Dernières recettes

Puppy Stars dans Tear-Jerker Anti-Drunk Driving Budweiser Ad

Puppy Stars dans Tear-Jerker Anti-Drunk Driving Budweiser Ad

Regardez cette belle publicité de Budweiser sur le meilleur ami de l'homme et les dangers de conduire en état d'ébriété

Voici pour boire de manière responsable et rentrer à la maison avec vos proches.

Les entreprises de bière et d'alcool font la promotion d'habitudes de consommation et de conduite sécuritaires depuis un certain temps, y compris diverses utilisations du slogan commun « à boire de manière responsable ». Mais cette nouvelle publicité Budweiser touche vraiment les cordes sensibles, avec un message simple : ne conduisez pas en buvant, de peur de décevoir votre meilleur ami à quatre pattes. Comme de nombreuses publicités Budweiser, le spot met en vedette des amis interspécifiques : un adorable laboratoire jaune et son propriétaire adoré.

La publicité montre le couple qui grandit ensemble, joue à rapporter, se blottit sur le canapé et nage ensemble. Un jour, l'homme semble sortir pour la nuit et il assure à son chien qu'il sera bientôt à la maison. Le chiot fidèle attend près de la porte le retour de son propriétaire et le slogan étrange apparaît : « Pour certains, l'attente n'a jamais pris fin. Mais nous pouvons changer cela. Heureusement, cette histoire a une fin heureuse.

Regardez le reste de la publicité pour savoir ce qui se passe. Le message poignant est l'une des nombreuses tentatives d'Anheuser-Busch pour lutter contre la conduite en état d'ébriété, y compris leurs programmes de conducteur désigné, disponibles dans des endroits comme le Yankee Stadium et des bars à travers le pays, qui offrent des boissons non alcoolisées gratuites aux conducteurs désignés.

Pour les derniers événements dans le monde de la nourriture et des boissons, visitez notre Actualités culinaires page.

Joanna Fantozzi est rédactrice en chef adjointe de The Daily Meal. Suivez-la sur Twitter@JoannaFantozzi


#Tendance : les marques qui ont remporté le Super Bowl

Il y avait des tonnes d'acteurs sérieux et de célébrités fabuleuses dans de nombreuses publicités, ainsi qu'une variété d'animaux (les animaux de la ferme semblent gros cette année), des extraterrestres, des avocats et quelque chose d'étrange dans la publicité Mountain Dew que le chat a traînée. Les Broncos battre les Panthers 24 à 10, si vous êtes intéressé, dans ce que la plupart des commentateurs ont décrit comme un jeu plutôt ennuyeux marquant le 50e anniversaire historique du Super Bowl. La vraie action était dans Beyoncé ‘winning’ l'émission de mi-temps, et le fait que #SuperBowel a tendance aux côtés de #SuperBowl, en raison de la quantité disproportionnée de publicité ‘intestinal’ cette année.

Pour ceux qui ne se soucient pas du Super Bowl et qui veulent savoir ce qui se passe d'autre, c'était aussi la veille de l'Année chinoise du Singe de Feu qui commence le 8 février 2016.

Le Super Bowl est le moment où la publicité la plus chère du monde est diffusée, où les marques paient 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes. Et le spot publicitaire qui a gagné ? De nombreux tweets nomment un commentaire de la star du football des Broncos, Peyton Manning, sur sa victoire immédiatement après le match, dans lequel il a déclaré : "Je vais boire beaucoup de Budweiser ce soir." La question est, Budweiser a-t-il le payer pour dire ça ? Sinon, c'était la publicité la plus précieuse de la nuit, a plaisanté un initié.

Anheuser-Busch a ensuite publié une déclaration selon laquelle ils n'avaient pas payé Manning pour faire ce commentaire, affirmant qu'ils étaient "surpris et ravis" qu'il l'ait fait. Les joueurs actifs de la NFL ne sont cependant pas censés recommander les marques d'alcool. Manning aurait également une participation dans certaines concessions de bière de Louisiane qui traitent avec Anheuser-Busch, Variété écrit.

Et le plus grand perdant de la nuit ? La narration, selon de nombreuses plaintes. Le vrai récit a été abandonné au profit d'une litanie de célébrités et de mèmes obscurs et de l'effet &# x2018schlock&# x2019. L'absence de véritable publicité intégrée était également évidente, avec seulement un petit pourcentage contenant un appel à l'action numérique ou un suivi sur un autre support.

En fait, des bandes-annonces de films diffusées la nuit, telles que ‘Jour de l'indépendance’ et ‘X Men’ étaient meilleurs que les publicités, selon certains commentateurs des médias sociaux. Peut-être que c'est parce qu'il s'agit d'histoires qui renforcent l'anticipation du produit final, ce que les annonceurs prétendent faire aujourd'hui, mais qui n'ont clairement pas réussi à jouer la sécurité au Super Bowl cette année.

C'est notre publicité préférée du Super Bowl, les toutous de saucisse Heinz se précipitant vers leur sauce Heinz préférée en tant que mignons petits hot-dogs dans &# x2018Weiner Stampede&# x2019 de l'agence David à Miami. Gros facteur awww ! Vous ne pouvez pas vous tromper avec la formule pour chiots. (Divulgation : la rédactrice en chef Leigh Andrews et moi-même sommes parents de teckels, nous sommes donc définitivement biaisés).

Une seconde près pour moi était Axe’s 𠆏ind Your Magic’ de l'agence 72andSunny, qui laisse la publicité manifestement sexiste derrière pour célébrer tout ce qui rend un homme attirant, chaque chose unique, y compris des mouvements de danse (en talons hauts), un costume cool, du toilettage, de la chevalerie et, awww, des chatons… Les chatons fonctionneront à chaque fois.

Bien sûr, la recette d'une bonne publicité pour le Super Bowl comprend souvent des chiots et des bébés. Et des singes. Mountain Dew a donc créé #PuppyMonkeyBaby, une étrange combinaison des trois. Vous ne pourrez pas le voir et pourriez finir par marmonner chiotmonkeybaby, chiotmonkeybaby, pour le reste de la journée jusqu'à ce que vous vous allongez.

    1. Axe ‘Trouvez Votre Magie’ (72andSunny)
    2. Super Bowl 50 PSA officiel ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

En faisant la promotion de l'ensemble du shebang pour leur 50e anniversaire, la NFL a produit une vidéo promotionnelle soulignant le fait qu'une victoire au Super Bowl peut entraîner un boom démographique pour la base de fans de l'équipe gagnante, sur une chanson de Seal. La musique est également une fonctionnalité importante et la publicité touchante Audi 𠆌ommander’ (Venables Bell & Partners) peut vous faire pleurer lorsque vous entendez la bande originale de Bowie. Les deux publicités ont été prévisualisées par Super Bowl Commercials.

    1. � qu'il a dit’ d'Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ de Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ de Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans, de SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘Le portrait’ de Skittles, avec Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ de Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ de Pokémon (Omelette).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ de Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ de T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Jamais une vente’ de TurboTax (Wieden & Kennedy).

Une mention spéciale à Christopher Walken dans l'annonce Kia Optima Super Bowl (agence David & Goliath) pour la génialité, “ Voulez-vous être beige ?”. Grande annonce de chaussettes/vêtements. Pas tellement pour les voitures. Bien que la meilleure publicité de voiture de la nuit était probablement Jeep&# x2019s célébration de ses 75 ans, belle mélodie, exécution cool.

La responsabilité sociale a dominé de nombreux messages, avec une annonce de violence domestique simple mais puissante sous la forme d'un message texte qui était l'annonce officielle du Super Bowl&# x2019s, par Gray New York. L'annonceur Colgate pour la première fois a préconisé l'économie d'eau au lieu de faire la publicité de son dentifrice, dans un spot publicitaire bien reçu (Y&R Pérou). Budweiser&# x2019s spot de conduite anti-ivresse était également excellent juste à cause d'Helen Mirren. Personne ne veut être appelé un &# x2018plock&# x2019 par elle. Grimacer!

Étant donné que le Super Bowl est également le jour où le clan publicitaire brille, à l'occasion du 50e anniversaire du Super Bowl, AdWeek, qui a fourni des critiques détaillées de chaque annonce diffusée, effectuant des sondages pour le meilleur et le pire, a également produit une vidéo et une infographie pour montrer comment la publicité du Super Bowl a changé au fil des ans depuis 1967, alors qu'une minute ne coûtait que 75 000 $ (de NBC) !

Pour une ventilation de toutes les publicités, AdWeek exécute également un vérificateur d'annonces du Super Bowl avec tout ce qu'ils savent sur toutes les publicités du Super Bowl. Ressource pratique pour ceux d'entre vous qui passeront en revue la publicité du Super Bowl pour vos équipes, vos clients et toutes ces conférences marketing ennuyeuses cette année.


#Tendance : les marques qui ont remporté le Super Bowl

Il y avait des tonnes d'acteurs sérieux et de célébrités fabuleuses dans de nombreuses publicités, ainsi qu'une variété d'animaux (les animaux de la ferme semblent gros cette année), des extraterrestres, des avocats et quelque chose d'étrange dans la publicité Mountain Dew que le chat a traînée. Les Broncos battre les Panthers 24 à 10, si vous êtes intéressé, dans ce que la plupart des commentateurs ont décrit comme un jeu plutôt ennuyeux marquant le 50e anniversaire historique du Super Bowl. La vraie action était dans Beyoncé ‘winning’ l'émission de mi-temps, et le fait que #SuperBowel a tendance aux côtés de #SuperBowl, en raison de la quantité disproportionnée de publicité ‘intestinal’ cette année.

Pour ceux qui ne se soucient pas du Super Bowl et qui veulent savoir ce qui se passe d'autre, c'était aussi la veille de l'Année chinoise du Singe de Feu qui commence le 8 février 2016.

Le Super Bowl est le moment où la publicité la plus chère du monde est diffusée, où les marques paient 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes. Et le spot publicitaire qui a gagné ? De nombreux tweets nomment un commentaire de la star du football des Broncos, Peyton Manning, sur sa victoire immédiatement après le match, dans lequel il a déclaré : "Je vais boire beaucoup de Budweiser ce soir." La question est, Budweiser a-t-il le payer pour dire ça ? Sinon, c'était la publicité la plus précieuse de la nuit, a plaisanté un initié.

Anheuser-Busch a ensuite publié une déclaration selon laquelle ils n'avaient pas payé Manning pour faire ce commentaire, affirmant qu'ils étaient "surpris et ravis" qu'il l'ait fait. Les joueurs actifs de la NFL ne sont cependant pas censés recommander les marques d'alcool. Manning aurait également une participation dans certaines concessions de bière de Louisiane qui traitent avec Anheuser-Busch, Variété écrit.

Et le plus grand perdant de la nuit ? La narration, selon de nombreuses plaintes. Le vrai récit a été abandonné au profit d'une litanie de célébrités et de mèmes obscurs et de l'effet &# x2018schlock&# x2019. L'absence de véritable publicité intégrée était également évidente, avec seulement un petit pourcentage contenant un appel à l'action numérique ou un suivi sur un autre support.

En fait, des bandes-annonces de films diffusées la nuit, telles que ‘Jour de l'indépendance’ et ‘X Men’ étaient meilleurs que les publicités, selon certains commentateurs des médias sociaux. Peut-être que c'est parce qu'il s'agit d'histoires qui renforcent l'anticipation du produit final, ce que les annonceurs prétendent faire aujourd'hui, mais qui n'ont clairement pas réussi à jouer la sécurité au Super Bowl cette année.

C'est notre publicité préférée du Super Bowl, les toutous de saucisse Heinz se précipitant vers leur sauce Heinz préférée comme de mignons petits hot-dogs dans &# x2018Weiner Stampede&# x2019 de l'agence David à Miami. Gros facteur awww ! Vous ne pouvez pas vous tromper avec la formule pour chiots. (Divulgation : la rédactrice en chef Leigh Andrews et moi-même sommes parents de teckels, nous sommes donc définitivement biaisés).

Une seconde près pour moi était Axe’s 𠆏ind Your Magic’ de l'agence 72andSunny, qui laisse la publicité ouvertement sexiste 𠆋ro’ pour célébrer tout ce qui rend un homme attirant, chaque chose unique, y compris des mouvements de danse (en talons hauts), un costume cool, du toilettage, de la chevalerie et, awww, des chatons… Les chatons fonctionneront à chaque fois.

Bien sûr, la recette d'une bonne publicité pour le Super Bowl comprend souvent des chiots et des bébés. Et des singes. Mountain Dew a donc créé #PuppyMonkeyBaby, une étrange combinaison des trois. Vous ne pourrez pas le voir et pourriez finir par marmonner chiotmonkeybaby, chiotmonkeybaby, pour le reste de la journée jusqu'à ce que vous vous allongez.

    1. Axe ‘Trouvez Votre Magie’ (72andSunny)
    2. Super Bowl 50 PSA officiel ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

En faisant la promotion de l'ensemble du shebang pour leur 50e anniversaire, la NFL a produit une vidéo promotionnelle soulignant le fait qu'une victoire au Super Bowl peut entraîner un boom démographique pour la base de fans de l'équipe gagnante, sur une chanson de Seal. La musique est également une fonctionnalité importante et la publicité touchante Audi 𠆌ommander’ (Venables Bell & Partners) peut vous faire pleurer lorsque vous entendez la bande originale de Bowie. Les deux publicités ont été prévisualisées par Super Bowl Commercials.

    1. � qu'il a dit’ d'Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ de Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ de Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans, de SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘Le portrait’ de Skittles, avec Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ de Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ de Pokémon (Omelette).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ de Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ de T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ de TurboTax (Wieden & Kennedy).

Une mention spéciale à Christopher Walken dans l'annonce Kia Optima Super Bowl (agence David & Goliath) pour la génialité, “ Voulez-vous être beige ?”. Grande annonce de chaussettes/vêtements. Pas tellement pour les voitures. Bien que la meilleure publicité de voiture de la nuit était probablement Jeep&# x2019s célébration de ses 75 ans, belle mélodie, exécution cool.

La responsabilité sociale a dominé de nombreux messages, avec une annonce de violence domestique simple mais puissante sous la forme d'un message texte qui était l'annonce officielle du Super Bowl&# x2019s, par Gray New York. L'annonceur Colgate pour la première fois a préconisé l'économie d'eau au lieu de faire la publicité de son dentifrice, dans un spot publicitaire bien reçu (Y&R Pérou). Le spot de conduite anti-ivresse de Budweiser était également excellent grâce à Helen Mirren. Personne ne veut être traité de &# x2018plock&# x2019 par elle. Grimacer!

Étant donné que le Super Bowl est également le jour où le clan publicitaire brille, à l'occasion du 50e anniversaire du Super Bowl, AdWeek, qui a fourni des critiques détaillées de chaque annonce diffusée, effectuant des sondages pour le meilleur et le pire, a également produit une vidéo et une infographie pour montrer comment la publicité du Super Bowl a changé au fil des ans depuis 1967, alors qu'une minute ne coûtait que 75 000 $ (de NBC) !

Pour une ventilation de toutes les publicités, AdWeek exécute également un vérificateur d'annonces du Super Bowl avec tout ce qu'ils savent sur toutes les publicités du Super Bowl. Ressource pratique pour ceux d'entre vous qui passeront en revue la publicité du Super Bowl pour vos équipes, vos clients et toutes ces conférences marketing ennuyeuses cette année.


#Tendance : les marques qui ont remporté le Super Bowl

Il y avait des tonnes d'acteurs sérieux et de célébrités fabuleuses dans de nombreuses publicités, ainsi qu'une variété d'animaux (les animaux de la ferme semblent gros cette année), des extraterrestres, des avocats et quelque chose d'étrange dans la publicité Mountain Dew que le chat a traînée. Les Broncos battre les Panthers 24 à 10, si vous êtes intéressé, dans ce que la plupart des commentateurs ont décrit comme un jeu plutôt ennuyeux marquant le 50e anniversaire historique du Super Bowl. La vraie action était dans Beyoncé ‘winning’ l'émission de mi-temps, et le fait que #SuperBowel a tendance aux côtés de #SuperBowl, en raison de la quantité disproportionnée de publicité ‘intestinal’ cette année.

Pour ceux qui ne se soucient pas du Super Bowl et qui veulent savoir ce qui se passe d'autre, c'était aussi la veille de l'Année chinoise du Singe de Feu qui commence le 8 février 2016.

Le Super Bowl est le moment où la publicité la plus chère du monde est diffusée, où les marques paient 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes. Et le spot publicitaire qui a gagné ? De nombreux tweets nomment un commentaire de la star du football des Broncos, Peyton Manning, sur sa victoire immédiatement après le match, dans lequel il a déclaré : "Je vais boire beaucoup de Budweiser ce soir." La question est, Budweiser a-t-il le payer pour dire ça ? Sinon, c'était la publicité la plus précieuse de la nuit, a plaisanté un initié.

Anheuser-Busch a ensuite publié une déclaration selon laquelle ils n'avaient pas payé Manning pour faire ce commentaire, affirmant qu'ils étaient "surpris et ravis" qu'il l'ait fait. Les joueurs actifs de la NFL ne sont cependant pas censés recommander les marques d'alcool. Manning aurait également une participation dans certaines concessions de bière de Louisiane qui traitent avec Anheuser-Busch, Variété écrit.

Et le plus grand perdant de la nuit ? La narration, selon de nombreuses plaintes. Le vrai récit a été abandonné au profit d'une litanie de célébrités et de mèmes obscurs et de l'effet &# x2018schlock&# x2019. L'absence de véritable publicité intégrée était également évidente, avec seulement un petit pourcentage contenant un appel à l'action numérique ou un suivi sur un autre support.

En fait, des bandes-annonces de films diffusées la nuit, telles que ‘Jour de l'indépendance’ et ‘X Men’ étaient meilleurs que les publicités, selon certains commentateurs des médias sociaux. Peut-être que c'est parce qu'il s'agit d'histoires qui renforcent l'anticipation du produit final, ce que les annonceurs prétendent faire aujourd'hui, mais qui n'ont clairement pas réussi à jouer la sécurité au Super Bowl cette année.

C'est notre publicité préférée du Super Bowl, les toutous de saucisse Heinz se précipitant vers leur sauce Heinz préférée comme de mignons petits hot-dogs dans &# x2018Weiner Stampede&# x2019 de l'agence David à Miami. Gros facteur awww ! Vous ne pouvez pas vous tromper avec la formule pour chiots. (Divulgation : la rédactrice en chef Leigh Andrews et moi-même sommes parents de teckels, nous sommes donc définitivement biaisés).

Une seconde près pour moi était Axe’s 𠆏ind Your Magic’ de l'agence 72andSunny, qui laisse la publicité manifestement sexiste derrière pour célébrer tout ce qui rend un homme attirant, chaque chose unique, y compris des mouvements de danse (en talons hauts), un costume cool, du toilettage, de la chevalerie et, awww, des chatons… Les chatons fonctionneront à chaque fois.

Bien sûr, la recette d'une bonne publicité pour le Super Bowl comprend souvent des chiots et des bébés. Et des singes. Mountain Dew a donc créé #PuppyMonkeyBaby, une étrange combinaison des trois. Vous ne pourrez pas le voir et pourriez finir par marmonner chiotmonkeybaby, chiotmonkeybaby, pour le reste de la journée jusqu'à ce que vous vous allongez.

    1. Axe ‘Trouvez Votre Magie’ (72andSunny)
    2. Super Bowl 50 PSA officiel ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

En faisant la promotion de l'ensemble du shebang pour leur 50e anniversaire, la NFL a produit une vidéo promotionnelle soulignant le fait qu'une victoire au Super Bowl peut entraîner un boom démographique pour la base de fans de l'équipe gagnante, sur une chanson de Seal. La musique est également une fonctionnalité importante et la publicité touchante Audi 𠆌ommander’ (Venables Bell & Partners) peut vous faire pleurer lorsque vous entendez la bande originale de Bowie. Les deux publicités ont été prévisualisées par Super Bowl Commercials.

    1. � qu'il a dit’ d'Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ de Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ de Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans, de SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘Le portrait’ de Skittles, avec Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ de Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ de Pokémon (Omelette).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ de Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ de T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Jamais une vente’ de TurboTax (Wieden & Kennedy).

Une mention spéciale à Christopher Walken dans l'annonce Kia Optima Super Bowl (agence David & Goliath) pour la génialité, “ Voulez-vous être beige ?”. Grande annonce de chaussettes/vêtements. Pas tellement pour les voitures. Bien que la meilleure publicité de voiture de la nuit était probablement Jeep&# x2019s célébration de ses 75 ans, belle mélodie, exécution cool.

La responsabilité sociale a dominé de nombreux messages, avec une annonce de violence domestique simple mais puissante sous la forme d'un message texte qui était l'annonce officielle du Super Bowl&# x2019s, par Gray New York. L'annonceur Colgate pour la première fois a préconisé l'économie d'eau au lieu de faire la publicité de son dentifrice, dans un spot publicitaire bien reçu (Y&R Pérou). Budweiser&# x2019s spot de conduite anti-ivresse était également excellent juste à cause d'Helen Mirren. Personne ne veut être appelé un &# x2018plock&# x2019 par elle. Grimacer!

Étant donné que le Super Bowl est également le jour où le clan publicitaire brille, à l'occasion du 50e anniversaire du Super Bowl, AdWeek, qui a fourni des critiques détaillées de chaque annonce diffusée, effectuant des sondages pour le meilleur et le pire, a également produit une vidéo et une infographie pour montrer comment la publicité du Super Bowl a changé au fil des ans depuis 1967, alors qu'une minute ne coûtait que 75 000 $ (de NBC) !

Pour une ventilation de toutes les publicités, AdWeek exécute également un vérificateur d'annonces du Super Bowl avec tout ce qu'ils savent sur toutes les publicités du Super Bowl. Ressource pratique pour ceux d'entre vous qui passeront en revue la publicité du Super Bowl pour vos équipes, vos clients et toutes ces conférences marketing ennuyeuses cette année.


#Tendance : les marques qui ont remporté le Super Bowl

Il y avait des tonnes d'acteurs sérieux et de célébrités fabuleuses dans de nombreuses publicités, ainsi qu'une variété d'animaux (les animaux de la ferme semblent gros cette année), des extraterrestres, des avocats et quelque chose d'étrange dans la publicité Mountain Dew que le chat a traînée. Les Broncos battre les Panthers 24 à 10, si vous êtes intéressé, dans ce que la plupart des commentateurs ont décrit comme un jeu plutôt ennuyeux marquant le 50e anniversaire historique du Super Bowl. La vraie action était dans Beyoncé ‘winning’ l'émission à la mi-temps, et le fait que #SuperBowel a tendance aux côtés de #SuperBowl, en raison de la quantité disproportionnée de publicité ‘intestinal’ cette année.

Pour ceux qui ne se soucient pas du Super Bowl et qui veulent savoir ce qui se passe d'autre, c'était aussi la veille de l'Année chinoise du Singe de Feu qui commence le 8 février 2016.

Le Super Bowl est le moment où la publicité la plus chère du monde est diffusée, où les marques paient 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes. Et le spot publicitaire qui a gagné ? De nombreux tweets nomment un commentaire de la star du football des Broncos, Peyton Manning, sur sa victoire immédiatement après le match, dans lequel il a déclaré : "Je vais boire beaucoup de Budweiser ce soir." La question est, Budweiser a-t-il le payer pour dire ça ? Sinon, c'était la publicité la plus précieuse de la nuit, a plaisanté un initié.

Anheuser-Busch a ensuite publié une déclaration selon laquelle ils n'avaient pas payé Manning pour faire ce commentaire, affirmant qu'ils étaient "surpris et ravis" qu'il l'ait fait. Les joueurs actifs de la NFL ne sont cependant pas censés recommander les marques d'alcool. Manning aurait également une participation dans certaines concessions de bière de Louisiane qui traitent avec Anheuser-Busch, Variété écrit.

Et le plus grand perdant de la nuit ? La narration, selon de nombreuses plaintes. Le vrai récit a été abandonné au profit d'une litanie de célébrités et de mèmes obscurs et de l'effet &# x2018schlock&# x2019. L'absence de véritable publicité intégrée était également évidente, avec seulement un petit pourcentage contenant un appel à l'action numérique ou un suivi sur un autre support.

En fait, des bandes-annonces de films diffusées la nuit, telles que ‘Jour de l'indépendance’ et ‘X Men’ étaient meilleurs que les publicités, selon certains commentateurs des médias sociaux. Peut-être que c'est parce qu'il s'agit d'histoires qui renforcent l'anticipation du produit final, ce que les annonceurs prétendent faire aujourd'hui, mais qui n'ont clairement pas réussi à jouer la sécurité au Super Bowl cette année.

C'est notre publicité préférée du Super Bowl, les toutous de saucisse Heinz se précipitant vers leur sauce Heinz préférée comme de mignons petits hot-dogs dans &# x2018Weiner Stampede&# x2019 de l'agence David à Miami. Gros facteur awww ! Vous ne pouvez pas vous tromper avec la formule pour chiots. (Divulgation : la rédactrice en chef Leigh Andrews et moi-même sommes parents de teckels, nous sommes donc définitivement biaisés).

Une seconde près pour moi était Axe’s 𠆏ind Your Magic’ de l'agence 72andSunny, qui laisse la publicité ouvertement sexiste 𠆋ro’ pour célébrer tout ce qui rend un homme attirant, chaque chose unique, y compris des mouvements de danse (en talons hauts), un costume cool, du toilettage, de la chevalerie et, awww, des chatons… Les chatons fonctionneront à chaque fois.

Bien sûr, la recette d'une bonne publicité pour le Super Bowl comprend souvent des chiots et des bébés. Et des singes. Mountain Dew a donc créé #PuppyMonkeyBaby, une étrange combinaison des trois. Vous ne pourrez pas le voir et pourriez finir par marmonner chiotmonkeybaby, chiotmonkeybaby, pour le reste de la journée jusqu'à ce que vous vous allongez.

    1. Axe ‘Trouvez Votre Magie’ (72andSunny)
    2. Super Bowl 50 PSA officiel ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

En faisant la promotion de l'ensemble du shebang pour leur 50e anniversaire, la NFL a produit une vidéo promotionnelle soulignant le fait qu'une victoire au Super Bowl peut entraîner un boom démographique pour la base de fans de l'équipe gagnante, sur une chanson de Seal. La musique est également une fonctionnalité importante et la publicité touchante Audi 𠆌ommander’ (Venables Bell & Partners) peut vous faire pleurer lorsque vous entendez la bande originale de Bowie. Les deux publicités ont été prévisualisées par Super Bowl Commercials.

    1. � qu'il a dit’ d'Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ de Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ de Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans, de SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘Le portrait’ de Skittles, avec Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ de Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ de Pokémon (Omelette).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ de Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ de T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Jamais une vente’ de TurboTax (Wieden & Kennedy).

Une mention spéciale à Christopher Walken dans l'annonce Kia Optima Super Bowl (agence David & Goliath) pour la génialité, “ Voulez-vous être beige ?”. Grande annonce de chaussettes/vêtements. Pas tellement pour les voitures. Bien que la meilleure publicité de voiture de la nuit était probablement Jeep&# x2019s célébration de ses 75 ans, belle mélodie, exécution cool.

La responsabilité sociale a dominé de nombreux messages, avec une annonce de violence domestique simple mais puissante sous la forme d'un message texte qui était l'annonce officielle du Super Bowl&# x2019s, par Gray New York. L'annonceur Colgate pour la première fois a préconisé l'économie d'eau au lieu de faire la publicité de son dentifrice, dans un spot publicitaire bien reçu (Y&R Pérou). Budweiser&# x2019s spot de conduite anti-ivresse était également excellent juste à cause d'Helen Mirren. Personne ne veut être traité de &# x2018plock&# x2019 par elle. Grimacer!

Étant donné que le Super Bowl est également le jour où le clan publicitaire brille, à l'occasion du 50e anniversaire du Super Bowl, AdWeek, qui a fourni des critiques détaillées de chaque annonce diffusée, effectuant des sondages pour le meilleur et le pire, a également produit une vidéo et une infographie pour montrer comment la publicité du Super Bowl a changé au fil des ans depuis 1967, alors qu'une minute ne coûtait que 75 000 $ (de NBC) !

Pour une ventilation de toutes les publicités, AdWeek exécute également un vérificateur d'annonces du Super Bowl avec tout ce qu'ils savent sur toutes les publicités du Super Bowl. Ressource pratique pour ceux d'entre vous qui passeront en revue la publicité du Super Bowl pour vos équipes, vos clients et toutes ces conférences marketing ennuyeuses cette année.


#Tendance : les marques qui ont remporté le Super Bowl

Il y avait des tonnes d'acteurs sérieux et de célébrités fabuleuses dans de nombreuses publicités, ainsi qu'une variété d'animaux (les animaux de la ferme semblent gros cette année), des extraterrestres, des avocats et quelque chose d'étrange dans la publicité Mountain Dew que le chat a traînée. Les Broncos battre les Panthers 24 à 10, si vous êtes intéressé, dans ce que la plupart des commentateurs ont décrit comme un jeu plutôt ennuyeux marquant le 50e anniversaire historique du Super Bowl. La vraie action était dans Beyoncé ‘winning’ l'émission de mi-temps, et le fait que #SuperBowel a tendance aux côtés de #SuperBowl, en raison de la quantité disproportionnée de publicité ‘intestinal’ cette année.

Pour ceux qui ne se soucient pas du Super Bowl et qui veulent savoir ce qui se passe d'autre, c'était aussi la veille de l'Année chinoise du Singe de Feu qui commence le 8 février 2016.

Le Super Bowl est le moment où la publicité la plus chère du monde est diffusée, où les marques paient 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes. Et le spot publicitaire qui a gagné ? De nombreux tweets nomment un commentaire de la star du football des Broncos, Peyton Manning, sur sa victoire immédiatement après le match, dans lequel il a déclaré : "Je vais boire beaucoup de Budweiser ce soir." La question est, Budweiser a-t-il le payer pour dire ça ? Sinon, c'était la publicité la plus précieuse de la nuit, a plaisanté un initié.

Anheuser-Busch a ensuite publié une déclaration selon laquelle ils n'avaient pas payé Manning pour faire ce commentaire, affirmant qu'ils étaient "surpris et ravis" qu'il l'ait fait. Les joueurs actifs de la NFL ne sont cependant pas censés recommander les marques d'alcool. Manning aurait également une participation dans certaines concessions de bière de Louisiane qui traitent avec Anheuser-Busch, Variété écrit.

Et le plus grand perdant de la nuit ? La narration, selon de nombreuses plaintes. Le vrai récit a été abandonné au profit d'une litanie de célébrités et de mèmes obscurs et de l'effet &# x2018schlock&# x2019. L'absence de véritable publicité intégrée était également évidente, avec seulement un petit pourcentage contenant un appel à l'action numérique ou un suivi sur un autre support.

En fait, des bandes-annonces de films diffusées la nuit, telles que ‘Jour de l'indépendance’ et ‘X Men’ étaient meilleurs que les publicités, selon certains commentateurs des médias sociaux. Peut-être que c'est parce qu'il s'agit d'histoires qui renforcent l'anticipation du produit final, ce que les annonceurs prétendent faire aujourd'hui, mais qui n'ont clairement pas réussi à jouer la sécurité au Super Bowl cette année.

C'est notre publicité préférée du Super Bowl, les toutous de saucisse Heinz se précipitant vers leur sauce Heinz préférée comme de mignons petits hot-dogs dans &# x2018Weiner Stampede&# x2019 de l'agence David à Miami. Gros facteur awww ! Vous ne pouvez pas vous tromper avec la formule pour chiots. (Divulgation : la rédactrice en chef Leigh Andrews et moi-même sommes parents de teckels, nous sommes donc définitivement biaisés).

Une seconde près pour moi était Axe’s 𠆏ind Your Magic’ de l'agence 72andSunny, qui laisse la publicité manifestement sexiste derrière pour célébrer tout ce qui rend un homme attirant, chaque chose unique, y compris des mouvements de danse (en talons hauts), un costume cool, du toilettage, de la chevalerie et, awww, des chatons… Les chatons fonctionneront à chaque fois.

Bien sûr, la recette d'une bonne publicité pour le Super Bowl comprend souvent des chiots et des bébés. Et des singes. Mountain Dew a donc créé #PuppyMonkeyBaby, une étrange combinaison des trois. Vous ne pourrez pas le voir et pourriez finir par marmonner chiotmonkeybaby, chiotmonkeybaby, pour le reste de la journée jusqu'à ce que vous vous allongez.

    1. Axe ‘Trouvez Votre Magie’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.


#Trending: Brands that won the Super Bowl

There were tons of serious actors and fabulous celebrities starring in many of the ads, along with a variety of animals (farm animals seem big this year), aliens, avocados and something weird in the Mountain Dew ad that the cat dragged in. The Broncos beat the Panthers 24 to 10, if you are interested at all, in what most commentators have described as a rather boring game marking the historic 50th anniversary of the Super Bowl. The real action was in Beyoncé ‘winning’ the half-time show, and the fact that #SuperBowel trended alongside #SuperBowl, due to the disproportionate amount of ‘intestinal’ advertising this year.

For those people who don’t care about Super Bowl and want to know what else was going on - it was also the eve of the Chinese Year of the Fire Monkey which starts on 8 February 2016.

The Super Bowl is when the world’s most expensive advertising is aired, where brands pay $5m for a 30-second spot. And the ad spot that won? Many tweets are nominating a comment by the Broncos football star, Peyton Manning, on his win immediately after the game, in which he said: “I’m going to drink a lot of Budweiser tonight.” Question is, did Budweiser pay him to say that? If not, it was the most valuable “native advertising” out there on the night, quipped one insider.

Anheuser-Busch subsequently issued a statement to the effect that they did not pay Manning to make that comment, saying they were “surprised and delighted” that he did. Active NFL players are however not supposed to recommend alcohol brands. Manning reportedly also has a stake in some Louisiana beer distributorships that deal with Anheuser-Busch, Variété writes.

And the biggest loser on the night? Storytelling, according to many complaints. True narrative was dropped in favour of a litany of celebrities and obscure memes and the ‘schlock’ effect. The lack of true integrated advertising was also clear, with only a tiny percentage containing a digital call to action or any follow through on another medium.

In fact movie trailers aired on the night, such as ‘Jour de l'indépendance’ and ‘X Men’ were better than the ads, according to some social media commentators. Maybe that’s because they are stories that build anticipation of the final product… something advertisers profess to be doing today, but clearly failed in playing it safe at the Super Bowl this year.

This is our favourite Super Bowl ad, the Heinz sausage doggies dashing towards their favourite Heinz sauce as cute little hot dogs in ‘Weiner Stampede’ from agency David in Miami. Big awww factor! You can’t go wrong with the puppy formula. (Disclosure: both editor-in-chief Leigh Andrews and I are parents to Dachshunds, so we are definitely biased).

A close second for me was Axe’s 𠆏ind Your Magic’ from agency 72andSunny, which leaves the blatantly sexist 𠆋ro’ advertising behind to celebrate everything that makes a man attractive, each unique “thing”, including dance moves (in high heels), a cool suit, grooming, chivalry and, awww, kittens… Kittens will work every time.

Of course the recipe to a good Super Bowl ad often includes puppies and babies. And monkeys. So Mountain Dew created #PuppyMonkeyBaby, a bizarre combination of all three. You won’t be able to unsee it and might end up muttering puppymonkeybaby, puppymonkeybaby, for the rest of the day until you have a lie down.

    1. Axe 𠆏ind Your Magic’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.


#Trending: Brands that won the Super Bowl

There were tons of serious actors and fabulous celebrities starring in many of the ads, along with a variety of animals (farm animals seem big this year), aliens, avocados and something weird in the Mountain Dew ad that the cat dragged in. The Broncos beat the Panthers 24 to 10, if you are interested at all, in what most commentators have described as a rather boring game marking the historic 50th anniversary of the Super Bowl. The real action was in Beyoncé ‘winning’ the half-time show, and the fact that #SuperBowel trended alongside #SuperBowl, due to the disproportionate amount of ‘intestinal’ advertising this year.

For those people who don’t care about Super Bowl and want to know what else was going on - it was also the eve of the Chinese Year of the Fire Monkey which starts on 8 February 2016.

The Super Bowl is when the world’s most expensive advertising is aired, where brands pay $5m for a 30-second spot. And the ad spot that won? Many tweets are nominating a comment by the Broncos football star, Peyton Manning, on his win immediately after the game, in which he said: “I’m going to drink a lot of Budweiser tonight.” Question is, did Budweiser pay him to say that? If not, it was the most valuable “native advertising” out there on the night, quipped one insider.

Anheuser-Busch subsequently issued a statement to the effect that they did not pay Manning to make that comment, saying they were “surprised and delighted” that he did. Active NFL players are however not supposed to recommend alcohol brands. Manning reportedly also has a stake in some Louisiana beer distributorships that deal with Anheuser-Busch, Variété writes.

And the biggest loser on the night? Storytelling, according to many complaints. True narrative was dropped in favour of a litany of celebrities and obscure memes and the ‘schlock’ effect. The lack of true integrated advertising was also clear, with only a tiny percentage containing a digital call to action or any follow through on another medium.

In fact movie trailers aired on the night, such as ‘Jour de l'indépendance’ and ‘X Men’ were better than the ads, according to some social media commentators. Maybe that’s because they are stories that build anticipation of the final product… something advertisers profess to be doing today, but clearly failed in playing it safe at the Super Bowl this year.

This is our favourite Super Bowl ad, the Heinz sausage doggies dashing towards their favourite Heinz sauce as cute little hot dogs in ‘Weiner Stampede’ from agency David in Miami. Big awww factor! You can’t go wrong with the puppy formula. (Disclosure: both editor-in-chief Leigh Andrews and I are parents to Dachshunds, so we are definitely biased).

A close second for me was Axe’s 𠆏ind Your Magic’ from agency 72andSunny, which leaves the blatantly sexist 𠆋ro’ advertising behind to celebrate everything that makes a man attractive, each unique “thing”, including dance moves (in high heels), a cool suit, grooming, chivalry and, awww, kittens… Kittens will work every time.

Of course the recipe to a good Super Bowl ad often includes puppies and babies. And monkeys. So Mountain Dew created #PuppyMonkeyBaby, a bizarre combination of all three. You won’t be able to unsee it and might end up muttering puppymonkeybaby, puppymonkeybaby, for the rest of the day until you have a lie down.

    1. Axe 𠆏ind Your Magic’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.


#Trending: Brands that won the Super Bowl

There were tons of serious actors and fabulous celebrities starring in many of the ads, along with a variety of animals (farm animals seem big this year), aliens, avocados and something weird in the Mountain Dew ad that the cat dragged in. The Broncos beat the Panthers 24 to 10, if you are interested at all, in what most commentators have described as a rather boring game marking the historic 50th anniversary of the Super Bowl. The real action was in Beyoncé ‘winning’ the half-time show, and the fact that #SuperBowel trended alongside #SuperBowl, due to the disproportionate amount of ‘intestinal’ advertising this year.

For those people who don’t care about Super Bowl and want to know what else was going on - it was also the eve of the Chinese Year of the Fire Monkey which starts on 8 February 2016.

The Super Bowl is when the world’s most expensive advertising is aired, where brands pay $5m for a 30-second spot. And the ad spot that won? Many tweets are nominating a comment by the Broncos football star, Peyton Manning, on his win immediately after the game, in which he said: “I’m going to drink a lot of Budweiser tonight.” Question is, did Budweiser pay him to say that? If not, it was the most valuable “native advertising” out there on the night, quipped one insider.

Anheuser-Busch subsequently issued a statement to the effect that they did not pay Manning to make that comment, saying they were “surprised and delighted” that he did. Active NFL players are however not supposed to recommend alcohol brands. Manning reportedly also has a stake in some Louisiana beer distributorships that deal with Anheuser-Busch, Variété writes.

And the biggest loser on the night? Storytelling, according to many complaints. True narrative was dropped in favour of a litany of celebrities and obscure memes and the ‘schlock’ effect. The lack of true integrated advertising was also clear, with only a tiny percentage containing a digital call to action or any follow through on another medium.

In fact movie trailers aired on the night, such as ‘Jour de l'indépendance’ and ‘X Men’ were better than the ads, according to some social media commentators. Maybe that’s because they are stories that build anticipation of the final product… something advertisers profess to be doing today, but clearly failed in playing it safe at the Super Bowl this year.

This is our favourite Super Bowl ad, the Heinz sausage doggies dashing towards their favourite Heinz sauce as cute little hot dogs in ‘Weiner Stampede’ from agency David in Miami. Big awww factor! You can’t go wrong with the puppy formula. (Disclosure: both editor-in-chief Leigh Andrews and I are parents to Dachshunds, so we are definitely biased).

A close second for me was Axe’s 𠆏ind Your Magic’ from agency 72andSunny, which leaves the blatantly sexist 𠆋ro’ advertising behind to celebrate everything that makes a man attractive, each unique “thing”, including dance moves (in high heels), a cool suit, grooming, chivalry and, awww, kittens… Kittens will work every time.

Of course the recipe to a good Super Bowl ad often includes puppies and babies. And monkeys. So Mountain Dew created #PuppyMonkeyBaby, a bizarre combination of all three. You won’t be able to unsee it and might end up muttering puppymonkeybaby, puppymonkeybaby, for the rest of the day until you have a lie down.

    1. Axe 𠆏ind Your Magic’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.


#Trending: Brands that won the Super Bowl

There were tons of serious actors and fabulous celebrities starring in many of the ads, along with a variety of animals (farm animals seem big this year), aliens, avocados and something weird in the Mountain Dew ad that the cat dragged in. The Broncos beat the Panthers 24 to 10, if you are interested at all, in what most commentators have described as a rather boring game marking the historic 50th anniversary of the Super Bowl. The real action was in Beyoncé ‘winning’ the half-time show, and the fact that #SuperBowel trended alongside #SuperBowl, due to the disproportionate amount of ‘intestinal’ advertising this year.

For those people who don’t care about Super Bowl and want to know what else was going on - it was also the eve of the Chinese Year of the Fire Monkey which starts on 8 February 2016.

The Super Bowl is when the world’s most expensive advertising is aired, where brands pay $5m for a 30-second spot. And the ad spot that won? Many tweets are nominating a comment by the Broncos football star, Peyton Manning, on his win immediately after the game, in which he said: “I’m going to drink a lot of Budweiser tonight.” Question is, did Budweiser pay him to say that? If not, it was the most valuable “native advertising” out there on the night, quipped one insider.

Anheuser-Busch subsequently issued a statement to the effect that they did not pay Manning to make that comment, saying they were “surprised and delighted” that he did. Active NFL players are however not supposed to recommend alcohol brands. Manning reportedly also has a stake in some Louisiana beer distributorships that deal with Anheuser-Busch, Variété writes.

And the biggest loser on the night? Storytelling, according to many complaints. True narrative was dropped in favour of a litany of celebrities and obscure memes and the ‘schlock’ effect. The lack of true integrated advertising was also clear, with only a tiny percentage containing a digital call to action or any follow through on another medium.

In fact movie trailers aired on the night, such as ‘Jour de l'indépendance’ and ‘X Men’ were better than the ads, according to some social media commentators. Maybe that’s because they are stories that build anticipation of the final product… something advertisers profess to be doing today, but clearly failed in playing it safe at the Super Bowl this year.

This is our favourite Super Bowl ad, the Heinz sausage doggies dashing towards their favourite Heinz sauce as cute little hot dogs in ‘Weiner Stampede’ from agency David in Miami. Big awww factor! You can’t go wrong with the puppy formula. (Disclosure: both editor-in-chief Leigh Andrews and I are parents to Dachshunds, so we are definitely biased).

A close second for me was Axe’s 𠆏ind Your Magic’ from agency 72andSunny, which leaves the blatantly sexist 𠆋ro’ advertising behind to celebrate everything that makes a man attractive, each unique “thing”, including dance moves (in high heels), a cool suit, grooming, chivalry and, awww, kittens… Kittens will work every time.

Of course the recipe to a good Super Bowl ad often includes puppies and babies. And monkeys. So Mountain Dew created #PuppyMonkeyBaby, a bizarre combination of all three. You won’t be able to unsee it and might end up muttering puppymonkeybaby, puppymonkeybaby, for the rest of the day until you have a lie down.

    1. Axe 𠆏ind Your Magic’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.


#Trending: Brands that won the Super Bowl

There were tons of serious actors and fabulous celebrities starring in many of the ads, along with a variety of animals (farm animals seem big this year), aliens, avocados and something weird in the Mountain Dew ad that the cat dragged in. The Broncos beat the Panthers 24 to 10, if you are interested at all, in what most commentators have described as a rather boring game marking the historic 50th anniversary of the Super Bowl. The real action was in Beyoncé ‘winning’ the half-time show, and the fact that #SuperBowel trended alongside #SuperBowl, due to the disproportionate amount of ‘intestinal’ advertising this year.

For those people who don’t care about Super Bowl and want to know what else was going on - it was also the eve of the Chinese Year of the Fire Monkey which starts on 8 February 2016.

The Super Bowl is when the world’s most expensive advertising is aired, where brands pay $5m for a 30-second spot. And the ad spot that won? Many tweets are nominating a comment by the Broncos football star, Peyton Manning, on his win immediately after the game, in which he said: “I’m going to drink a lot of Budweiser tonight.” Question is, did Budweiser pay him to say that? If not, it was the most valuable “native advertising” out there on the night, quipped one insider.

Anheuser-Busch subsequently issued a statement to the effect that they did not pay Manning to make that comment, saying they were “surprised and delighted” that he did. Active NFL players are however not supposed to recommend alcohol brands. Manning reportedly also has a stake in some Louisiana beer distributorships that deal with Anheuser-Busch, Variété writes.

And the biggest loser on the night? Storytelling, according to many complaints. True narrative was dropped in favour of a litany of celebrities and obscure memes and the ‘schlock’ effect. The lack of true integrated advertising was also clear, with only a tiny percentage containing a digital call to action or any follow through on another medium.

In fact movie trailers aired on the night, such as ‘Jour de l'indépendance’ and ‘X Men’ were better than the ads, according to some social media commentators. Maybe that’s because they are stories that build anticipation of the final product… something advertisers profess to be doing today, but clearly failed in playing it safe at the Super Bowl this year.

This is our favourite Super Bowl ad, the Heinz sausage doggies dashing towards their favourite Heinz sauce as cute little hot dogs in ‘Weiner Stampede’ from agency David in Miami. Big awww factor! You can’t go wrong with the puppy formula. (Disclosure: both editor-in-chief Leigh Andrews and I are parents to Dachshunds, so we are definitely biased).

A close second for me was Axe’s 𠆏ind Your Magic’ from agency 72andSunny, which leaves the blatantly sexist 𠆋ro’ advertising behind to celebrate everything that makes a man attractive, each unique “thing”, including dance moves (in high heels), a cool suit, grooming, chivalry and, awww, kittens… Kittens will work every time.

Of course the recipe to a good Super Bowl ad often includes puppies and babies. And monkeys. So Mountain Dew created #PuppyMonkeyBaby, a bizarre combination of all three. You won’t be able to unsee it and might end up muttering puppymonkeybaby, puppymonkeybaby, for the rest of the day until you have a lie down.

    1. Axe 𠆏ind Your Magic’ (72andSunny)
    2. Official Super Bowl 50 PSA ‘No More’ (Grey New York)
    3. Heinz ‘Wiener Stampede’ (David Miami)
    4. Jeep 𠆄x4ever’ (DDB Chicago)
    5. WeatherTech ‘Resources’ (Pinnacle Advertising, Illonois).

In promoting the whole shebang for their 50th anniversary, the NFL produced a promotional video highlighting the fact that a Super Bowl win can lead to a population boom for the winning team’s fan base, set to a Seal song. Music is a big feature too and Audi’s touching 𠆌ommander’ ad (Venables Bell & Partners) might make you cry when you hear the Bowie soundtrack. Both ads were previewed by Super Bowl Commercials.

    1. ‘What He Said’ from Acura (Mullen Lowe).
    2. ‘New Truck to Love’ from Honda (RPA).
    3. ‘Robot Razors’ from Schick (J. Walter Thompson).
    4. ‘Great Loans , from SoFi (Muhtayzik Hoffer).
    5. ‘The Portrait’ from Skittles, featuring Steven Tyler (DDB Chicago).
    1. ‘The Longest Chase’ from Toyota (Saatchi & Saatchi Los Angeles)
    2. ‘Train On’ from Pokémon (Omelet).
    3. ‘PuppyMonkeyBaby’ from Mountain Dew (BBDO New York).
    4. ‘Restricted Bling’ from T-Mobile (Publicis Seattle).
    5. ‘Never a Sellout’ from TurboTax (Wieden & Kennedy).

A special mention to Christopher Walken in the Kia Optima Super Bowl ad (David & Goliath agency) for awesomeness, 𠇍o you want to be beige?”. Great sock/apparel ad. Not so much for cars. Although the best car ad on the night was probably Jeep’s celebration of its 75 years, nice tune, cool execution.

Social responsibility dominated many messages, with a simple, yet powerful, domestic violence ad in the form of a text message which was the Super Bowl’s official ad, by Grey New York. First time advertiser Colgate advocated water saving instead of advertising its toothpaste, in a well-received ad spot (Y&R Peru). Budweiser’s anti-drunk driving spot was also excellent just because of Helen Mirren. No one wants to be called a ‘pillock’ by her. Cringe!

Since the Super Bowl is also the day for the advertising clan to shine, in celebration of the 50th anniversary of the Super Bowl, AdWeek, which provided blow-by-blow reviews of each ad flighted, running polls for best and worst, also produced a video and an infographic to showcase how Super Bowl advertising has changed over the years from 1967, when one minute cost only $75,000 (from NBC)!

For a breakdown of all the commercials, AdWeek is also running a Super Bowl Ad Checker with everything they know on all the Super Bowl commercials. Handy resource for those of you who will be reviewing Super Bowl advertising for your teams, clients and all those boring marketing conferences this year.