Dernières recettes

Le nouveau livre de cuisine de Clodagh McKenna parle de réunion et de repas autour de la table irlandaise

Le nouveau livre de cuisine de Clodagh McKenna parle de réunion et de repas autour de la table irlandaise

Si vous deviez rencontrer Clodagh McKenna, propriétaire de deux restaurants, personnalité dynamique de la télévision et auteure primée de cinq livres de cuisine à succès, la première chose que vous remarquerez à son sujet est qu'elle dégage une chaleur et un bonheur authentiques - des qualités qui transparaissent dans son nouveau livre de cuisine, La cuisine irlandaise de Clodagh : une nouvelle approche des saveurs traditionnelles. Bien que le livre soit basé sur de nouvelles interprétations de la soul food irlandaise, chacune de ses 150 recettes vous laissera le sentiment que vous avez fait l'expérience de la cuisine irlandaise traditionnelle à son meilleur ainsi qu'un appel à la table familiale commune ; la table qui sert de pierre angulaire de la culture irlandaise. Comme le dit Clodagh, « la vie tourne autour de la table irlandaise ».

Ce livre de cuisine magnifiquement photographié contient plus de 300 pages avec des recettes, des menus et des idées pour se divertir, dont chacun vous laissera envie de vous rendre dans votre cuisine pour commencer à cuisiner.

Envie d'en savoir plus irlandais cuisson? Voici les réflexions de Clodagh sur son nouveau livre de cuisine :

Ce livre n'est pas du tout ce à quoi je m'attends quand je pense à un livre de cuisine irlandais. Pouvez-vous parler un peu des recettes que vous avez incluses?
Donc, il y a beaucoup de plats traditionnels dans ce livre de cuisine, car mon objectif est que tous ceux qui ne savent pas ce qu'est la cuisine irlandaise se procurent le livre, achètent le livre et soient capables de faire des plats irlandais du haut de leur tête . Quiconque a un lien quelconque avec l'Irlande comprend que la vie tourne autour de la table irlandaise ; vous n'entreriez jamais dans une maison irlandaise sans qu'on vous offre du thé, des gâteaux ou quelque chose à manger. On vous demandera 10 fois : « Vous n'avez pas faim ? Êtes-vous sûr de ne pas avoir faim ? » Il y a toujours quelque chose qui mijote sur la cuisinière.

Quand vous pensez à la cuisine irlandaise, vous pensez peut-être à colcannon, ce qui est tellement délicieux. C'est de la vraie soul food irlandaise. Mais je l'ai revisité en en faisant une soupe. Je prends tous ces ingrédients magnifiques et les associe à un délicieux pesto de persil, qui ajoute de belles saveurs poivrées et salées à la soupe.

Le ragoût irlandais est un autre exemple. J'adore le ragoût irlandais. Le mien utilise une belle orge perlée. L'orge perlé était traditionnellement utilisé en Irlande si vous n'aviez pas assez de viande ; ça regonflerait en quelque sorte un plat. J'ai également mis du beau thym frais dans le ragoût et je l'ai cuit avec des côtelettes pour que les os aient beaucoup de saveur.

Ou le gâteau Guinness. Le gâteau Guinness est le meilleur gâteau au chocolat que vous ayez jamais goûté… à mon avis. C'est quelque chose qui fait partie de notre histoire mais que j'ai perfectionné à mon goût. Le gâteau Guinness est fait avec de la poudre de cacao et du babeurre, vous obtenez donc des saveurs douces et amères, puis la Guinness lui apporte une belle saveur de caramel.

Le livre capture vraiment de nombreuses recettes de soul food irlandaises traditionnelles, puis ajoute les saveurs que nous aimons tous goûter.

Cliquez ici pour la recette des moules de Clodagh cuites avec de la crème, du chorizo, de l'ail et du persil plat

Une partie de ce qui m'a surpris dans ce livre, c'est que beaucoup de recettes tournent vraiment autour des ingrédients locaux et de la recherche de nourriture. Est-ce quelque chose de nouveau, ou cela a-t-il toujours été le cas avec la cuisine irlandaise ?
C'était quelque chose avec lequel mon grand-père a grandi (et avec lequel même ma mère a grandi), puis il a été perdu dans les années 1980. Tout d'un coup, l'Irlande est devenue très riche ; la publicité et les grandes campagnes de relations publiques sont passées à la télévision et nous avons été éblouis par les plats et les plats préparés. Les femmes ont commencé à avoir leur propre carrière et il n'y avait personne à la maison pour s'occuper de la maison ou de la cuisine, alors ces plats cuisinés ont rendu la vie plus facile. Mais ils ont également emporté ces ingrédients locaux et cueillis.

Maintenant, il est redevenu vraiment très chaud. Les gens sont vraiment enthousiasmés par ce qui est de saison, ce qui est local et ce qui est fourré. Je pense que c'est parce que nous avons traversé cette récession. Tout le monde a dû repenser ce qui est important, et cela nous a tous ramenés à la table irlandaise.

Considérez-vous que votre approche dans ce livre est révélatrice des grandes tendances de la cuisine irlandaise, ou est-elle unique à vos propres expériences culinaires ?
Je pense qu'il y a certaines choses qui sont traditionnelles et ce que j'aime appeler des plats irlandais émouvants, mais j'aime beaucoup de chefs qui s'inspirent d'autres choses. Beaucoup d'entre eux sont mon interprétation des types de plats ; ce sont des saveurs que j'aime beaucoup.

Cliquez ici pour la recette de l'agneau de Clodagh au fenouil et aux nectarines rôties

Alors, dites-m'en un peu plus sur le livre. En quoi est-il différent des autres livres de cuisine irlandais ? Et qu'est-ce qu'il faut retenir pour les lecteurs ?
Je veux que les lecteurs se rendent compte que la cuisine irlandaise est vraiment accessible. Les ingrédients que nous utilisons dans notre cuisine sont si accessibles et les recettes sont si faisables ; il n'y a rien de trop complexe là-dedans. Le livre s'adresse au cuisinier à domicile. J'ai écrit ce livre en pensant aux cuisiniers du monde entier. Je veux qu'ils puissent créer un repas irlandais. Je veux qu'ils amènent les gens à leur table et créent ce sentiment de famille dans leurs propres maisons.

Je veux aussi que la cuisine et la cuisine irlandaises fassent partie de la culture irlandaise dans le monde entier. Chaque fois que je parle aux gens de la cuisine irlandaise, ils mentionnent toujours leurs souvenirs : « Oh, ma grand-mère la cuisinait comme ça » ou « Quand j'étais en Irlande, je l'ai goûté comme ça. » Ce sont de vrais Irlandais qui ne cuisinent pas eux-mêmes la nourriture irlandaise.

Quiconque a un lien quelconque avec l'Irlande comprend que la vie tourne autour de la table irlandaise. Il ne s'agit pas seulement de pintes vertes le jour de la Saint-Patrick. brunch" ou "Je vais faire un gâteau Guinness et inviter tout le monde dimanche après-midi pour le thé." Je veux que les gens commencent ces traditions qui sont si enracinées dans la culture irlandaise - elles sont probablement la chose la plus importante en Irlande, faisant partie de notre vie quotidienne et de notre culture, assis autour de cette table irlandaise et cuisinant les uns pour les autres. Et je veux que cela grandisse parce que c'est vraiment l'essence même de la compréhension d'une culture.

Le pain au soda irlandais est l'une des recettes les plus familières aux cuisiniers non irlandais, je dois donc vous demander : avez-vous quelques conseils à partager ? Comment prépare-t-on un parfait pain soda irlandais ?
Utilisez absolument du babeurre. Il y ajoute cette belle acidité.

Soyez vraiment léger avec votre pétrissage. Ce que vous devez faire, c'est étendre tous les doigts sur votre main comme une auge, puis mélanger la farine comme ça.

Vous devez également vous assurer qu'il n'y a pas une partie de la farine qui est sèche. Toute la farine doit être humide.

Et tamisez votre farine.

Ensuite, traversez la pâte. Traditionnellement, on tapote la pâte en un rond puis, à l'aide d'un couteau sec (avec un peu de farine de chaque côté pour qu'elle ne colle pas), on fait une petite croix dans le pain. Nous le faisons pour deux raisons : vous bénissez le pain, et cela le rend également plus facile à déchirer à la sortie du four.

Cliquez ici pour la recette de pain au soda au thym et aux herbes de Clodagh

Y a-t-il autre chose que je devrais savoir sur vous ou sur le livre ? Quelque chose que j'oublie de demander ?
Je dirais que pour quiconque s'intéresse à la cuisine et souhaite cuisiner davantage de plats irlandais, commencez par préparer le pain au soda. C'est une excellente façon de commencer. Ensuite, passez aux brioches en pierre (c'était une grande tradition dans ma maison le samedi matin). Après cela, apprenez à faire des soupes (nous adorons nos soupes en Irlande !). Ensuite, fixez-vous une tâche spécifique. Peut-être dire : « Dans un mois, je vais préparer un dîner irlandais sophistiqué » ou « Je vais avoir un brunch irlandais ». Inviter des gens. Choisissez deux ou trois recettes dans le livre, essayez-les, puis maîtrisez-les. Posséder vraiment la cuisine irlandaise et répandre l'amour irlandais.

Pour plus d'informations sur Clodagh McKenna, visitez son site Web.

Ou cliquez ici pour acheter un exemplaire de son livre.


Ma vie dans la nourriture

Le chef, présentateur de télévision et écrivain de livres de cuisine Clodagh McKenna, s'entretient avec Rédactrice Jillian Bolger sur les souvenirs d'enfance irlandais, les influenceurs et son nouveau livre.

Quel est le premier plat que vous ayez appris à cuisiner ?

J'ai commencé à cuisiner très tôt dans mon enfance, et mon souvenir de la première recette que j'ai totalement perfectionnée était le pain soda irlandais. Je la prépare maintenant tous les samedis matin et c'est la recette la plus recherchée sur mon site Web.

Quels sont vos souvenirs culinaires les plus marquants de votre enfance ?

En grandissant, nous avons mangé en famille tous les soirs de la semaine. On nous confiait tous des tâches différentes quand nous rentrions de l'école – des fleurs étaient cueillies pour la table, le linge était disposé, les légumes préparés et une recette rapide ou « une recette unique » était concoctée.

Il s'agissait de créer un moment pour nous rassembler tous autour de la table, discuter de la journée que nous avons eue, aimer, discuter, rire, tous les soirs à 18h. Je pense que ce sont les repas qui font le plus de souvenirs culinaires.

Qui a eu la plus grande influence sur votre façon de cuisiner ?

Je pense à Darina Allen et Rory O'Connell de Ballymaloe. Ils m'ont montré l'importance du goût des aliments frais, locaux, de saison. Il n'y a rien de tel, et ne le sera jamais.

Quelle cuisine de pays aimez-vous le plus ?

Italie, parce que je suis accro à la passion des Italiens pour leur nourriture.

Leur passion conduit à la perfection et à l'exploration de l'ancien et du nouveau. J'y ai vécu pendant un certain temps et je suis tombé amoureux de toute la culture culinaire là-bas.

Où aimeriez-vous visiter, à cause de sa nourriture?

Je visiterais n'importe où en ce moment! Mais en tête de liste serait le Japon.

Quel est votre ingrédient irlandais préféré ?

J'adore Carlingford Oysters, basé dans la belle ville médiévale de la péninsule de Cooley. Le goût est incroyable et les propriétaires sont merveilleux.

J'aime aussi le vin de glace aux pommes rares des vergers de Killahora. C'est une boisson tellement incroyable à servir aux invités. Et un de plus… Gubbeen, n'importe quoi de Gubbeen Farm. Les Ferguson sont mes héros culinaires.

Quel est votre fast-food préféré ?

Quel est le repas le plus mémorable que vous ayez jamais apprécié ?

C'est toujours une occasion familiale pour moi. Ma famille s'est réunie autour de la table et une grande chanson irlandaise a suivi. Mes souvenirs les plus chers et les plus chers sont de ces moments.

Possédez-vous de nombreux livres de cuisine ?

J'ai des charges et des charges! En tant que chef et auteur de livres de cuisine moi-même, beaucoup de gens me les envoient, et j'aime les parcourir et être inspiré.

J'ai envoyé mon dernier livre, CCuisine de semaine de lodagh à tous mes amis chefs car j'aime entendre quelles recettes ils aiment le plus.

Avez-vous déjà eu un désastre en cuisine?

Beaucoup! Comment apprendriez-vous ou expérimenteriez-vous si vous ne l'aviez pas fait ? Je les appelle des courbes d'apprentissage, pas des catastrophes !

Nommez vos 5 ingrédients de l'île déserte.

ufs, huile d'olive, olives Perello, pâtes Martelli et thé de Barry.

Quelle est votre idée de l'enfer alimentaire ?

Manger des aliments trop transformés. Ce n'est tout simplement pas pour moi. J'aime trop le goût des aliments frais et j'ai fait trop d'efforts pour cultiver mes propres ingrédients pour les laisser gaspiller.

Quelle est la seule chose que vous commandez toujours si vous la voyez sur un menu ?

Que mangeriez-vous comme dernier repas sur terre et qui le cuisinerait ?

Je ne sais pas, comment mangez-vous à travers tant de larmes !

Cuisine de nuit de Clodagh’s: des plats faciles et excitants pour égayer votre répertoire de recettes, est maintenant disponible. Achetez en ligne ici sur la boutique Good Food Ireland® 25,00 €.


La rédactrice en chef de Food&Wine, Dee Laffan, a rencontré Clodagh pour découvrir pourquoi elle aime recevoir à la maison et obtenir ses conseils d'expert pour organiser le dîner parfait.

Où avez-vous trouvé l'inspiration pour votre nouveau livre, Clodagh's Soupers ?

«Cela s'est fait très naturellement lorsque j'ai déménagé à Londres et que je dînais énormément à la maison, apprenais à connaître plus d'amis et créais ma propre communauté. Lorsque vous travaillez dans l'alimentation pendant si longtemps, parfois vous ne prenez pas de recul pour vraiment voir ce que signifie avoir un souper. Mais pour moi, cette période était très concentrée sur ce que les soupers signifiaient pour ma vie. Je suppose que j'ai aussi eu le temps d'être très créatif avec et de préparer des menus vraiment réfléchis. Puis, au bout d'environ un an, j'ai voulu tout mettre dans un livre, alors c'est là que ça a commencé."

Avez-vous apprécié l'aspect tablecaping?

« J'ai toujours aimé créer de belles assiettes et j'ai commencé à styliser au tout début de ma carrière pour des magazines. C'est quelque chose que j'ai toujours aimé faire et cela ajoute tellement à toute l'expérience lorsque vous vous asseyez à table et que quelqu'un y a mis beaucoup d'attention. Cela rend l'expérience beaucoup plus chaleureuse."

Un message partagé par Clodagh McKenna (@clodagh_mckenna) le 25 mars 2019 à 3h00 PDT

Existe-t-il une technique pour créer le souper parfait ?

« Je pense que la formule serait de s'organiser. Si vous dînez dans une semaine, prenez le temps de le planifier le soir et vous tirerez vraiment de la joie de toute l'expérience. Si vous préparez une entrée, un plat principal et un dessert, je suggérerais toujours que deux de ces plats soient ceux que vous pouvez préparer la veille.

"Je fais presque toujours la table la veille parce que je prends alors beaucoup de plaisir à le faire. Je peux prendre un bain et enfiler mon pyjama, mettre de la musique et habiller la table très bien et vraiment en profiter. Et je reçois de prendre plaisir à le regarder toute la journée et ce n'est pas comme, 'Jésus, je n'ai pas la table faite'."

Quels sont vos meilleurs conseils pour organiser un dîner?

"Je pense qu'il est vraiment important que tout soit fait tôt. Si vous organisez un dîner et que les gens viennent à 19 heures, que tout soit terminé avant 17 heures. Cela signifie que vous avez deux heures pour vous et que vous appréciez vraiment tout le monde qui vient plutôt que d'être une épave nerveuse quand ils arrivent à la porte parce que cela met les gens mal à l'aise.

"Une chose vraiment importante à retenir est que lorsque vous êtes un hôte, il est de votre devoir de mettre les gens à l'aise. Assurez-vous qu'ils sont installés à côté de personnes qu'ils apprécient et qu'ils ne se sentent pas nerveux. Les faire se sentir inclus, c'est votre travail numéro un, la nourriture est deuxième.

« C'est ce que je voulais vraiment faire passer dans le livre : prendre le temps de s'asseoir et de lire. Au début du livre, il passe en revue les conseils sur la façon de s'organiser et votre liste de contrôle. Une fois que vous avez cela dans votre tête , cela devient juste beaucoup plus sans stress.


Le chef apporte l'innovation et la cuisine irlandaise traditionnelle au monde (RECETTES)

La chef et auteure irlandaise Clodagh McKenna apparaît chaque mois dans "The Rachael Ray Show" à New York, ce qui signifie que sa marque inspirée de la cuisine irlandaise traditionnelle ne fait pas qu'attirer l'attention nationale, c'est aussi un succès mondial. Cahir O'Doherty lui parle de son dernier livre "Clodagh's Irish Kitchen" et de sa mission de réunir tradition et innovation dans la cuisine irlandaise.

La nourriture vous relie à un lieu. Pensez à combien vous manquez parfois un vrai scone irlandais au soda ou un petit-déjeuner bien préparé pour savoir que c'est vrai.

Le chef irlandais et auteur de livres de cuisine Clodagh McKenna, 39 ans, qui a été formé à Paris et à New York et a travaillé à la célèbre Ballymaloe Cookery School à Cork, comprend profondément le pouvoir de la nourriture pour transformer une humeur, une journée et même votre santé.

Avec une série de livres de cuisine à succès et deux restaurants populaires de Dublin à son actif, son étoile est également en ascension aux États-Unis, ce qui signifie qu'elle visite constamment.

"Je fais des allers-retours tous les mois", a-t-elle déclaré à Irish Voice. "Je suis de retour à New York le week-end du 14 mars pour faire" The Rachael Ray Show "et plus tard, j'organise une fête à Soho House en faisant la nourriture. Ensuite, je m'envole pour le Canada pour la Saint-Patrick pour y faire un spectacle en direct également. Ce sera une semaine complète !"

Comment plaide-t-elle la cause de la cuisine et de la pâtisserie irlandaises auprès d'un public international qui ne sait peut-être pas qu'il y a plus à Emerald Isle que 50 nuances de pommes de terre ?

« Je le fais en cuisinant vraiment. Je partage les plats que j'aime, ou mon interprétation de vieux plats traditionnels que je revisite avec fraîcheur ou modernité », dit-elle.

«Je pense toujours que la preuve est dans le pudding, et comme le mien est un gâteau Guinness ou un pudding au pain et au beurre au caramel au whisky, c'est le genre de recette qui est souvent reprise par des magazines comme Better Homes. Je défends l'Irlande en cuisinant et en montrant aux gens, ce qui leur donne envie de recettes et envie de les essayer.

Sa créativité en cuisine est époustouflante et explique son succès. McKenna croise habilement les recettes irlandaises avec des influences européennes et même orientales et prépare des plats faciles à préparer, notamment irlandais et pourtant toujours sophistiqués.

« J'ai toujours cuisiné, explique-t-elle. « Je le fais professionnellement depuis 17 ans et j'ai toujours été intéressé par la nourriture, donc c'était une progression naturelle pour moi d'adapter les recettes traditionnelles irlandaises.

« Heureusement, j'ai pu en faire une carrière. Le côté créatif, créer les recettes, me vient très facilement et j'adore ça.

McKenna dit qu'aujourd'hui, tout son monde tourne autour de la cuisine irlandaise, qu'il s'agisse de manger au restaurant, d'écrire ou de lire des livres de cuisine et de tester de nouvelles recettes.

« Je cuisine tous les jours. Je ne fais pas partie de ces chefs qui écrivent un livre mais ne cuisinent pas à la maison. J'aime les partager sur ma page Instagram », dit-elle.

L'enthousiasme et les compétences de McKenna ont fait d'elle l'un des visages les plus reconnaissables de la renaissance de la cuisine irlandaise, et son influence se fait sentir dans tout le pays.

"C'est formidable qu'au cours des 10 dernières années, peut-être surtout à Dublin, tout le monde utilise beaucoup plus d'aliments produits localement et de saison et réfléchisse à la façon dont ils peuvent les rendre vraiment bons et proposer de belles recettes", dit-elle.

Sa propre innovation en matière de recettes est le fruit d'une expérience éprouvée, révèle-t-elle.

« Je ne faisais pas la même chose il y a 10 ans. Il faut être confiant, connaître son propre style et développer son propre style de cuisine », explique McKenna.

« Mes amis sont tous dans l'industrie alimentaire en tant que chefs ou restaurateurs ou quelque chose en rapport. Chaque soir, je vais à quelque chose de lié. Soit je cuisine à la maison, soit je vais au lancement d'un nouveau restaurant.

Une bonne cuisine rend les jours et les nuits mémorables. Cela transforme également une maison en maison, dit McKenna.

« Nous sommes similaires aux Italiens en ce sens que tant d'histoires irlandaises sont centrées sur la cuisine. Nous prenions des tasses de thé et du pain et du beurre plutôt que de bons plats de pâtes, mais il y avait tellement de cuisine maison qui allait des ragoûts aux casseroles en passant par les soupes et les pains », dit-elle.

«C’est une partie tellement importante de nos vies. Il y a tellement d'histoires, d'éducation et d'attachement à la cuisine et je pense que nous n'y regardons pas assez. J'aimerais nous aider à le faire.

Elle considère ses livres de cuisine comme des efforts pour mettre les saveurs irlandaises traditionnelles sur la carte culinaire, en être fière et se rappeler que nous avons grandi autour de la cuisine.

« Dès que vous entrez dans une maison irlandaise, on vous offre une tasse de thé et quelque chose à manger. L'Irlande est idéale pour faire des pauses thé et des gâteaux au porter, par exemple, et bien qu'ils puissent nous sembler un peu ennuyeux et quotidiens, les visiteurs ou le pays pensent qu'ils sont beaux et uniques », explique McKenna.

« Un thé bien fait est aussi bon qu'un panettone d'Italie. C'est comme ça que je pense.

Dans « Clodagh's Irish Kitchen », McKenna nous rappelle qu'un pique-nique sur le rivage avec une flasque de thé et un bon thé à partager (délicatement épicé avec de la cannelle et de la muscade) est son idée d'une journée parfaite. "Surtout si c'est fait maison !"

Nous sommes assis sur une mine d'or en Irlande depuis des décennies et il est temps que nous le réalisions. Son livre reprend nos plats traditionnels et les relie aux grandes cuisines du monde.

McKenna souhaite partager deux recettes saisonnières de "Clodagh's Irish Kitchen" avec les lecteurs d'Irish Voice. En Irlande, au printemps, l'agneau est souvent servi, et McKenna en a une recette qui serait la bienvenue et opportune le jour de la Saint-Patrick ou à Pâques. Dans celui-ci, elle a ajouté de l'orge, comme le font souvent les Irlandais, pour les rendre plus consistantes et savoureuses.

"C'est l'un de mes aliments réconfortants préférés de tous les temps", déclare McKenna. « J'ai grandi en ayant cette recette exacte une fois par semaine, et j'imagine qu'il en va de même pour la plupart des Irlandais. Nous avons tous nos propres variantes de ragoût irlandais et, lorsqu'il est bien cuit, ce plat est tellement délicieux.

« Faites un bouillon très parfumé, utilisez de l'agneau de bonne qualité et épaississez le jus de la casserole pour en faire une sauce. C'est un fantastique souper en milieu de semaine pour toute la famille. Il peut être préparé la veille et réchauffé.

« Au moins une fois par mois, je ferai cuire un thé à la maison. C'est peut-être l'une des recettes les plus faciles et les plus satisfaisantes à préparer », explique McKenna.

« Vous devez faire tremper les fruits pendant quelques heures ou toute la nuit, mais le reste ne fait que peser et se mélanger.

C'est délicieux frais le jour de sa fabrication mais, pour être honnête, je le préfère quelques jours plus tard, grillé avec du beurre et de la confiture. Le gâteau est dense et moelleux – un vrai plaisir pour la foule ! »


Esprit de conception

. thèmes familiers : jeu de miroirs dans la chambre , tentures à canaliser
le flux de ch ' i , dosseret en miroir dans le cuisine . . Ce qui manquait dans
Clodagh ' s loft ouvert était un sentiment d'intimité, donc le canapé et les chaises étaient
regroupés pour former une figure fermée , et . Clodagh a poursuivi une vision de
guérison par son travail , d' abord en tant que créatrice de mode dans son pays natal . Irlande , ensuite
à l'intérieur et .

Catégorie: Architecture


Passez un Noël très laitier – Clodagh McKenna lance une campagne exclusive de recettes de Noël

Le Conseil national du lait est ravi d'annoncer qu'il lance une campagne spéciale de Noël avec le chef irlandais Clodagh Mckenna. Clodagh a créé huit délicieuses recettes festives utilisant le meilleur des produits irlandais, une gamme de friandises indulgentes à cuisiner pour les amis et la famille ce Noël.

Clodagh déclare : « J'ai toujours été passionné par la qualité et les bienfaits des produits laitiers irlandais et je l'utilise régulièrement dans toutes mes recettes et plats pour sa saveur délicieuse et son goût superbe. Les meilleurs repas sont préparés à partir d'ingrédients frais et les produits laitiers sont délicieux, nutritifs et polyvalents. En Irlande, nous avons la chance d'avoir une merveilleuse gamme de produits laitiers parmi lesquels choisir et grâce à notre tradition d'excellence dans la production laitière, la qualité vient naturellement. Les recettes que j'ai créées ajouteront cette année une touche de luxe supplémentaire à vos célébrations de Noël ».

Les recettes de Clodagh comprennent une gamme de délicieux idées pour compléter votre dîner de dinde ou d'oie avec accompagnements luxueux donné une touche spéciale Clodagh Mckenna. Commencez votre repas avec un riche pâté de foie de volaille aux oignons caraméliséss garni de vies de sauge croustillantes et d'orange râpée, ou d'un délicieux soufflé au fromage fermier « nuage de fromage » ou pourquoi ne pas être aventureux et faire le Toasts de crabe irlandais fini avec une garniture de yogourt épicé.

fromage de chou-fleur est rendu très spécial avec un fromage cheddar affiné et une garniture croquante aux noisettes. Pour le dessert, il existe une délicieuse gamme d'alternatives au pudding de Noël dont un bagatelle au chocolat et aux pacanes à la crème de fleur d'oranger et un riz au lait aromatisé à l'anis étoilé et à l'orange.

« Les gens me demandent toujours comment éviter le stress lorsque je divertis une foule nombreuse à Noël », explique Clodagh. « La clé bien sûr est d'être bien organisé, je commence à rédiger mon menu environ une semaine à l'avance, et je l'équilibre avec au moins deux plats que je peux faire la veille, de sorte qu'il ne me reste généralement que les cocktails, le pain et un cours à faire dans la journée. J'aime commencer le repas par des assiettes ou des planches à partager, cela détend toujours mes invités, et c'est facile pour moi à assembler, comme mon délicieux pâté de foie de volaille aux oignons caramélisés, un vieux classique, et peut être fait un jour ou deux en l'avance, ou mes toasts de crabe avec un filet de yaourt épicé. Avoir des ingrédients de bonne qualité est la clé d'un délicieux souper. J'ai toujours des produits laitiers irlandais dans mon réfrigérateur, rien ne se compare au goût pur et pur du beurre irlandais, du yaourt, de la crème et de nos fromages ! Et pour mes légumes, je vais le plus directement possible les chercher dans les fermes, via les marchés de producteurs ou les bons magasins de légumes, les légumes racines ont tellement bon goût à cette période de l'année ».

Conseils pour les réceptions de Noël de Clodagh

1. Planifiez et rédigez votre menu une semaine à l'avance
2. Avoir à deux cours que vous pouvez faire à l'avance
3. Prenez le temps de créer une table joliment dressée la veille, c'est tellement agréable de s'asseoir à une belle table bien pensée
4. Cuire mon simple pain «Rosemary Clodagh» le matin de votre souper, une maison remplie d'odeurs de pain frais est si accueillante et bien sûr à manger aussi!
5. Source d'ingrédients de très bonne qualité, cela rend la création de plats délicieux très facile.


Chef Clodagh McKenna : Vivons pour chaque nuit

Clodagh McKenna qui a publié un nouveau livre de cuisine. Photo : Dora Kazmierak/PA.

CLODAGH McKenna a en fait fait ce que beaucoup d'entre nous imaginaient vaguement faire pendant le verrouillage de mars : elle est allée écrire un livre.

Au cours de ce premier passage sans fin, alors que beaucoup d'entre nous étaient fermement confinés à l'intérieur, le cuisinier irlandais et présentateur de télévision s'est tourné vers Instagram. En publiant une vidéo de recette quotidienne, elle espérait répondre dans une certaine mesure aux nombreux, nombreux messages qu'elle recevait de personnes confinées à la maison à travers le pays ayant besoin de plats adaptés au verrouillage, de dîners non stressants, de repas en milieu de semaine adaptés aux familles, de dîners intéressants pour un, et plus.

«Je les ai fait tous les jours», explique McKenna à propos des vidéos.

«Chaque jour, j'en ai fait plus de 120. C'était épuisant, mais c'était aussi un objectif réel.

Le nouveau livre de Clodagh comprend des plats adaptés au verrouillage, des dîners non stressants et des repas en milieu de semaine adaptés aux familles et plus encore. Photo : Dora Kazmierak/PA

Une toute nouvelle communauté a vu le jour autour de ces brefs extraits de McKenna chic aux franges blondes, préparant un pudding au pain et au beurre en solo ou un plateau de poulet kiev rétro. Et cette communauté a fourni des commentaires en temps réel que McKenna a récupérés et utilisés pour alimenter le livre : Clodagh's Weeknight Kitchen. Elle considère qu'il s'agit d'un « véritable livre de cuisine communautaire » – ce qui l'a fait craquer lorsqu'elle a eu pour la première fois un exemplaire terminé.

«Je voulais me concentrer sur les soirs de semaine», explique le cuisinier formé à la Ballymaloe Cookery School.

"Nous avons tellement de choses à faire pendant la journée et il arrive à six heures, et c'est comme, vous avez faim, vous êtes fatigué et vous avez eu une dure journée, comment pouvez-vous préparer un repas ? Sans qu'il t'écrase ?"

Le résultat est une toute nouvelle cache de 100 personnes – McKenna, 45 ans, les a écrites en plus de toutes ces vidéos Insta – de recettes qu'elle dit « incroyablement simples à préparer avec des ingrédients qui sont complètement accessibles mais ils sont magnifiques et ils » sont amusants, et ils vous feront vous sentir bien dans votre peau.

Divisé en sections comprenant les « solutions rapides », les « rassemblements du vendredi soir » et les « veilles des placards de magasin », le message sous-jacent pour McKenna est la différence que fait la cuisine pour vous-même.

« Surtout quand vous devez vous lever tôt le matin, [vous avez] des enfants ou du travail à occuper, vous devez rester motivé pour travailler à la maison, vous devez avoir ce quelque chose à espérer. dans la soirée.

"Parfois, un plat à emporter peut être génial, mais cela ne vous donne pas le même sentiment de - j'appelle cela une pincée de bonheur parce que c'est ce que c'est pour moi", ajoute McKenna, qui présente également des segments de recettes sur le Today Show dans le NOUS.

« Que ce soit pour un ou pour deux, vous avez fait quelque chose pour vous physiquement, vous vous sentez mieux mentalement, vous vous sentez mieux.

« C'est là que l'importance de vous préparer un bon souper tous les soirs, ou au moins deux soirs par semaine, [entre]. Certaines semaines passent et c'est comme si vous n'aviez pas de moments spéciaux à table. Tout devient télé et plats à emporter ou réchauffés, et vous vivez pour le week-end. Je suis genre, vivons pour chaque nuit.

« Seul le bien peut venir de la planification de votre semaine et de la cuisine les soirs de semaine », ajoute-t-elle. "Seules les choses positives peuvent venir financièrement, mentalement, sur le plan de la santé, tout."

Clodagh McKenna qui a été formé à la Ballymaloe Cookery School à East Cork.

En ce qui concerne les points positifs, l'arrivée de ses "filles" - une couvée de poules a récemment apporté un immense plaisir à la vie de McKenna.

"Ils sont la lumière de ma vie en ce moment", dit joyeusement le chef de la télé. "Mon chien Nolly est très jaloux à chaque fois que j'entre, me sentant comme un fou, genre:" Qui sont ces autres filles dans nos vies? "Mais elles sont une joie absolue. Je veux dire, j'étais terrifiée la veille de leur arrivée - tout d'un coup, vous avez six nouveaux animaux qui ont besoin de soins. Mais ils se débrouillent très bien. »

Ils se sont même mis au lit : « Une nuit, il faisait un peu sombre et nous les cherchons partout, et ils sont tous dans leurs lits tous perchés en attendant que le couvercle se baisse ! Et ils me préparent le petit-déjeuner tous les matins, ce qui est génial.

Née à Blackrock, en Irlande, McKenna a été cheffe « citadine » à Londres pendant des années avant de déménager à Broadspear – la maison en Irlande qu'elle et son partenaire ont restaurée et transformée en une propriété entièrement durable.

"C'était un rêve", explique-t-elle, décrivant comment ils ont construit 10 lits surélevés dans ce qui était le jardin clos délabré du XVIIIe siècle de la propriété, et note qu'à côté des poules, il y a des plans pour les cochons.

« Et nous avons nos propres ruches en activité maintenant. Nous avons planté tout un verger et j'ai mon propre jardin de coupe.

Il y a aussi des bois («Tous les champignons poussent là-bas», dit-elle, s'exprimant à la mi-octobre).

"C'est la première fois, au cours des deux dernières semaines, que nous pouvons voir l'ensemble du cycle écologique fonctionner, du compostage au compost qui retourne maintenant dans les lits pour l'hiver", explique McKenna, bourdonnant de son lombricomposteur : " C'est comme le compost d'or pour saupoudrer sur des choses vraiment importantes.

Une grande partie des deux dernières années a été consacrée à la maîtrise de la terre et à l’art de cultiver la sienne – qui cette année a bénéficié des restrictions de Covid.

«Ce fut une grande courbe d'apprentissage parce que nous n'avions jamais rien fait de tel auparavant. Alors vous savez, beaucoup de choses ne sont jamais arrivées. Et puis beaucoup de choses sont arrivées en abondance », dit-elle, en vérifiant le nom de son artichaut, du nom d'Elton John.

Clodagh's Weeknight Kitchen par Clodagh McKenna (publié par Kyle Books. Photo : Dora Kazmierak/PA.

"Ensuite, nous avons des choses comme mes plants de melon, ils sont restés aussi petits tout l'été et sont ensuite morts", dit-elle, ses doigts mesurant juste un centimètre ou deux sur le zoom. « J'ai l'impression d'avoir tellement appris au cours de l'année et j'ai tenu un journal tout au long de l'année », elle prévoit également de partager ses découvertes, d'aider les autres avec leurs parcelles de légumes et de continuer à échanger de la sagesse avec sa communauté en ligne. .

« Les commentaires sont incroyables », dit-elle avec un sourire.

“I never knew that you put cloves of garlic into the chickens’ water and it stops them from getting mites! All that brilliant information – that’s out there. It’s like, I don’t know, what would you call them – granny skills.”

As autumn crackles around us and winter looms, those skills, and that sharing of information, will continue to be vital says McKenna.

“There are things that we took up over lockdown that will stay with us now,” she says.

“You’ve probably stopped the things that you didn’t enjoy that much, and you’ll keep the ones that you did enjoy.”

And for new inspiration, there’s always the kitchen.

Clodagh’s Weeknight Kitchen by Clodagh McKenna is published by Kyle Books. Photography by Dora Kazmierak. Available now.


EATING NEW MEMORIES

So here I am. It’s a new year, I’ve interviewed celebrity chef, Clodagh McKenna and I’m following two of her recipes. It’s all from Clodagh’s Suppers, her new book which celebrates the seasons, and already, I find myself enjoying it all. Sure, I’m buoyed by Clodagh telling me to, “Prep the night before whilst enjoying a glass of wine,” advice which I have dutifully followed, but, considering I am someone who traditionally gets in a flap cooking for more than two, I’m really rather having fun. I am making Rosewater Florentines of all things for the first time, and as I do, jazz music on, a glass of Rioja in hand, it dawns on me that celebrity chef, Clodagh McKenna and I are actually rather similar.

Comment? Because, aside from her partner being The Honourable Harry Herbert, whose family owns Highclere Castle, the sprawling mansion where Downton Abbey is filmed and is the estate on which Clodagh and Harry now live. Apart from the fact that Clodagh is a television star, appearing as a regular guest chef on ITV’s This Morning and Channel 4’s Sunday Brunch, as well as The Today Show and The Rachael Ray Show, in the USA, The Marilyn Denis Show and Your Morning in Canada. Aside from Clodagh being a judge on the hit new Channel 4 series, Beat the Chef, with her own TV series in her native Ireland, a weekly food column in the Evening Standard and over six cookbooks published, her latest one, Cloadagh’s Suppers being shortlisted for the Irish Book Awards Cookbook of the Year.

Yes, aside from all that, Clodagh and I are quite similar because, like me—in fact like all of us, when you truly think about it—Clodagh McKenna, wants one wonderful, utterly justifiable thing in life: to be happy.

“Before I met Harry, I was living on my own in London,” Clodagh tells me as we talk about life, love and food over tea and cake in the Cotswolds. “I’d just come out of a relationship when I moved to London, so I wanted to enjoy being on my own.” She pauses and I hear a flicker of something in the lyrical Irish lilt of her voice. Reflection? Melancholy? “Not feeling that I’m totally on my own," she continues, "it takes effort, it opens up memories. But eating supper with friends? It’s about so much more than food. It’s about creating new memories.”

Clodagh McKenna talks with equal parts positivity and reflectiveness. Waves of light blonde hair, a petite face with a wide, warm smile, she is friendly, very much so, to the point where, when talking with her, you feel as if you’ve known her for years. But I think that’s part of Clodagh’s not only charm but incredible success, that blend of girl-next-door and high-society femme, with a celebrity address book to die for. You get the sense this is a very genuine person.

Clodagh McKenna was born in 1975 in Cork, Ireland. With hard-working, cookery-loving parents, after regular summers spent in rural France, Clodagh’s natural path was food. She trained in Ireland, working at Ballymaloe Cookery School & House in County Cork, before going onto develop farmers markets around Ireland as well as creating her own food range. Later, she lived in Italy for three years where she worked with the international organisation, Slow Food, ran two restaurants in Dublin and Blackrock, and hosted pop-ups in collaboration with brands, including Selfridges, Fortnum & Mason, Cheyne Walk Brasserie, L’Or Coffee and The Whitney Museum. Now, she's a spokesperson for many different brands including Kerrygold, Guinness and an Irish ambassador for the National Dairy Council, plus, she's an ambassador for the beauty brand, L’Occitane. And of course, there are her six bestselling books, TV shows and her sold-out supper clubs.

For quite a private person, life for Clodagh is now very much in the public spotlight. Yet it’s something she appears very comfortable with, mainly, it seems because she’s truly so very happy. After first meeting each other at a Fortnum & Mason board meeting, Clodagh and Harry now live within the grounds of their 60-acre property called Broadspear in Highclere Park, England, where Downton Abbey is filmed. Harry is known in royal circles as one of the Queen’s confidants after his father, the 7th Earl of Carnarvon, also known as Porchy, made famous by the Netflix series, La Couronne, was The Queen's racing manager and close friend.

Clodagh and Harry began restoring their 'Downton' property a year ago and now have a one-acre 18th-century walled vegetable and fruit garden, working beehives, orchards, chickens and pigs. “The plan is to make Broadspear a sustainable working homestead within the next few years,” Clodagh tells me. “We want to create a space where people can come and then be inspired to do the same in their own homes.” Foraging for Clodagh is a huge part of who she is, the natural aspect of it, the way food is, essentially when you forage, free and sustainable. And so for this, too, she has plans. “We will have foraging workshops, held in the middle of our walled garden. We’ll be chatting about how to grow your own vegetables and build raised beds.”

It’s incredible what Clodagh wants to do, inspiring, but while she’s talking, there’s one huge thing I really have to know. Namely, what is it like effectively living on the set of TV's Downton Abbey? Clodagh laughs. “Harry hasn’t watched the show, but it is an amazing series. The castle is breathtaking. We walk along our driveway and the castle is there in front of us. Harry tells me all his stories of growing up here. It feels very special.”

Special, too, for Clodagh are the Cotswolds. “My sister, Marie got married in the Cotswolds,” Clodagh says, who loves fishing and horse riding. “I’ve loved the Cotswolds forever.” Christmas as a child was often celebrated here, and when she later moved to London, Clodagh would spend each weekend in the Cotswolds, resting, visiting friends, including Blur’s Alex James over in Kingham. Clodagh loves the stylishly-cut coats of Cheltenham's Jackie Maguire, and she adores organic farm, Daylesford. “I love their summer festival,” Clodagh says. “It’s so inspiring. I take inspiration from Daylesford.”

With her new book, Clodagh’s Suppers now on the best sellers list and a beau who seems to be every bit as kind as he is dashing, it seems for Clodagh, life is truly settled. But of course, with a new year here, what advice can Clodagh give to help us refresh how we approach food? “Forage,” she says, “beginning with wild garlic. Then make bread. It’s a great basis to start your switch to making things that you use every day. My Rosemary Clodagh bread is a soda bread with a slight variation using wholemeal flour and yoghurt. It’s so easy to make and I always start my workshops with it.” Indeed, she's right. I've made it and it's super easy.

It’s almost sad when I have to bid goodbye to Clodagh, so inspiring is she, so easy to talk to. But then I turn to her book, Clodagh’s Suppers, and I look in my kitchen and I get out the flour and I begin making bread and florentines for my supper with friends and just like that, I know 2020 is going to be a good year. One florentine and foraged garlic leaf at a time.

Clodagh’s Pistachio and rosewater florentines

"These are a staple after-supper treat at most of my suppers. They take about 15 minutes to make. Make them a day ahead and keep chilled. Try to prepare extra if you have time, as people will gobble them up! Makes approximately 20."

Ingrédients

300g dark chocolate (70pc cocoa solids), chopped

100g pistachio nuts, finely chopped

Melt the chocolate in a heatproof bowl set over a saucepan of simmering water (don't let the base of the bowl touch the water).

Remove the bowl from the pan and stir half the pistachios and all the rosewater into the melted chocolate.

Place separate dessert-spoonfuls of the chocolate mixture onto a sheet of baking paper and form into even-sized rounds.

Sprinkle the remaining pistachios and the dried rose petals on top, then gently press into the melted chocolate. Chill in the fridge for an hour until set.


Think Irish Food Is Drab? This Chef Wants to Change That

What do you think of when you think of Irish cuisine? Bread, butter, beer, beef— brown stuff, right? Irish chef, author, restaurateur, and TV personality Clodagh McKenna’s new cookbook challenges our perceptions of Irish food. AppeléClodagh’s Irish Kitchen, it’s packed with fresh oysters, bright salads, fruit tarts, and it’s positively awash with green. Selon le Temps irlandais review, “it looks and feels indelibly Irish.” (According to us, whatever it is looks delicious.) So where’s the disconnect?

“[The Irish] tend to think the grass is greener on the other side,” McKenna said when she stopped by the Yahoo Foodoffices earlier this week. “We’ve spent so much time searching for and being excited by other cuisines the minute we got off the island, we were traveling, looking at the Italians and thinking their food was better, looking at the French and thinking their food was better… We thought of other countries as great food countries and not ourselves.”

McKenna said that while Ireland has always been home to great raw ingredients—“that’s never been a doubt”—she explained, “We haven’t been the best country at building a repertoire of recipes. We’ve looked after our island and our seas, but not much time was spent on creating that Irish cuisine and using all the different ingredients in different ways.” To build that food culture, she said, takes decades.

Seaweed and Vegetable Salad. Photo: Tara Fisher

The Irish have also historically exported a lot of their goods. McKenna said that 70 percent of Ireland’s scallops go to Spain. Upon returning to her homeland after living in Italy, she was reminded of “how superior the ingredients are here.”

McKenna, took those ingredients—the beef and lamb, the butter, the seaweeds, the smoked mackerel and salmon, and all the seasonal produce—and married them with old Irish recipes she dug up over the years. “What will surprise people is how many of these recipes are truly Irish and how good they are.”

McKenna’s updates to those classic recipes include mixing fresh thyme into soda bread and topping colcannon soup with parsley pesto. She puts pearl barley into her stews and a couple ounces of chocolate in her beef pies. And the majority of the recipes serve a crowd.

“Life in Ireland revolves around the kitchen table,” McKenna said. “There’s always a simmering pot on.” McKenna believes that’s been lost for Irish Americans. “People talk a lot about the food when they visit [Ireland], but they always say, ‘My grandmother used to make an Irish stew,’ or ‘My mother told me she used to have baked apples.’ Very few people say ‘I make these Irish dishes at home.’”

Dillisk Ravioli of Irish Smoked Salmon and Goat Cheese with Watercress Pesto. Photo: Tara Fisher

“There is this question mark over Irish cuisine and I wanted to make sure it was answered,” McKenna said. For that reason, she tested the recipes thoroughly in two of her restaurants, called Clodagh’s Kitchen, over a course of four years, and she eschewed recipes that required serious kitchen equipment. You don’t need an ice cream machine to make her Bailey’s Irish Soda Bread Ice Cream, for example, and the Irish Lamb Stew basically cooks itself, bubbling away on the stove for a few hours.

Speaking of Irish lamb, it will make an appearance on McKenna’s St. Patrick’s Day table this year. “We’ll start with a whiskey cocktail as an aperitif, then have Colcannon soup with fresh parsley, then beautiful spring lamb with fennel and nectarines, and, for dessert, my raspberry and Bailey’s trifle.” The meal’s balance of meat and vegetables and buttery and citrusy flavors matter a great deal to McKenna.

“The French do that incredibly well,” she said. “It’s so important to balance a menu properly.”

“The Irish do that incredibly well,” McKenna smiled.

Clodagh McKenna on Killiney Beach in Dublin. Photo: Tara Fisher

Irish food for St. Patrick’s Day:

New Zealand hosts Australia PM in 1st meeting since outbreak

COVID-19 Recovery: 1 Value Stock Set to Outperform

I finally tried the viral TikTok baked oats — here's what I thought

11 relaxing products to create your own TikTok-inspired spa night routine at home

Travel numbers climb as Americans hit the road for holiday

Overconsumption and the environment: should we all stop shopping?

Overconsumption and the environment: should we all stop shopping?. Over-consumption is at the root of the planet’s environmental crisis. One solution, proposed by author JB MacKinnon, is that we should simply buy less. But would that really work?

For my young son, sorry really is the hardest word

For my young son, sorry really is the hardest word. It’s time he learnt to show some remorse when he thumps me

Pourquoi n'aimez-vous pas cette annonce ?

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Tokyo Redux by David Peace review – the final instalment of a blistering trilogy

Tokyo Redux by David Peace review – the final instalment of a blistering trilogy. Peace is somewhere near his best in the third of his crime novels set in occupied postwar Japan, with plenty of twists and meta-fictional turns

To rethink your garden, learn Japanese

To rethink your garden, learn Japanese. Four key horticultural concepts from the people who brought us bonsai

Feeling nervous isn’t bad – it happens to us all

Feeling nervous isn’t bad – it happens to us all. If you thought people with high-profile jobs didn’t suffer with nerves like the rest of us, then think again

10 of Britain’s best places to stay that offer activity holidays

10 of Britain’s best places to stay that offer activity holidays. From yoga in Cornwall to surfing in Yorkshire, these outdoor adventure breaks have great places to stay on-site or on the doorstep

The Triumph of Nancy Reagan review – foibles and failings of a troubled first lady

The Triumph of Nancy Reagan review – foibles and failings of a troubled first lady. Karen Tumulty’s biography, on the centenary of Nancy Reagan’s ‘official’ birth, paints a romanticised picture of a neurotic prototype for Melania Trump

‘Blazing, incandescent’: Bob Dylan biographer Clinton Heylin on 1961-66

‘Blazing, incandescent’: Bob Dylan biographer Clinton Heylin on 1961-66. In a new book, one of the most prolific chroniclers of the 80-year-old Nobel laureate draws on rare documents and film

10 of the best summer scents

10 of the best summer scentsFrom a Mediterranean breeze to a garden in bloom, these new fragrances bring an air of holidays and faraway places Faraway pleasures: let scent whisk you away. Photograph: Bogdan Kurylo/Alamy Stock Photo

My need to create a sense of abundance

My need to create a sense of abundance. The plot should be almost like a Rousseau jungle that a small child might move through in wonder

Sudoku tueur d'observateurs

11 summer backyard must haves you can get for under $100

You don't have to break the bank to update your outdoor space.

Walden review – Gemma Arterton’s sister act reaches for the stars

Walden review – Gemma Arterton’s sister act reaches for the starsHarold Pinter theatre, LondonArterton plays a former Nasa employee whose astronaut twin descends on her wilderness retreat in Amy Berryman’s intelligent, soulful drama Into the woods … Gemma Arterton, left, and Lydia Wilson in Walden. Photograph: Johan Persson

14 Actors Over 90 Still Making a Mark in Hollywood, From Mel Brooks to Betty White (Photos)

Mel Brooks (born 1926) The EGOT winner and comedy legend has kept working into his 90s, with roles in films like 2018’s “Hotel Transylvania 3” and 2019’s “Toy Story 4.” He’s also been working on a stage musical adaptation of his 1974 comedy Western “Blazing Saddles.” Ed Asner (born 1929) The Emmy-winning star of “The Mary Tyler Moore Show” and “Lou Grant” has kept working, with 2020 appearances in TV shows like “Modern Family,” “Blue Bloods” and “Briarpatch.” Dick Van Dyke (born 1925) The Emmy-winning star of the ’60s sitcom “The Dick Van Dyke Show” also broke out on the big screen in films like 1964’s “Mary Poppins” and 1968’s “Chitty Chitty Bang Bang.” But he’s had a resurgence in this century with roles in the “Night at the Museum” series, Showtime’s “Kidding” and 2018’s “Mary Poppins Returns.” Betty White (born 1922) The Emmy-winning star of “The Mary Tyler Moore Show” and “Golden Girls” had another sitcom hit in her 90s with “Hot in Cleveland.” She also voiced a character in 2019’s “Toy Story 4.” Bob Newhart (born 1929) The standup comic became a sitcom legend with three shows that bore his name. And he’s made appearances in shows like “The Big Bang Theory” (finally winning his first Emmy in 2013) as well as “The Librarians” and “Young Sheldon.” Angela Lansbury (born 1925) A three-time Oscar nominee for films like “Gaslight” and “The Manchurian Candidate,” Lansbury earned fame on TV as well, particularly the long-running mystery “Murder She Wrote.” A six-time Tony winner for her work on Broadway, she has continued working in projects like 2018’s “Mary Poppins Returns.” Estelle Parsons (born 1927) Parsons won an Oscar for 1967’s “Bonnie and Clyde” and she’s kept working on both stage and screen well into her 90s, appearing in shows like “The Good Wife,” “Grace and Frankie” and “The Conners.” Read original story 14 Actors Over 90 Still Making a Mark in Hollywood, From Mel Brooks to Betty White (Photos) At TheWrap

‘Teenagers can deal with tough things’: Alice Pung on the complexities of race, class and motherhood

‘Teenagers can deal with tough things’: Alice Pung on the complexities of race, class and motherhoodPung’s new book One Hundred Days is set in the mind of a 16-year-old whose mother traps her in their commission flat after she falls pregnant Alice Pung: ‘The way many immigrant children were brought up, the parents give you orders for your own good . Some readers might consider [it] emotional abuse.’ Photograph: Black Inc

How they stay together: what 68 long-term couples taught me about love

How they stay together: what 68 long-term couples taught me about love. In a farewell letter, How We Stay Together columnist Alexandra Spring shares the three ingredients to an enduring relationship


Publicité

The dishes are among the more than 100 she offers in her sixth cookbook, Clodagh’s Suppers (Kyle Books, 2019). In praise of shared meals, McKenna makes a distinction between supper and dinner, the former being “more relaxed and informal.” The food within its pages is celebratory but casual: Simultaneously stylish and homey, and a snap to put together.

“We have this amazing history of sitting around the table and sharing, whether it be a big pot of stew or soup. It’s very convivial food that Irish food is,” she says. “My approach was really about getting people back around that table again, and making it really simple. The whole book is to take the stress out of it and make it easier.”

Born in Blackrock, County Cork, McKenna trained at the prestigious Ballymaloe Cookery School and lived in Turin, Italy where she was involved in the Slow Food movement. She now stars in Beat the Chef, a cooking show on Britain’s Channel 4, and regularly travels to Toronto and New York City for appearances on the Marilyn Denis and Rachael Ray TV shows. This year marks her 20th year in the industry. “Now’s a really exciting time to be in food,” she says. “People are cooking more and are more knowledgeable about ingredients.”


Fait maison

The book has stunning photography and illustrations, and is filled with household tips, notes on food producers, farmers' markets and Clodagh's favourite restaurants, cafés and bars.

Author: Clodagh McKenna

With a strong focus on using local produce and eating together, Clodagh McKenna's book brings together recipes and ideas gathered from years of travelling and taking notes. There are chapters on aperitifs, lunchbox ideas, baking, mid-week suppers, homemade fast food, preserving and edible gifts.