres et l'huile de piment rouge. Le restaurant croit au soutien des quartiers qu'il dessert et le soutient en offrant une pizza gratuite à toute personne qui parle au personnel de sa propre cause caritative personnelle.

&pizza (crédit : Facebook/&pizza)

10. Pizza Wiseguy NY

Vous voulez votre pizza sur le pouce? Wiseguy NY Pizza est l'endroit où aller. Un lieu principalement à emporter près de la station de métro Judiciary Square, Wiseguy sert des pizzas de style new-yorkais entières et à la tranche, et est ouvert jusqu'à 5h du matin le week-end, 3h le jeudi et 1h le reste de la semaine. Essayez la pizza penne au fromage ou la pizza au bison très populaire avec poitrine de poulet et sauce au bison épicée.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Washington D.C.


Les 101 meilleures pizzas d'Amérique : TOUTES les pizzerias

Le classement des meilleures pizzerias en Amérique est une affaire controversée. Et vous pourriez discuter, ridicule. Comme le classement des anniversaires. Ou Noël. Comment peux-tu vraiment rang quelque chose de si nuancé, diversifié et… aimé ?

Ayant organisé une liste des meilleures pizzas américaines chaque année depuis 2012, recherché des ajouts et visité autant d'endroits que possible, je comprends la difficulté de l'effort. Après avoir lu les commentaires, je reçois également la contrainte de détester-lire un tel effort.

Au fil du temps, la liste des 101 meilleures pizzas d'Amérique du Daily Meal a pris vie. Deux de mes obsédés préférés de la pizza, Barb et Eric (Barb a un doctorat en biologie moléculaire et du développement, Eric est ingénieur en mécanique) de 101 Pizza Places, se sont donné pour mission de visiter tous pizzeria figurant sur chaque liste. (Si vous aimez les pizzas et que vous ne les suivez pas sur Instagram, jetez-y un œil.) Et l'année dernière, Pizza Today a qualifié le 101 de « l'une des listes les plus recherchées » dans la sphère de la pizza. C'est une entreprise sérieuse (lisez les commentaires - vous seriez fou de ne pas le prendre au sérieux).

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une liste parfaite, du fait qu'elle s'appuie sur des experts de toute l'Amérique, je faire pense que c'est le meilleur.

L'introduction de chaque année examine le mouvement de liste en liste - le nombre d'États proposant des pizzerias, la côte est par rapport à la côte ouest, comment les grandes villes de pizza se comparent les unes aux autres. L'ordre de la liste change quelque peu d'année en année, et jusqu'à environ 20 nouvelles places grimpent chaque année. (Au cours d'une année donnée, j'ai généralement atteint environ 50 à 60 places sur les 101.) Seules deux pizzerias ont été classées n ° 1 : Frank Pepe a été cinq fois en tête de liste et Di Fara s'est classé deux fois premier.

Mais j'ai jamais regardé toutes les pizzerias ensemble. D'après mes calculs, depuis la première liste (35 pizzerias en 2012), 214 pizzerias au total ont été présentées en sept ans. Huit ont fermé (bien que Una Pizza Napoletana et Pizzeria Beddia aient rouvert). A ma connaissance, c'est la première fois tous les pizzerias ont été présentées ensemble sur une carte pour plus de commodité.

L'une des choses les plus intéressantes qui me sont rappelées, en regardant toutes les pizzerias de cette façon, c'est qu'aucune n'a jamais fait la liste des 15 États suivants : Vermont, New Hampshire, Virginie-Occidentale, Indiana, Mississippi, Arkansas, Oklahoma, Kansas , Nouveau-Mexique, Wyoming, Dakota du Nord et du Sud, Montana, Idaho et Utah. Ce n'est pas faute d'efforts en termes de recherche de bons endroits ou d'experts de ces États. Ils n'ont tout simplement jamais atteint la masse critique. Je ne peux pas croire qu'il n'y ait vraiment pas de bonne pizza là-bas…

Vous pensez connaître un endroit formidable qui devrait être mis en valeur ? Connaissez-vous quelqu'un (ou considérez-vous comme un expert en pizza) qui, selon vous, devrait être un panéliste pour voter sur les 101 prochains ? DM moi @nycbestpizza. En attendant, consultez les listes complètes ci-dessous. — Arthur Bovino (avril 2019)


À venir

Della Barba

Plusieurs styles de pizza - Chicago, New York, Detroit parmi eux - sortiront de ce café situé au bord du Lincoln Park de Capitol Hill.

Une tranche de Detroit à Emmy Squared.

Emmy au carré

Le restaurant de pizza Detroit basé à Brooklyn a déjà un emplacement à Shaw. Ce printemps, il apportera ses tartes striées de ranch, ses salades copieuses et ses hamburgers géants dans l'espace de la vieille ville qui abritait autrefois la Pizzeria Paradiso.

Frank Pepe Pizzeria Napoletana

7101, boulevard de la démocratie, Bethesda

La chaîne basée à New Haven apportera ses plaques de fines pizzas au charbon (y compris la célèbre tarte aux palourdes) au centre commercial Westfield Montgomery plus tard cette année.

Stella

508 K St., NW 2800 S. Randolph St., Arlington

Ce formidable restaurant de pizzas/pâtes à l'ambiance décontractée près d'Union Market a toujours été prêt à s'agrandir. Un magasin de Shirlington a ouvert ses portes à la mi-février et vous pourrez bientôt vous procurer une tarte cacio e pepe au centre-ville de DC.

Le beau-frère de la rédactrice culinaire Anna Spiegel est le restaurateur Aaron Gordon. Elle n'était impliquée dans rien concernant ses restaurants dans ce paquet.


Pizza croustillante au fromage

Parmi tous les styles de pizza, nous avons choisi la pizza croustillante au fromage comme notre Recette de l'année 2020. Avec ses bords dorés croustillants, sa couche de fromage gluante (jusqu'au bord!) De plus, la croûte ne contient que cinq ingrédients simples : elle est facile à préparer dans une cuisine familiale.

Notre recette comprend quatre « trucs » de pâtisserie. Une méthode non traditionnelle, presque sans pétrissage, de pliage de la pâte crée des poches aérées dans la croûte. Un repos réfrigéré pendant la nuit permet à la pâte de développer un maximum de saveur. La cuisson dans une poêle en fonte donne une croûte croustillante audible pour votre assortiment savoureux de garnitures. Et enfin, la superposition unique de fromage sous la sauce agit comme une barrière pour minimiser le détrempage.

Ingrédients

  • 240 g (2 tasses) de farine tout usage non blanchie King Arthur
  • 3/4 cuillère à café de sel
  • 1/2 cuillère à café de levure instantanée ou de levure sèche active
  • 3/4 tasse (170 g) d'eau tiède
  • 1 cuillère à soupe (13g) d'huile d'olive + 1 1/2 cuillères à soupe (18g) d'huile d'olive pour la poêle
  • 6 onces (170 g) de mozzarella, râpée (environ 1 1/4 tasse, non tassé)
  • 1/3 à 1/2 tasse (74 g à 113 g) de sauce tomate ou de sauce à pizza, maison ou du commerce
  • du fromage à pâte dure fraîchement râpé (par exemple, parmesan, asiago, romano) et des herbes fraîches (origan, basilic, thym) pour saupoudrer le dessus après la cuisson, facultatif

Instructions

Pesez votre farine ou mesurez-la en la versant doucement dans une tasse, puis en balayant tout excès.

Placez la farine, le sel, la levure, l'eau et 1 cuillère à soupe (13 g) d'huile d'olive dans le bol d'un batteur sur socle ou d'un autre bol à mélanger de taille moyenne.

Mélangez le tout pour obtenir une masse de pâte hirsute et collante sans taches sèches de farine. Cela devrait prendre 30 à 45 secondes dans un mélangeur à l'aide de la palette du batteur ou environ 1 minute à la main, à l'aide d'une cuillère ou d'une spatule. Racler les parois du bol pour rassembler la pâte en une boule rugueuse recouvrir le bol.

Après 5 minutes, découvrez le bol et placez un grattoir à bol ou votre main mouillée entre le côté du bol et la pâte, comme si vous alliez retirer la pâte. Au lieu de soulever, étirez le fond de la pâte vers le haut et par-dessus. Répétez encore trois fois, en tournant le bol de 90° à chaque fois. Ce processus de quatre étirements, qui remplace le pétrissage, s'appelle un pli.

Recouvrez le bol et après 5 minutes, faites un autre pli. Attendez 5 minutes et répétez encore 5 minutes, et faites un quatrième et dernier pli. Couvrir le bol et laisser reposer la pâte, sans la remuer, pendant 40 minutes. Réfrigérez-le ensuite pendant un minimum de 12 heures, ou jusqu'à 72 heures. Il montera lentement en refroidissant, développer la saveur de cette longue montée ajoutera également de la flexibilité à votre emploi du temps.

Environ 3 heures avant de vouloir servir votre pizza, préparez votre moule. Versez 1 1/2 cuillères à soupe (18 g) d'huile d'olive dans une poêle en fonte bien assaisonnée de 10" à 11" de diamètre sur le dessus et d'environ 9" sur le fond. La fonte lourde et foncée vous donnera une superbe croûte, mais si vous ne l'avez pas, utilisez une autre poêle à fond épais allant au four de taille similaire, ou un moule à gâteau rond de 10 "ou un moule carré de 9". Inclinez la poêle pour étaler l'huile sur le fond et utilisez également vos doigts ou une serviette en papier pour étaler un peu d'huile sur les bords.

Transférer la pâte dans la poêle et la retourner une fois pour enrober les deux côtés d'huile. Après avoir enduit la pâte d'huile, pressez la pâte sur les bords du moule en la creusant du bout des doigts. La pâte peut commencer à résister et à rétrécir, ce n'est pas grave, il suffit de la couvrir et de la laisser reposer pendant environ 15 minutes, puis de répéter le capitonnage / le pressage. À ce stade, la pâte doit atteindre les bords du moule si ce n'est pas le cas, laissez-la reposer encore 15 minutes avant de faire des capitons/presser une troisième et dernière fois.

Couvrir la croûte et laisser lever 2 heures à température ambiante. La pâte complètement levée aura l'air douce et moelleuse et tremblera lorsque vous secouez doucement la casserole.

Environ 30 minutes avant la cuisson, placez une grille au bas du four et une vers le haut (à environ 4" à 5" de l'élément chauffant supérieur). Préchauffer le four à 450 °F.

Lorsque vous êtes prêt à cuire la pizza, saupoudrez environ les trois quarts de la mozzarella (à peine 1 tasse) uniformément sur la croûte. Couvrir toute la croûte, aucune pâte nue montrant que cela donnera des bords caramélisés. Déposer de petites cuillerées de sauce sur le fromage en posant le fromage en premier de cette manière empêchera la sauce de s'infiltrer dans la croûte et de la rendre détrempée. Saupoudrer du reste de mozzarella.

Cuire la pizza sur la grille inférieure du four pendant 18 à 20 minutes, jusqu'à ce que le fromage bouillonne et que le fond et les bords de la croûte soient bien dorés (utilisez une spatule pour vérifier le fond). Si le dessous est brun mais que le dessus semble encore pâle, transférez la pizza sur la grille supérieure et faites cuire 2 à 4 minutes de plus. Par contre, si le dessus semble bien mais que le dessous n'est pas doré à votre goût, laissez la pizza sur la grille du bas pendant encore 2 à 4 minutes. Les fours domestiques peuvent varier considérablement, alors utilisez les repères visuels et vos propres préférences pour évaluer quand vous avez obtenu la cuisson parfaite.

Sortez la pizza du four et placez la plaque sur une surface résistante à la chaleur. Passez délicatement un couteau de table ou une spatule entre le bord de la pizza et le côté de la poêle pour empêcher le fromage de coller en refroidissant. Laissez la pizza refroidir très brièvement dès que vous vous sentez à l'aise de le faire, transférez-la soigneusement du moule sur une grille de refroidissement ou une surface de coupe. Cela empêchera la croûte de devenir détrempée.

Servez la pizza n'importe où, de moyennement chaude à tiède. Des ciseaux de cuisine ou une grande paire de ciseaux ménagers sont tous deux de bons outils pour couper cette pizza épaisse en quartiers.

Conseils de nos boulangers

Vous voulez ajouter vos propres garnitures préférées au-delà de la sauce rouge et du fromage ? Les légumes ou les viandes doivent être cuits avant de les disposer en une seule couche sur le fromage et la sauce. N'hésitez pas à expérimenter avec d'autres sauces, trop le pesto ou la sauce blanche sont d'excellentes alternatives à la tomate. Un conseil : pour éviter un trempage potentiel, respectez les mêmes quantités et le même processus de stratification pour la sauce et le fromage que ceux indiqués ci-dessus.

Si vous servez la pizza entière (pas de restes) tout de suite, vous pouvez la servir directement de la poêle si vous le souhaitez. Nous vous déconseillons d'utiliser un couteau pour couper la pizza dans la poêle, cela pourrait abîmer la surface de votre fonte. Au lieu de cela, après avoir desserré les bords, utilisez une spatule pour soulever partiellement la pizza hors de la poêle, puis coupez un coin à l'aide d'une paire de ciseaux ménagers standard ou de cisailles de cuisine. Retirez le quartier et répétez jusqu'à ce que vous ayez coupé et servi toute la pizza.

Nourrir un groupe plus important ? Doublez tous les ingrédients de la recette et suivez les instructions de la recette telles qu'elles sont écrites, en divisant la pâte en deux moules (mélangez et assortissez les choix énumérés à l'étape 6 ci-dessus).

Envie de faire une version sans gluten de cette recette ? Découvrez notre pizza à la poêle sans gluten.


® d'Imo au-delà des récompenses de comparaison

Félicitez-vous avec des pizzas gratuites, des hors-d'œuvre et des offres !

Expédier une pizza

Savez-vous ce qui va bien avec ® d'Imo ?

Coca-Cola ® BIEN SR !

Cartes cadeaux

Maintenant disponible à l'achat en ligne !

Ce qui rend Imo est ® donc Délicieux?

De la sauce maison aux viandes hachées fraîches, des légumes coupés du jour au gluant Provel ®, tous nos ingrédients sont ce qu'ils sonnent, délicieux!


Les 10 plus anciennes pizzerias de Chicago regorgent de délicieux secrets

L'histoire d'amour de Chicago avec la pizza remonte aux années 1930. [DNAinfo/Janet Rausa Fuller]

CHICAGO & mdash Difficile à croire, mais il fut un temps où la pizza à Chicago était une nouveauté, pas une évidence, lorsque les restaurants spécialisés en la matière faisaient plus de bruit qu'un spot de Brendan Sodikoff et que les écureuils pouvaient se régaler d'une tranche sans devenir des sensations sur les réseaux sociaux.

Dans les années 1930, Granato&rsquos sur Taylor Street était cet endroit. Considérée comme la première pizzeria officielle de la ville par les rédacteurs culinaires de l'époque, Granatos a fait la promotion de ses pizzas rondes cuites au four à bois, ce qui la distingue des boulangeries italiennes du quartier vendant des pizzas sur plaque aux côtés de pains et de pâtisseries.

Le plat profond est arrivé en 1943, et alors que les soldats rentraient chez eux après la Seconde Guerre mondiale, le commerce de la pizza a repris. Les tavernes proposent des pizzas fines et carrées au fur et à mesure que les clients du bar se régalent.

La journaliste Janet Fuller partage une partie de l'histoire cool de Chicago Pizza.

Mais la pizza a vraiment pris son essor dans les années 1950, selon Tim Samuelson, l'historien culturel de la ville.

"Cela devient la nourriture cool, le repas cool pour accompagner votre rock &rsquon&rsquo roll", a déclaré Samuelson.

Un 1953 Chicago Daily Tribune L'histoire a documenté la tendance : « Il y a seize ans à peine, il y avait une pizzeria dans l'annuaire téléphonique classifié de Chicago. Aujourd'hui, il y en a plus d'une centaine, et les enseignes lumineuses crient &lsquoPizza&rsquo dans toute la ville."

En 1961, Granato n'était plus, abattu par la construction de la nouvelle Université de l'Illinois sur le campus de Chicago. Mais la pizza et la pizzeria étaient là pour rester.

De nos jours, les amateurs de pizza de Chicago (qui, pourrait-on dire, nous incluent tous) ont leur choix de restaurants servant tous les styles de tartes : napolitaine, New Haven, Quad Cities. Il n'y a pas de fin au discours sur ce qui fait une tarte authentique/atroce.

Pendant ce temps, les 10 pizzerias les plus anciennes de la ville continuent de faire ce qu'elles ont fait depuis des générations. Aucun n'a fait tout son possible pour revendiquer le titre & mdash l'histoire peut devenir trouble en ce qui concerne la nourriture & mdash donc après avoir fouillé dans les archives de nouvelles et interviewé les propriétaires actuels et passés, nous l'avons fait pour eux.

Ce sont les endroits qui ont commencé et sont restés à Chicago (bien que certains se soient multipliés au-delà des limites de la ville). Certains ont ouvert en tant que pizzerias, d'autres en tant que tavernes, et bien que leurs menus puissent désormais proposer des ailes de poulet, des hamburgers au quinoa et des brownies sans gluten, leur stock dans le commerce reste la pizza.

S'il existe un moyen de bousiller le fromage, la sauce et la pâte & mdash et il y a, les aficionados insisteraient & mdash ces vénérables endroits n'ont pas compris.

Le plat profond remonte à 1943. [Pizzeria Uno/Facebook]

1. Pizzeria Uno, 29 E. Ohio St.
Le lieu de naissance de la pizza profonde, simplement connue sous le nom d'Uno&rsquos, a ouvert ses portes en 1943. L'histoire &mdash celle qui se répète depuis des décennies, celle racontée par la société maintenant appelée Uno Pizzeria & Grill &mdash remercie Ike Sewell pour avoir présenté ce jamais-vu création culinaire au monde.

Mais la version moins connue, approuvée par Samuelson au cours d'années de recherche, place Ric Riccardo, partenaire commercial de Sewell, en tant qu'initiateur. Riccardo, propriétaire de Riccardo&rsquos sur Rush Street, vivait dans un appartement au-dessus d'un bar bruyant à Wabash et en Ohio. Les fédéraux ont fermé le bar, Riccardo l'a repris et, voulant avoir une sorte d'objet de signature, a proposé un plat profond.

Lui et Sewell ont d'abord appelé l'endroit The Pizzeria, puis Pizzeria Riccardo et enfin Pizzeria Uno &mdash pour le distinguer du deuxième emplacement que Sewell a ouvert la rue, Pizzeria Due, qui a ouvert au milieu des années 1950. Aujourd'hui, il existe des Uno&rsquos dans 21 États et cinq autres pays, dont le Koweït et le Honduras. Les touristes font la queue tous les jours à l'endroit d'origine de River North.

C'est en espèces uniquement chez Vito et Nick & mdash ou Nick et Vito, selon qui parle. [Vito et Nick/Facebook]

2. Vito et Nick&rsquos, 8433 S. Pulaski Ave.
Vito Barraco dirigeait des tavernes depuis 1920, d'abord près de l'ancien hôpital du comté de Cook, puis du 80e et Halsted, puis du 79e et de Carpenter. Sa femme, Mary, préparait des plats simples, des spaghettis et autres. En 1945, leur fils Nick, de retour de guerre, rejoint l'entreprise. C'est quand ils ont ajouté de la pizza et de la pizza à croûte mince mdash Mary.

Ils ont déménagé à Pulaski Road en 1965, rebaptisant Vito et Nick&rsquos. À ce jour, les anciens du quartier l'appellent Nick et Vito'rsquos, une habitude qui a commencé après la mort de Vito en 1976, a déclaré la fille de Nick'rsquos, Rose Barraco George, qui dirige maintenant l'endroit.

&ldquoQuand ils commandent un Old Style, vous savez vraiment qu'ils&rsquo un South Sider,», dit-elle.

Old Style & rsquos la seule bière pression. Les murs sont recouverts de moquette. Le fromage et les saucisses (&ldquo j'ai un brevet là-dessus,&rdquo George a dit) proviennent des mêmes fournisseurs familiaux de Chicago, et la croûte est toujours faite selon la recette de Mary Barraco&rsquos.

Home Run Inn est connu pour ses pizzas surgelées, vendues dans 47 États. [Home Run Inn/Facebook]

3. Home Run Inn, 4254 W. 31st St.
Vincent et Mary Grittani, des immigrants italiens dans un quartier en grande partie polonais, ont ouvert leur bar en 1923. Parce que les balles de baseball du parc Piotrowski voisin frappaient si souvent les fenêtres de la taverne, ils l'ont appelé Home Run Inn.

En 1947, ils ont commencé à faire de la pizza et à la préparer "comme nous faisons du pop-corn ou des bretzels aujourd'hui", a déclaré l'arrière-petite-fille (et directrice du marketing de Home Run Inn) Gina Bolger. Leurs clients polonais ont adopté cette nouvelle nourriture, alors les Grittanis ont commencé à la facturer.

Un client régulier dans les années 50 ne cessait de demander à la cuisine de cuire partiellement ses pizzas. Il a révélé son secret au personnel : il enveloppe les pizzas dans du papier aluminium et les stocke dans sa glacière à la maison pour les cuire plus tard. Cela a déclenché le côté gelé de l'entreprise, maintenant dans 47 États.

Il y a huit Home Run Inns à Chicago et un neuvième ouvre ses portes à Berwyn et sept membres de la famille de quatrième génération qui font fonctionner tout cela.

La pizza italienne Fiesta est considérée comme la préférée de Michelle Obama. [Fiesta italienne/Facebook]

4. Italian Fiesta Pizzeria, 1919 E. 71st St.
L'immigrant italien Phillip DeCarlo gagnait sa vie en ouvrant des restaurants et en les vendant à de jeunes restaurateurs une fois qu'il les a aidés à démarrer. Sa propre pizzeria, qu'il a ouverte en 1947 au 67e et Dorchester (plus tard à la 71e rue), est restée dans la famille. Il y a quatre autres emplacements maintenant.

La croûte mince italienne Fiesta&rsquos a une approbation de la Maison Blanche, selon la petite-fille et copropriétaire de DeCarlo&rsquos, Patti Tubbs. La sœur de Tubbs&rsquo a rencontré Michelle Obama avant que le président Obama ne soit élu pour la première fois. Lorsque la première dame a entendu que sa famille était propriétaire de la pizzeria, elle a été stupéfaite.

&ldquoMichelle lui a dit quand elle grandissait, leur régal pour de bonnes notes était notre pizza,&rdquo Tubbs a déclaré. Après cette rencontre, Tubbs et sa sœur ont été transportées par avion à Washington, D.C., pour servir leur pizza aux côtés des autres plats de la ville natale d'Obama lors d'une fête précédant l'inauguration.

Le propriétaire père et fils Billy Bauer (à g.) poursuit l'entreprise lancée par son père avec son neveu Brett Boudart. [DNAinfo/Paul Biasco]

5. Marcello & rsquos père et fils, 2475 N. Milwaukee Ave.
Une petite pizzeria appelée Father and Son a ouvert ses portes au coin de Whipple et Diversey en 1947. Six ans plus tard, Marshall Bauer, qui a appris le métier de la pizza chez sa tante dans le South Side, a emprunté 2 000 $ pour l'acheter. Il n'était pas nécessaire que Bauer change de nom car environ cinq ans plus tard, son père l'a rejoint.

Aujourd'hui, Billy, le fils de Bauer, dirige trois restaurants Father and Son, avec l'aide de son neveu et de son cousin. Ils ajoutent &ldquoMarcello&rsquos,&rdquo italien pour Marshall, au nom dans les années ྖ.

Selon Billy Bauer, la leur était la première pizzeria de North Side à livrer. À la fin des années 60, ils ont déménagé dans le bâtiment de Milwaukee Avenue, un ancien concessionnaire Studebaker, et livraient jusqu'à 1 500 pizzas par nuit.

Le menu actuel des pizzas propose des tartes à la new-yorkaise, à la poêle et & ldquogourmet&rdquo (gorgonzola aux noix confites, ça vous dit?), mais la plus populaire reste la croûte mince à la saucisse.

Pour accéder à la salle à manger de Marie, entrez par le magasin d'alcools attenant. [DNAinfo/Janet Rausa Fuller]

6. Marie&rsquos Pizza & Liquors, 4127 W. Lawrence Ave.
C'était un jour d'été en 1971 lorsque George Karavidas a dit à sa fille de 11 ans, Nadine Marie, qu'elle allait travailler avec lui à la pizzeria familiale à deux pâtés de maisons. Elle y travaille depuis.

Marie n'a pas été nommée pour elle, mais pour sa grand-mère Marie. Son grand-père, Theodore Karavidas, l'a ouvert en tant que taverne et magasin de produits emballés en 1940. En 1950, après que George a acheté l'entreprise à son père, il a commencé à faire des pizzas à croûte mince.

À l'époque, la pizza n'était pas automatiquement accompagnée de fromage. "La saucisse, pas de fromage, a un tout autre profil gustatif, donc quand je vois une commande comme celle-là, je dois aller voir qui l'a commandé, car je sais que c'est à l'ancienne", a déclaré Nadine Karavidas. (La saucisse est toujours faite selon les spécifications de George&rsquos par un fournisseur local.)

Aussi old-school : ces cabines en vinyle rouge, ces murs en pierre et lambrissés et cette déco exagérée pendant les vacances.

&ldquoNotre dernier remodelage a eu lieu en 1979,&rdquo Karavidas a déclaré.

Les clients connaissent le Candlelite pour sa pizza ultra-fine et son enseigne au néon vintage. [DNAinfo/Janet Rausa Fuller]

7. Candlelite, 7452 N. Western Ave.
Le Candelite est aussi connu pour son chapiteau néon écrit à la main que pour sa croûte fine comme un cracker. Les deux existent depuis 1950. À l'époque, il y avait une autre taverne de l'autre côté de la rue, le Welcome Inn, qui servait également des pizzas. La légende veut que le Candlelite ait braconné le chef de la taverne concurrente au cours de ces premières années, a déclaré le copropriétaire Pat Fowler.

L'endroit a changé de propriétaire au moins cinq fois et a fermé une fois pour une rénovation majeure pour s'étendre dans une devanture de magasin adjacente. Le menu s'est également développé au-delà de la croûte mince de signature. Le mois dernier, Candlelite a lancé une pizza pan de style Detroit.

Les demandes pour que le restaurant personnalise l'enseigne au néon & mdash, par exemple, pour l'anniversaire ou l'anniversaire d'un être cher & mdash fonctionnent de la même manière. Il suffit de demander.

Faire la pâte sur une pizza à croûte mince Pat's est un processus de trois jours. [Pat's Pizza/Facebook]

8. Pat&rsquos Pizza, 2679 N. Lincoln Ave.
Nicholas &ldquoPat&rdquo Pianetto Sr. et sa sœur Leona ont ouvert Pat&rsquos Pizza en 1950, au sous-sol d'un immeuble à ossature de bois au 3114 N. Sheffield appartenant à leur père. Une dispute entre frères et sœurs a conduit Leona à ouvrir sa propre pizzeria sur Belmont Avenue.

Les choses se sont bien terminées. Le frère et la sœur ont résolu leurs différends et les deux entreprises ont prospéré, Leona&rsquos est devenue une chaîne de restaurants locaux (n'appartenant plus à la famille) et Pat&rsquos en tant que spécialiste de la croûte mince.

Avec le temps, Pat&rsquos est passé de Nick Sr. à son fils Nick Jr. et à sa femme, Linda. Il y a douze ans, les Pianetto ont déménagé la pizzeria sur Lincoln Avenue. Veuve depuis deux ans maintenant, Linda continue avec sa fille Gina et dit qu'elle a préparé son petit-fils de 12 ans à les rejoindre.

Pat&rsquos secret est dans la croûte. &ldquoL'ensemble du processus de fabrication de notre pâte et de sa production &mdash&rsquo est un processus de trois jours,&rdquo Linda Pianetto.

Les immigrants italiens Carlo et Maria Canale ont ouvert Pete's Pizza en 1955. [Pete's Pizza/Facebook]

9. Peter & rsquos Pizza, 3737 N. Western Ave.
Carlo et Maria Canale ont ouvert leur pizzeria en 1955 sur l'avenue Belmont, juste en face de l'ancien parc d'attractions Riverview. Ils ont roulé leurs pizzas plus finement que dans leur Italie natale, avec de la pâte, des saucisses et de la sauce tomate fabriquées à partir de zéro tous les jours (hier et aujourd'hui).

Dans les années 1960, leur nièce Joséphine et son mari Biagio Cirrincione ont emboîté le pas, ouvrant une pizzeria sur Peterson et reprenant finalement Pete&rsquos lorsque les Canale se sont retirés. Les fils de Cirrincione, Sam et Tom, dirigent maintenant Pete&rsquos, qui occupe son emplacement actuel depuis 1986, et huit autres restaurants du groupe familial Suparrossa Hospitality Group.

La pizza à la poêle signature de Connie est plus épaisse que mince mais pas assez profonde non plus. [Pizza de Connie/Facebook]

10. Connie&rsquos Pizza, 2373 S. Archer Ave.
Au début des années 1950, Concetta &ldquoConnie&rdquo DeGrazia et son mari DeGrazia ont commencé à vendre des pizzas et des pâtes dans une petite vitrine du 26th and Lowe. Les ventes de pizza ont bien fonctionné, mais quand ils ont troqué le provolone contre de la mozzarella, c'est devenu un succès.

En 1963, lorsque les DeGrazia ont pris leur retraite, l'employé Jim Stolfe a acheté l'entreprise et le bâtiment, échangeant son Oldsmobile pour y arriver. Stolfe n'avait pas assez d'argent pour changer l'enseigne, alors c'est resté Connie.

Et il est resté dans la famille Stolfe à travers trois générations et le déménagement en 1987 à Archer Avenue, maintenant le vaisseau amiral. Trois autres emplacements, une ligne de pizzas surgelées et une expédition nationale complètent l'opération. La pizza originale garnie de saucisses reste l'article le plus populaire, a déclaré la directrice du marketing, Caitlyn Moore.

Et pour toutes les nouvelles de la pizza, tout le temps, consultez The Slice.

Pour plus d'informations sur le quartier, écoutez DNAinfo Radio ici :


22 meilleurs restaurants pas chers à Washington, D.C.

Fini le temps où Washington n'était considéré que comme une ville de type steakhouse et lobbyiste. Au lieu de cela, recherchez des plats délicieux et assez bon marché du monde entier, notamment du poulet péruvien, du pho vietnamien, des ragoûts éthiopiens et des crêpes entièrement américaines. Alors, lorsque le loyer est trop élevé, voici où vous pouvez déjeuner ou dîner pour environ 10 $.

Relatif à:

Photo de : Becca Rea Holloway

Penne alla Vodka Slice chez Wise Guy Pizza

Washington est peut-être à quelques minutes en train de New York, mais cela ne veut pas dire que la pizza new-yorkaise abonde. Pour la prochaine meilleure chose, plongez dans Wise Guy. Bien sûr, vous pouvez aller au traditionnel avec le suprême ou la margherita, mais pourquoi ne pas vous faire plaisir avec un peu d'amour glucides sur glucides et commander une tranche chargée de pâtes crémeuses à la tomate ? Les tranches des tartes de 20 pouces coûtent entre 2,99 $ et 3,99 $ très raisonnables, ce qui rend ce déjeuner copieux très copieux.

Tikka Chance sur moi à Rasa

La porte bleue fabriquée à la main, les ficelles de couleur arc-en-ciel qui zigzaguent au-dessus qui rappellent une exposition de la Renwick Gallery et les oreillers lumineux fourrés dans des balançoires suspendues sont votre premier indice qu'il ne s'agit pas d'un joint rapide et décontracté ordinaire. Située à l'ombre du Nationals Park, cette entreprise locale invite les masses affamées à emprunter la voie du bricolage ou à essayer l'une des options de signature, comme celle chargée de poulet tikka, de sauce tomate-ail et de chutney menthe-coriandre, entre autres. , pour 9,32 $.

Sandwich au porc haché au barbecue de Sloppy Mama

Il y a plusieurs lamentations alimentaires bien usées pour les Washingtoniens & mdashno spots pour de bons bagels, pizzas new-yorkaises, etc. Mais quand il s'agit de barbecue, un avant-goût de sandwich au porc haché Sloppy Mama & rsquos bannira toutes les envies du Texas. C'est fumé, salé, sucré et satisfaisant. Commandez-le sur un petit pain au stand Union Market pour 10 $, et ajoutez peut-être un côté de fèves au lard pour 3 $ de plus, ou optez pour un plateau & ldquomeat and two & rdquo pour 15 $.

Amsterdam Falafelshop

What started years ago as a single shop in Adams Morgan quickly became a D.C. institution when locals discovered they could satisfy after-bar hunger with golden-fried falafel balls in pita with unlimited (and free!) toppings that include baba ganoush, Turkish salad and house-pickled beets. The Amsterdam-inspired shop now has three locations around town, plus outposts in Boston and Texas. In D.C., a small pita (three falafel balls) goes for $7.50, and a large (five falafel balls) is priced at $8.75. Don&rsquot even consider skipping the twice-fried frieten, which run $3.95 for small and $4.95 for large.

Shrimp Tacos at Taqueria Habanero

Once upon a time, finding a great taco in the DMV meant driving to Hyattsville just northeast of D.C. and trying your luck with the many wonderful Mexican spots there. Nowadays, there are wonderful versions that don&rsquot require a car, including this taqueria up 14th Street Northwest that serves excellent housemade tortillas filled with perfectly plump and juicy shrimp topped with tomato, onion, cilantro and a wedge of avocado. Priced at $3 each, they can be mixed and matched, ideally with the equally excellent al pastor and mushroom tacos.

Pancakes at Ari's Diner

Truth be told, it&rsquos not easy to choose one cheap eat at this Ivy City diner, since almost everything on the menu comes in under $15. Try the $11 burger served with fries, the $6 avocado toast or the $11 plate of two eggs with hash browns, breakfast meat and toast, and you&rsquoll be happy. But it&rsquos the stack of fluffy, buttery pancakes &mdash $8 for four, $5 for two &mdash that&rsquos the stuff of diner dreams. Be prepared to share because once everyone else at the table gets a taste, you won&rsquot be able to keep them to yourself.

Pho at Pho 75

You could drive yourself crazy trying to find the area&rsquos perfect bowl of pho, but the lines at this longtime Arlington favorite are an easy way to tell that the cash-only old-timer still holds sway. It&rsquos tempting to stick with what you know and opt for something like brisket or paper-thin slices of rare steak for your steaming bowl of broth and noodles, but the addition of tripe and tendon undoubtedly adds richness to the broth &mdash even if you have no intention of eating tripe or tendon. The hefty regular-sized bowl costs $7.95, but you might as well go for the large for a dollar more and take some home. And don&rsquot worry, those lines go super fast. With only one thing on the menu, these expert pho slingers know what they&rsquore doing.

Peruvian Chicken at El Pollo Rico

Like Pho 75 just down the road, this Arlington mainstay sticks to one thing, and does it amazingly well. After braving the stiff competition for a parking spot out front, your reward is envelopment in the most-comforting aromas of juicy chicken and spices from the moment you push through the door. Spits of whole chickens pirouette over orange embers to your left while efficient and friendly folks take your order. A quarter chicken with two sides and two sauces sells for $7.27, and your slim choices for sides are cole slaw, rice and steak fries. No matter &mdash you&rsquore here for the chicken, and the lack of choices means it&rsquos the perfect spot to avoid hunger tantrums.

Pop's Beef Brisket Sandwich at Bub & Pop's

This subterranean sandwich shop &mdash run by a chef and his parents &mdash easily won the heart of locals with its mom-and-pop feel and gargantuan sandwiches. Among the roster of satisfying options is the signature beef brisket, a torpedo-sized umami bomb that would satisfy the hunger of a sumo wrestler stranded on a desert island. The slow-braised brisket slathered with apple-horseradish cream, aged gouda and veal jus sells for $10 a half or $18 for a whole sub, and you shouldn&rsquot need much convincing to spring for the fried egg on top for $1 more.

Creamy Kale and Potato Tacos at Chaia

We can all thank Chaia for coining the term "farm-to-taco," thanks to its farmers' market origins. Now nestled into a Georgetown storefront with expansions on the horizon, Chaia makes it easier than ever to get your fix of roasted potatoes and sauteed kale tucked into a tortilla with a poblano crema, pepperjack and pickled onions. They cost $4 each and are quite filling, but it's fun to add a butternut squash or smoky collards taco to mix and match.

Passion Flakie at Buttercream Bakeshop

It&rsquos tough to choose a favorite confection at this Shaw bakery and temple to towering Funfetti cakes, glittery unicorn bars and piled-high slices of pie. But pastry chef and owner Tiffany MacIsaac has abundant skills, including flakies. The sugared croissant dough shaped like a giant muffin ($3.85) contains its own magic: a creamy fluff that falls somewhere between a mousse and pudding in flavors that change with the seasons. You might find strawberry, Biscoff, matcha or lemon, but the passion fruit and butterscotch varieties are heavenly marvels.

Vegetable Sampler at Letena Ethiopian

Sure, you could save a few pennies by ordering one vegetable dish for $11.50 rather than opting for the veggie sampler for $17.50 at Letena, but you get so much with the sampler that you might as well bring a friend and split the cost. An order comes with a choice of any four vegetarian dishes, plus two side salads. Try the mushroom dulet cooked with red onion, garlic and jalapeño smoked cabbage with carrots, potatoes with caramelized onion and kik, a rich stew of yellow split peas simmered with onion, garlic and ginger. The Letena salad &mdash which blends lightly steamed broccoli with avocado &mdash will make you rethink these two ubiquitous green veggies altogether.

Sid Vicious Taco at Taco Bamba

Not all tacos need to evoke a legit Mexican street stall. Take the Sid Vicious, named for the notorious Sex Pistols bassist, which tastes more like what would happen if a plate of fish and chips went on vacation in Baja. You'll find the tortilla filled with crispy cod, malt vinegar salsa macha, mint tomatillo slaw and tartar sauce under the "taco nuestros" section of the new Chinatown Taco Bamba for $4.50 apiece. If you're at the Falls Church location, try the Black Pearl taco, a longtime favorite stuffed with fried grouper, spicy slaw and black aioli.

Classic Fried Chicken Biscuit at Mason Dixie Biscuit Co.

Unfortunately, both the Union Market and Bladensburg locations of D.C.&rsquos favorite biscuit shop have shuttered. But never fear: These biscuit-preneurs wouldn&rsquot dream of leaving you hanging. While they wait for an undisclosed new shop to open later this year, they have a Navy Yard pop-up inside Ice Cream Jubilee, offering decadent stacks of fried chicken thigh, Benton&rsquos bacon, honey and hot sauce on a fluffy biscuit ($10). No matter where these chickens land, we know you&rsquoll follow.

Pizza at Vace Italian Deli

This isn't Neapolitan pizza or New York-style pizza or even Romanesque pizza. The thin-crust pies coming out of the kitchen at Vace are more like pizza della nonna, an Italian grandmother's rustic round topped with a flavor-packed housemade pizza sauce capped by whole milk mozzarella. It definitely isn't beholden to any DOC pizza-making canon -- it's just dang delicious, and cheap to boot. An entire 14-inch cheese pizza will set you back only $9.50, while a 16-incher goes for $11. You can also buy it by the slice for $2.50, or try the $6 Italian cold cut sub. Stock up for a rainy day with the freezer full of sauces and take-home meals like lasagna that are great to have on hand for dinner emergencies.

Savory Oatmeal at A Baked Joint

Where is it written that breakfast must be sweet, or even that oatmeal requires doctoring with maple and baking spices? A Baked Joint, owned by the team behind Baked & Wired, provides compelling evidence that steel-cut oats loaded with smoked ham, kale, caramelized onions and pecorino, all topped with a beautifully poached egg, is every bit as satisfying &mdash and filling. Served only till 11 a.m., the hearty $8.75 bowl will easily take you through lunch, whether you&rsquore tromping around the museums or just sitting through interminable meetings at the office.

Chili Half-Smoke at Meats & Foods

The half-smoke is one of the few creations that can really be tied to DC. Made famous by Ben&rsquos Chili Bowl just down the street, the food has now spawned an artisanal version at Meats & Foods, a tiny storefront that makes and grills up its own sausages. This half-smoke tastes smoky, as the name suggests, but also earthy, sweet and spiced. The $6.50 dog comes on a potato roll with the traditional fixin&rsquos of mustard and onions, plus chili for $1 more. While you&rsquore here, try the chilito, a toasty tortilla filled with meat chili, for another $3.50.

Cauliflower Pita at Shouk

Shouk shook up the idea of eating a plant-based meal &mdash at least in DC, where there weren&rsquot many vegan options for a long time. Leaning on Israeli and Middle Eastern culinary traditions, these flavor-packed and satisfying pitas and bowls are well-assembled and totally satisfying ($9.75). The cauliflower version features the cruciferous veg tucked into a pita with tomato, scallion, tahina and parsley. Save room for the shockingly vegan choco-cardamom cookie.

Bogan Burger at Lucky Buns

As the opening chef for Duke&rsquos Grocery, which is known for its killer burger, Food Network Star alum Alex McCoy knows a thing or two about making a great version of the all-American classic. Now the owner and chef of the burger joint Lucky Buns in Adams Morgan, McCoy serves up $10 single-patty burgers like the Bogan Burger, a decadent stack of Creekstone beef, gouda, bacon XO jam, pickles and arugula, along with a few other flavor boosters.

Dim Sum at Da Hong Pao

D.C. dwellers had long lamented that a dim sum craving used to necessitate a trip out to Falls Church or up to Wheaton &mdash that is, until this spot opened on 14th Street NW (1409 14th St NW) offering aromatic carts of dumplings, roast duck ($8.45), beef chow fun ($8.45) and pork buns ($4.25). Aside from the reliable plates of shrimp-stuffed eggplant ($4.75), sticky rice with sausage and heaping servings of Chinese broccoli ($7.45), one of the best parts is that the silver carts roll through the dining room from 10 a.m. to 3 p.m. daily, rather than just on weekends. Prices range between $4.25 and $9.45 and, of course, the best way to keep this cost-effective is to go with friends who like to share.

Pork and Cheese Pupusas at Pupuseria Susana

As with many pupuserias scattered throughout the city, this Columbia Heights shop ( 3801 14th St NW ) barely has room for a table and a counter with a few seats. There&rsquos no menu, and only four or so varieties of the filled masa cakes&mdashpork and cheese spinach and cheese jalapeno and cheese and just plain cheese. But honestly, it really doesn&rsquot matter what&rsquos inside when you know they&rsquore being hand-formed and griddled to order, as these are. They come with the traditional cabbage slaw referred to as cortido for about $2 apiece, but the best way to give them a punch of flavor is to load up on the spicy pickled veggies near the register.

Grilled Pork Sandwich at Banh Mi DC Sandwich

Is there any such thing as a bad banh mi? The Vietnamese sandwich is a pretty alluring blend of crunchy, sweet-pickled veggies, cilantro and some kind of pork. To make an outstanding banh mi, like the ones found at this Falls Church market ( 3103 Graham Rd, Falls Church, Virginia ), the difference is in the details. Here, you can tell the bread is made on-site the moment you open the door and the warm, yeasty aroma hits you. Choose from 20 or so sandwich varieties that cost around $4 each (buy five and get the sixth one free), including the #2 topped with tender slices of grilled pork and jalapenos.


12+ Best Restaurants (right now) in Washington D.C.

Washington D.C.’s restaurant scene is diverse, with multi-cultural restaurants serving African, Indian, East Asian, Middle Eastern, European, South and Central American, to name just a few of the culinary options. Come taste the bounty of seafood caught in the Chesapeake Bay and the harvest from MidAtlantic region farms. Some menus showcase wine from the vineyards of Maryland and Virginia as well as dairy and meats from the Shenandoah Valley.

Washington D.C. has renowned chefs living and working here, including José Andrés, the chef nominated to receive a Nobel Peace Prize for his World Central Kitchen disaster relief efforts. Andrés has 10 D.C. restaurants (including Zaytinya and China Chilcano, detailed below).

This list reveals my top picks for restaurants that are currently offering first-rate takeout and outdoor dining, along with limited indoor seating. As a native Washingtonian, I have eaten at more than 100 restaurants across my home city in recent years. Mon livre, The Unofficial Guide to Washington D.C., features 50. But of course, the restaurant scene changes quickly, so please check the restaurant’s website for up-to-date information before venturing out.

Without further ado, here’s the list in alphabetical order. Please note that all these restaurants require diners to wear face coverings unless seated and eating at their own table.

Photo Credit: Renee Sklarew

Two great things come together at Bluejacket: baseball and beer. Located near Nationals Park—home of the Washington Nationals, the 2019 World Series Champs—this sports bar/microbrewery has a welcoming vibe. The restaurant offers outdoor seating, but indoors is bright and airy, with three levels overlooking the brewery. At Bluejacket’s popular brunch, try the cinnamon buns or breakfast burrito. For a snack with craft beer, indulge in a jumbo everything pretzel with beer cheese. Crunchy chicken wings with D.C.’s signature sweet mumbo sauce is a crowd pleaser, too. If you’ve got kids in tow, head to nearby Yards Park to play.

The crackling hearth is a sizzling focal point in the open kitchen of The Dabney. The unpretentious pastoral setting symbolizes chef/owner Jeremiah Langhorne’s focus on ingredients sourced from the MidAtlantic. The Michelin-starred restaurant in the Shaw neighborhood has a small outdoor garden and a cozy wine cellar with a robust wine list. All the craft beers on draught are local. The seasonal menu changes, but look for oysters from the Chesapeake Bay, heritage pork with root vegetables, ember-roasted beets with sheep milk ricotta, and save room dessert: the chess pie and Virginia peanut ice cream are worth the calories.

Photo Credit: Andrew Cebulka

The brightness of Vietnamese street food will leave you feeling warm inside, even when you’re dining outside at this eatery in Logan Circle. The staples are here—dumplings, Banh Mi (sandwiches), curry rice and noodle dishes, pho (noodle soup), and sweet Vietnamese coffee—but Chef Wade Fatt’s kitchen perfects them by using only the freshest ingredients. Notable are the 30 sauces and 15 marinades that deliver flavor in a big way. The menu is simple during these times, whittled down to the hits. Essaie le suan nuong grilled pork chop, Saigon fried rice, and the banh bao sampler plate (steamed buns). Doi Moi also offers inventive cocktails, matcha and frozen fruit smoothies, and $7 daiquiris seven days a week before 7 p.m.

Iron Gate diners adore the vine-covered patio warmed by a collection of fire tables and heaters, so you’ll need a reservation in advance to dine in the space. This iconic restaurant, featuring Greek and Italian dishes, is located in the heart of the vibrant Dupont Circle neighborhood. And while the Mediterranean garden is prized, the restaurant’s indoor décor is welcoming, too, like an elegant lodge accessorized in wood and leather. Chef Anthony Chittum is driven by the seasons, sourcing many ingredients from local farmers and makers. Don’t miss the sweet potato fritters, focaccia style pizza topped with fennel seed sausage, and the hearty green Caesar. The menu will reflect what vegetables are in season.

The winner of a Michelin star and other accolades, Maydan has always been a tough reservation to get. But since the pandemic, the Arabic restaurant in a historic laundry building near Meridian Hill Park has expanded its takeout options, so you can taste owner Rose Previte’s fire-kissed food with relative ease. Maydan recently opened its outdoor dining in an alleyway decorated with patterned carpets and plants where you can sample the “Tawle,” a selection of Maydan’s acclaimed dishes, all of which are cooked on the crackling hearth. Try the whole head cauliflower and ribeye kebab, served with sides of cabbage salad, hummus and labneh. Consider adding beet pickled turnips or passionfruit baklawa. Previte also owns the delightful Rose des Vents, also in the U Street neighborhood, known for its globally-influenced small plates.

Officina is a multi-storied restaurant with a Mercato (market) and Terrazzo (rooftop bar). For takeout, pick up the fresh-made pasta or bread, desserts and salads. Dine indoors for an elegant dinner in the Trattoria overlooking Washington D.C.’s Historic Fish Market or head to the Terrazzo for a stellar view of the Potomac River while sipping the restaurant’s signature Amari cocktails. Chef Nicholas Stefanelli rolls out some of the city’s best Italian gastronomy, including the bucatini all’Amatriciana, homemade pasta with pancetta and pecorino. Note that on Wednesdays every pasta dish is only $11. Save room for a scoop of gelatti or sorbetti made in-house using seasonal ingredients.

Photo Credit: Renee Sklarew

This fast casual restaurant is locally owned and blazingly good. Choose to dine in, take out, or eat on the small patio. With three locations—Navy Yard, Mount Vernon near the Convention Center, and Arlington—it’s the perfect place to grab something quick yet entirely memorable. Select one of the signature bowls, like “Tikka Chance on Me” or design a custom bowl with bright, fresh ingredients. Some highlights include the mango salsa, charred eggplant, sauteed spinach, and spiced beef. RASA’s owners are two local families that sought to introduce locals to Indian food that is approachable yet showcases the power behind the cuisine. RASA is a fun and affordable way to try something new.

This splurge-worthy dining experience earned a three-star review from Le Washington Post, a recognition seldom achieved by a first-year restaurant. Chef Yuan Tang deftly incorporates Asian, Italian, and Middle Eastern dishes into his menu, so even the most particular diners find something that impresses. Located in the U Street neighborhood—where all-star restaurants are the rule not the exception—Rooster & Owl is a standout. Notable menu items include buttermilk grit cakes, scallion pancakes, ricotta toast with pickled kumquats, striped bass over leeks, and the restaurant’s signature pineapple buns.

Photo Credit: Renee Sklarew

Try to snag a spot on the outdoor patio or private roof garden to taste why Rose’s Luxury has earned accolades from global reviewers. Located along Barracks Row in the Capitol Hill neighborhood, this popular restaurant is known for its multi-course tasting menu and the friendliness of local Chef Aaron Silverman’s kitchen and wait staff. While indoor seating is limited, you can order Roses To Go, a four-course menu of bold and imaginative dishes. Silverman’s second restaurant Little Pearl, located inside a historic carriage house, is another option. While the menu changes nightly, look for fixtures like pork sausage with lychee salad, family-style smoked brisket, farro reginetti with kale and mustard greens, and fluffy homemade bread.

Grab an outdoor table in the heated tents or order a feast-to-go from Chef José Andrés’s Zaytinya. The sleek, contemporary, Turkish-inspired restaurant in Penn Quarter is just steps from CityCenter, D.C.’s designer shopping district. Zaytinya’s menu focuses on vibrant dishes and shareable mezza plates. Outstanding choices are the charred eggplant Pide, which is similar to a pizza yet shaped like a canoe. The Fattoush salad bursts with tangy bites of freshness, and the kebob platter allows for a sample of all the grilled meats spiced with lemony sumac. The fresh baked flatbread arrives with olive oil drizzled in pomegranate syrup.

Photo Credit: Renee Sklarew

Photo Credit: Renee Sklarew

It would be a shame to visit Washington D.C. and not try Ethiopian food. There’s a sizeable Ethiopian population here, and as a result, the city has an abundance of excellent East African restaurants. Zenebech is located in the Adams Morgan neighborhood and the owners enjoy familiarizing diners through sharable platters of Ethiopian staples. One unique feature of Ethiopian cuisine is the forgoing of flatware—food is scooped up using soft-spongy Injera bread (you can ask for utensils though). For the full experience, choose between a vegan, vegetarian, or combination platter with meat and egg. Highlights are the beef sambusa (fried pastries), a tibs dish (specify how spicy you like your food and the server will guide you), miser wat (red lentils) and atkilt wot (a mixture of mild cabbage, potato, and carrot).

More Great Tastes…

I can’t bring myself to limit this list to just 12 restaurants! When in D.C., don’t miss the chance to try Peruvian rotisserie-charred chicken, the city’s go-to family-style meal. This crisp-skinned seasoned chicken is accompanied by fried plantains, black beans, fluffy white or Tumeric-infused vegetable rice, fried yucca, and—if you’re lucky—decadent El Salvadorean pupusas, cheesy pancakes with vinegary slaw. You’ll be licking your fingers and dipping everything into the spicy cilantro sauce. There are several Peruvian restaurants throughout the region, and you owe it to yourself to try some for lunch or takeout. Among the options I recommend El Pollo Sabroso in Mount Pleasant, District Rico on H Street, NE, Crisp & Juicy near American University, and other restaurants located throughout the suburbs of Virginia and Maryland. For an upscale, modern version, try China Chilcano in Penn Quarter.

Plan A Trip

Spring is a beautiful time to visit the Nation’s Capital. Cherry blossom trees are blooming around the Tidal Basin and tulips blanket the gardens near the White House. During the coronavirus pandemic some attractions may be closed, but you can always stroll the National Mall to see the Washington Monument, Lincoln Memorial, and Martin Luther King Jr. Memorial.

Other outdoor attractions to explore include The Kennedy Center’s REACH (an outdoor garden and music venue), Hillwood Museum & Gardens, and the Hirshhorn Sculpture Garden. For the best natural scenery, walk the towpath at C&O Canal National Historic Park or the forested trails inside Rock Creek Park. The U.S. National Arboretum is filled with an array of blooming magnolia, rhododendron and azalea shrubs.

You can reserve a timed ticket to the International Spy Museum, The Bible Museum, George Washington’s Mount Vernon, and Lincoln’s Cottage. More museums will reopen as conditions permit. Check the Convention and Tourism Corporation’s website for up-to-the-minute information:


What's Closed

Anderson House - Closed to the public until further notice.

Arena Stage - Closed to the public until further notice.

Atlas Performing Arts Center - Closed until further notice, but check its marquee for inspiring social justice messages.

DAR Museum - Closed to the public until further notice.

DC Armory - Closed to the public until further notice.

Festival Grounds at RFK Campus - Closed to the public until further notice.

Gateway DC - Closed to the public until further notice.

Library of Congress - Closed to the public until further notice.

Lincoln Theatre - Closed to the public until further notice.

Madame Tussauds - Closed to the public until further notice.

National Children's Museum - Closed to the public until further notice.

National Geographic Museum - Closed to the public until further notice.

National Law Enforcement Museum - Closed to the public until further notice.

Old Post Office Tower - Closed to the public until further notice.

Pentagon Tours - Closed to the public until further notice.

R.I.S.E. Demonstration Center - Closed to the public until further notice.

U.S. National Archives - Closed to the public until further notice.

Washington National Cathedral - Closed to the public until further notice.

Woolly Mammoth Theatre Company - Closed to the public until further notice.


Voir la vidéo: Хватит покупать в магазине! Сделайте сами - всего 3 ингредиента и 10 минут вашего времени! (Septembre 2021).